Air France Act

Vincent Etchebehere, en tant que Directeur du développement durable et des nouvelles mobilités d’Air France, a fait le déplacement à Toulouse afin de partager la stratégie de décarbonation d’Air France ainsi que les initiatives que la compagnie prévoit de mettre en œuvre dans la région Midi-Pyrénées.

Air France ACT  : stratégie de décarbonation

Regroupé sous le programme « Air France ACT », Air France fait de la transition écologique une priorité stratégique majeure aujourd’hui.

La compagnie s’est engagée à réduire de 30 % ses émissions par passager-kilomètre d’ici à 2030 par rapport à 2019, et pour atteindre cet objectif, Air France met en œuvre divers leviers de décarbonation :

  1. Renouvellement de la flotte : La compagnie procède au remplacement des avions par des modèles de nouvelle génération, plus économes en carburant, émettant jusqu’à 25 % de CO₂ en moins par rapport à leurs prédécesseurs, et affichant une réduction de 33 % de l’empreinte sonore en moyenne. D’ici à 2030, ces nouveaux appareils représenteront 70 % de la flotte Air France, grâce à un investissement annuel d’un milliard d’euros.
  2. Utilisation accrue des Carburants d’Aviation Durables (SAF) : Les SAF permettent une réduction d’émissions de CO₂ de 80 % en moyenne sur le cycle de vie du carburant, sans concurrencer la chaîne alimentaire. En 2023, la compagnie vise à incorporer 1 % de SAF dans l’ensemble de son réseau, avec un objectif de 10 % d’incorporation sur l’ensemble de ses vols d’ici à 2030.
  3. Pratique de l’éco-pilotage : Les équipages d’Air France, formés à ces pratiques, adoptent des initiatives telles que le roulage sur un moteur au sol lorsque possible, des trajectoires de vol optimisées grâce à l’intelligence artificielle, et une descente en continu en collaboration avec le contrôle aérien. Ces actions permettent d’éviter en moyenne de 4 à 5 % d’émissions de CO₂ par vol.
  4. Développement de l’intermodalité : Air France favorise des alternatives de transport à faible empreinte carbone pour les trajets de courte distance, notamment à travers le renforcement du partenariat avec la SNCF pour le produit « Train + Air », disponible sur 33 lignes TGV en France.

Au cours de cet événement, il a été souligné l’attachement d’Air France et du Groupe Air France-KLM à la ville de Toulouse. Le même jour, un contrat significatif a été conclu avec Latécoère pour son intégration au programme « Sustainable Aviation Fuel Corporate » d’Air France-KLM. En tant que signataire initial en 2022, ce renouvellement atteste une fois de plus de l’engagement continu de Latécoère envers le développement durable.

Sustainable Aviation Fuel Corporate

Le programme « Sustainable Aviation Fuel Corporate » d’Air France-KLM a pour objectif d’accompagner les entreprises désireuses de participer à la décarbonation du transport aérien, de favoriser le développement du marché des carburants d’aviation durables (SAF) et de diminuer l’empreinte carbone de l’aviation. Grâce à ce programme, les entreprises clientes du Groupe Air France-KLM peuvent, après avoir évalué les émissions de CO₂ associées à leurs déplacements, déterminer la contribution annuelle qu’elles souhaitent apporter à cette initiative. Les contributions des entreprises sont intégralement investies par Air France et KLM dans l’achat et l’utilisation de carburants d’aviation durables, contribuant ainsi à stimuler la demande de SAF et à promouvoir l’industrialisation des chaînes de production. En s’engageant dans ce programme d’entreprise, les sociétés prennent des mesures concrètes pour réduire les émissions de CO₂ et soutiennent la transition vers une aviation plus durable.

 

Les carburants d’aviation durables, un levier essentiel pour réduire l’impact environnemental du secteur aérien

Air France et Air France-KLM ont pour objectif de réduire leurs émissions totales de CO₂ par passager-km de 30 % par rapport à 2019, sans recourir à des mesures de compensation. Pour réaliser cette ambition, Air France et Air France-KLM visent à incorporer 10 % de carburants d’aviation durables (SAF) d’ici à 2030, dépassant ainsi le mandat européen qui prévoit 6 % pour les vols au départ d’Europe à la même échéance.

Les carburants d’aviation durables jouent un rôle crucial dans la réduction des émissions de CO₂ de l’aviation. Actuellement élaborés à partir d’huiles de cuisson usagées, de déchets, ou de résidus agricoles et forestiers, ces carburants seront complétés à l’avenir par des versions synthétiques durables, fabriquées à partir d’hydrogène et de carbone capté.

Air France-KLM a instauré une politique d’approvisionnement rigoureuse et s’engage à n’acquérir que des SAF qui ne rivalisent pas avec l’alimentation humaine ou animale, certifiés RSB ou ISCC+ pour leur durabilité, et qui ne proviennent pas d’huile de palme. Les SAF acquis par Air France-KLM peuvent générer une réduction moyenne de 75 % des émissions de CO₂ par rapport au carburant conventionnel sur l’ensemble du cycle de vie, sans nécessiter de modifications des moteurs.

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Publications: 11109

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *