Mobilité électrique : un guide dédié au tourisme durable

Atout France, l’Agence de développement touristique de la France, et Enedis, gestionnaire du réseau de distribution d’électricité, associent leurs expertises dans le cadre de la publication d’un guide simple et utile concernant l’usage des véhicules électriques au service d’un tourisme décarboné.

Avec le guide « Réinventer les mobilités électriques pour un tourisme durable », Atout France et Enedis entendent accélérer la diffusion des bonnes pratiques et faciliter l’engagement des territoires, des acteurs et des visiteurs vers un tourisme plus durable. Le guide s’adresse ainsi aux différentes parties prenantes du tourisme et de la mobilité électrique :

  • Les élus : pour accompagner les territoires vers la transition écologique et la prise en compte du déploiement de l’électromobilité ;
  • Les acteurs du tourisme : pour répondre à une demande croissante des voyageurs et faire de l’électromobilité un facteur différenciant ;
  • Les visiteurs français et internationaux voyageant en véhicule électrique : pour les informer des modalités pratiques de recharge et les encourager à profiter de leur séjour en France en toute tranquillité.

Réinventer les mobilités électriques pour un tourisme durable Enedis x Atout France

Composé de 3 parties, ce guide gratuit propose des exemples de bonnes pratiques déjà déployées, des témoignages et des recommandations concrètes répondant aux enjeux respectifs de chaque partie prenante. Il vise notamment à déconstruire les idées reçues sur les voyages en véhicules électriques. Aujourd’hui, il est possible de traverser la France avec un véhicule électrique en anticipant et en organisant son déplacement.

Réinventer les mobilités électriques pour un tourisme durable Enedis x Atout France bernieshoot

En effet, selon Avere France, le réseau autoroutier est équipé de bornes de recharge rapide environ tous les 80 km, ce qui permet de récupérer 80% d’autonomie en 20 à 30 minutes seulement. Une fois arrivé à destination, il est possible de recharger son véhicule électrique soit dans un habitat individuel ou collectif, soit sur une des nombreuses bornes ouvertes au public (sur les parkings des grandes enseignes commerciales, en voirie ou encore sur des lieux d’excursion).

Les dispositions réglementaires récentes permettent désormais l’équipement en habitat collectif. À ce titre, de grandes enseignes du tourisme ont investi, dès 2022, dans l’équipement de solutions de recharges aux emplacements de stationnement à destination. Fin décembre 2022, on recensait 82 107 points de charge ouverts au public en France, répartis à 71% dans les parkings et les grandes enseignes, et les investissements se poursuivent.

Zoom sur la région Occitanie : L’attrait touristique de la région n’est plus à démontrer, découvrir ses paysages en véhicule électrique est aisément possible !

Avec 9 463 points de charge ouverts au public, la région Occitanie se situe en 2ème position des régions les plus équipées après la région Ile-de-France. Avec un parc électrique et hybride rechargeable total estimé à 98 000 véhicules en Occitanie (englobant points de charge privés et publics), la région bénéficie ainsi du meilleur taux de véhicule / point de charge public national.

Pour les années qui viennent, selon les prévisions, le nombre de points de charge accessibles au public devra tripler d’ici 2025, un enjeu au cœur de son engagement au service de la transition énergétique et un travail d’Enedis au plus près de tous les acteurs, dont les territoires, qui planifient et déploient des infrastructures de recharge, afin d’anticiper les besoins le plus efficacement possible.

Nombre de points de charge accessibles au public france tourisme durable
Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Publications: 11093

10 commentaires

  1. Pour moi la voiture tout électrique n’est intéressante qe pour les petits trajets. Pour traverser la France, cela doit être fastidieux, même si l’on a tout bien préparé : les étapes doivent être nombreuses et les temps perdus à recharger infinis.

    • Moi, j’y pense de plus, c’est peut-être une opportunité de faire plus régulièrement des pauses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *