Pourquoi faut-il respecter la trêve des confiseurs ?

Chaque année, la France célèbre la trêve des confiseurs du 26 décembre au 6 janvier. Pendant cette période, les familles et les amis se réunissent pour partager des moments de convivialité et de gourmandise. Cette tradition permet de faire une pause dans le stress et les obligations de la vie quotidienne et de profiter pleinement des fêtes de fin d’année.

Respecter la trêve des confiseurs, c’est respecter une tradition qui nous permet de prendre du temps pour nous et pour ceux que nous aimons. C’est aussi un moment propice à la générosité et à la bienveillance, deux valeurs qui sont indispensables pour construire une société plus juste et plus solidaire. Enfin, cette trêve est aussi l’occasion de savourer les délicieux produits de la saison, des spécialités dont on ne profite que quelques semaines par an.

Alors, respectons la trêve des confiseurs et savourons ces délicieux moments de partage et de gourmandise en famille ou entre amis !

Célébrer Noël en paix

Que l’on soit catholique ou non, le moment de Noël devrait être un moment de paix, de tranquillité, où l’on décroche de nos activités professionnelles ou personnelles. Pour ma part, c’est ce que je vais faire dans les deux semaines à venir. Sans être vraiment loin, je serai moins présent, comme bon nombre d’entre vous.

Pourtant, il est vrai que Noël n’est pas perçu de la même manière dans le monde. Savez-vous qu’à Doha, qui a été mis en lumière pendant un mois, le jour de Noël et le jour de l’an sont des jours comme les autres, puisque c’est le calendrier islamique qui est en vigueur. Curieusement, durant la coupe du monde de football, que j’ai boycottée en ne regardant aucun match alors que je suis fan de foot, les médias se sont bien gardé de le mentionner.

La trêve des confiseurs a été instaurée pour permettre aux familles de se réunir et de fêter Noël en paix, elle a été respectée à de nombreuses reprises au cours de l’histoire, notamment pendant la Première Guerre mondiale. Malheureusement, cette tradition n’est plus aussi respectée qu’auparavant et de nombreuses guerres se poursuivent durant cette période.

Qu’est-ce que la trêve des confiseurs ?

La trêve des confiseurs est une période durant laquelle les gens s’abstiennent de manger des aliments sucrés ou gras. Elle commence généralement après le dîner du réveillon de Noël et se poursuit jusqu’au jour de l’Épiphanie.

La trêve des confiseurs était à l’origine une période durant laquelle les gens se préparaient spirituellement à la fête de l’Épiphanie. Mais elle a évolué au fil du temps pour devenir une période durant laquelle les gens essayent de manger plus sainement après les excès des fêtes.

Conserver une tradition symbole de paix

Respecter la trêve des confiseurs, c’est mettre fin aux hostilités pendant une période donnée, en l’occurrence du 6 décembre au 6 janvier. La trêve des confiseurs a été instaurée en France en 1340 par Édouard III d’Angleterre afin de mettre fin aux combats durant la période des fêtes de Noël.

En suivant cette tradition, les soldats pouvaient rentrer chez eux pour passer du temps en famille et fêter Noël en paix.

Aujourd’hui, la trêve des confiseurs est un symbole de paix et de réconciliation. En respectant cette tradition, les gens peuvent mettre de côté leurs différences et profiter du temps des fêtes en famille et entre amis.

La trêve des confiseurs est une période de calme et de tranquillité qui nous rappelle que, même en temps de conflit, il est possible de mettre de côté nos différences et de vivre en harmonie.

Quelles sont les origines de la trêve des confiseurs ?

Les origines de la trêve des confiseurs semblent être assez floues. Les historiens ont émis diverses hypothèses, mais aucune n’a été prouvée de manière concluante.

Une des théories suppose que la trêve des confiseurs est liée à la célébration chrétienne de l’Épiphanie, qui a lieu six jours après Noël. L’Épiphanie est la commémoration de la présentation de Jésus au temple, et elle est également connue sous le nom de la fête des Rois. On pense que la tradition de la trêve des confiseurs est née de la coutume des évêques d’offrir un cadeau de bonbons et de confiseries aux enfants après la messe de l’Épiphanie.

Une autre théorie propose que la trêve des confiseurs fût une célébration païenne célébrée avant l’arrivée du christianisme en Europe. Les païens croyaient que pendant cette période, les esprits des morts revenaient sur Terre.

treve confiseur noel chronique bernieshoot

En conclusion

Au final, est-ce que tout était mieux avant ? La réponse est probablement non. Cependant, le repos du dimanche, le respect des jours fériés, la trêve des confiseurs sont des valeurs que nous devrions défendre.

Pour conclure, je vous souhaite à vous et à vos proches de belles fêtes de fin d’année. Prenez soin de vous.

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Publications: 11185

24 commentaires

  1. Bonjour, je suis d’accord que les pays non chrétiens ne fêtent pas Noël, en effet le 25 décembre nous célébrons la naissance de Jésus.
    Le 26 décembre en Irlande est férié on y célèbre la Saint Etienne, 1er chrétien à mourir en martyre. Une partie de la famille de ma belle fille vient pour fêter Noël le 26 et déjeune des restes de dinde (9 kg cette année) Mais par contre c’est le début des soldes donc les magasins sont ouverts.
    Sinon, désolée mais l’épiphanie c’est 12 jours après Noël, le 6 Janvier.
    Voilà mon partage d’hiver.
    Belle fêtes à toi et à toute ta famille.

    • Je suis d’accord pour l’épiphanie, mais on parle aussi du premier dimanche de janvier pour des raisons commerciales.

  2. Merci pour ce rappel de ce qu’est ou devrait être la trêve des confiseurs . Le temps des fêtes en famille et avec les amis c’est indispensable .
    Bonne semaine et bonnes fêtes .

  3. oui je suis d’accord valeurs à défendre !!
    le foot boycotté chez moi aussi !!
    merci pour ces infos !! bonne journée

  4. Bonjour Bernie. Je ne connaissais pas cette tradition de la trêve des confiseurs. Mais il en reste bien un petit quelque chose, c’est que dans nos pays judéo-chrétiens, l’importance de se poser et de se réunir pour passer d’agréables moments, paisibles et gourmands, au moment des fêtes de Noël et de fin d’année, a encore beaucoup d’importance, et représente ce à quoi on aspire à ce moment-là. Paix et détente. Dommage que cette trêve ne se soit plus respectée alors qu’il existe ce conflit entre Ukraine et Russie… Quant au foot, perso, ça ne m’a jamais intéressée, et cette année, encore moins…. Avec le Qatar… Les gens oublient vite… Passe de très belles fêtes de fin d’année. Bon Noël, Bernie.

  5. c’est une tradition qui se perd comme beaucoup d’autres, malheureusement. bonnes fêtes de fin d’années à toi et aux tiens. bises.celine

  6. Moi aussi je n’ai regardé aucun match et j’aime le foot …un peu moins qu’avant tout de meme…. Puis mes 2 équipés favorites n’y participent pas …. Nissa et la squadra…
    @+

    • Je suis aussi fan de foot, mais là pour moi la ligne rouge était dépassée.
      Sans la squadra c’était aussi plus facile pour moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *