Toulouse : Les femmes dans la ville inclusive

Le 16 septembre dernier, près de 200 acteurs de la ville, institutionnels, professionnels du logement et associations se sont retrouvés à Toulouse lors de la 3ème édition du colloque Humaniser la Ville organisé par PATRIMOINE sur le thème « Les femmes dans la ville inclusive », une ville pour tous sans exclusion qui valorise les différences. Un sujet d’actualité qui touche notamment le logement social.

Humaniser la ville « Les femmes dans la ville inclusive »

« En tant que bailleur social, nous mesurons au quotidien la place des femmes dans la ville, leur situation et leur importance au sein de l’habitat et de la vie du quartier.

De par leurs actions, les équipes PATRIMOINE contribuent à la valorisation du rôle des femmes dans l'espace public en participant à son appropriation et en favorisant la cohésion sociale dans les quartiers et ce, en lien avec les partenaires institutionnels, associatifs et le monde économique. » précise Pascal Barbottin, Directeur Général de PATRIMOINE.

Quand les stéréotypes de genre ont la vie dure…

Ce sujet, ponctué de stéréotypes et d’a priori, de l’habiter à l’égalité de traitement, de l’entreprise à l’éducation, du sport à la culture… est très bien traité en « silos » mais au détriment d’échanges entre les différents acteurs.

Par l’organisation de cette conférence, PATRIMOINE a rassemblé les divers acteurs (collectivités, associations, entreprises, personnes en situation de handicap ou bien encore monde sportif ou de l’insertion…) afin de leur permettre d’échanger, de progresser et de mieux répondre aux attentes des citoyens sur l’égalité femmes/hommes.

Les femmes, maillon de la cohésion sociale

Deux tables rondes ont été organisées. Au cœur des politiques nationales et locales, au cœur des domaines de la formation, de l’éducation, du travail ou encore du monde du sport, les femmes sont un maillon de la cohésion sociale dans l’espace public, ou plutôt les espaces publics que constituent la ville.

PATRIMOINE- toulouse Humaniser la Ville

La 1ère table ronde a permis de donner quelques clefs pour comprendre les problématiques, évaluer les actions mises en place et montrer pourquoi le travail en réseau entre tous les secteurs permet aux femmes de trouver leur place et de jouer pleinement leur rôle dans la cité. La seconde table ronde a permis de découvrir des femmes aux parcours et expériences différentes, des femmes actrices de leur réussite. Quelques messages à retenir.

  • Sophie Iborra, Membre du Haut Conseil à l’Egalité entre les Femmes et les Hommes, Grand Témoin de la manifestation : « Il existe une différence entre l’égalité des droits et l’égalité des faits. Nous devons insuffler la culture de l’égalité partout : dans la rue, les écoles, les familles… »
  • Nicole Escassut, Directrice Régionale des Droits des Femmes et de l’Egalité pour l’Occitanie, Préfecture de la Région Occitanie : « Il faut diffuser la culture de l’égalité dès le plus jeune âge. Le rôle de l’Education Nationale est important pour l’avenir. »
  • Julie Escudier, Conseillère municipale déléguée en charge de l’égalité femmes-hommes et Vice-Présidente de la cohésion sociale et de l'inclusion Toulouse Métropole : « Les femmes apportent une valeur ajoutée significative dans la cohésion sociale et le vivre ensemble. »
  • Valérie Gibel, Directrice de l’Association Le Touril : « Nous devons permettre aux femmes en reconstruction de disposer de temps long et d’espace pour ne plus être invisible. »
  • Laurent Bonnefont, Responsable de la Maison de l’Emploi et de la Formation : « Les métiers n’ont pas de genre et pourtant les jeunes filles se mettent souvent des barrières culturelles et sociétales pour aller vers certains d’eux, elles n’osent pas. »
  • Magali Sotoca, Chargée de mission RSE, Face Grand Toulouse : « L’égalité dans les entreprises devient un vrai sujet. Les entreprises se questionnent car les femmes font de plus en plus valoir leurs droits. »
  • Olivier Marin, Entraineur de l’équipe féminine du Stade Toulousain : « Aujourd’hui, les sportives deviennent des modèles pour les jeunes filles, un moyen d’émancipation. Et pourtant, les femmes gagnent 10 fois moins que les hommes… »
  • Zakhia Choujaa, élue à la Ville de Beauzelle : « Le communautarisme fait reculer la vie dans les quartiers dont les femmes sont le ferment. Les femmes sont silencieuses, invisibles mais toujours au 1er plan. »
  • Corinne Cabannes, Experte en Ressources Humaines et Présidente de Huts Consulting : « la parité avance dans les entreprises mais les stéréotypes ont la vie dure : une femme est opérationnelle quand un homme est stratège. Les femmes doivent davantage faire leurs preuves… Le problème est d’ordre générationnel. »

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Articles: 11194

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *