GRDF soutient Hector le Collector dans la valorisation des biodéchets

Sauver les déchets organiques de l’incinérateur et les valoriser en énergie, c’est le pari qu’Hector le Collector relève depuis bientôt deux ans.

En 2021 la toute jeune startup toulousaine, récoltait 50 tonnes de biodéchets. Désormais partenaire de GRDF, elle ambitionne d’en récolter 135 tonnes en 2022.

Hector le Collector : une solution simple pour valoriser les déchets

En 2020, Quentin Saieb et Valentin Famose, deux Toulousains, créent Hector le Collector, une solution simple et efficace de collecte des biodéchets en entreprise. Dans leurs 50 points de collecte répartis dans la métropole de Toulouse trône un Hector : un bac récupérateur de biodéchets destinés à être méthanisés.

hector le collector Quentin Saieb Valentin Famose fondateur  bernieshoot

Dans un objectif d’insertion sociale, les bacs bardés de bois ont été travaillés par les détenus de la prison de Seysses-Muret. Ce récupérateur est conçu pour être pratique : il est placé au plus proche des lieux de production des déchets alimentaires, directement à côté des poubelles.

Pour s’en servir, rien de plus simple, Hector récupère tous les déchets organiques, y compris ceux qui ne sont habituellement pas compostables : épluchures d’agrumes, fonds de tupperwares, coquilles de crustacés, les restes de viandes et de poissons sont ainsi valorisés.

Ensuite, un collecteur passe, une à quatre fois par semaine pour vider et nettoyer le bac. Les biodéchets ainsi ramassés partent ensuite en véhicule électrique propre, direction l’entrepôt de l’Union (31) où ils sont stockés avant leur départ pour l’usine de méthanisation Cler Vert de Belesta-en-Lauragais (31). Ils y sont transformés en biogaz puis en électricité. Le digestat sert quant à lui d’engrais à des agriculteurs haut-garonnais.

GRDF, engagé pour des solutions innovantes dans le secteur de l’énergie

Acteur de poids du secteur de l’énergie sur le territoire et déjà engagé pour l’environnement, GRDF poursuit son implication en faveur de la valorisation des déchets. Avec Hector le Collector, il propose à ses 300 salariés du site de Sébastopol une solution rapide, pratique et efficace pour valoriser leurs déchets alimentaires.

En entreprise et à la maison grâce au prêt de mini récupérateurs, les collaborateurs volontaires peuvent ainsi déposer leurs déchets alimentaires dans les bacs fraichement installés.

« Soutenir les startups qui proposent des solutions d’avenir dans le secteur de l’énergie est important pour GRDF et s’inscrit parfaitement dans nos valeurs. La solution d’Hector le Collector répond parfaitement aux enjeux de demain : en tant qu’entreprise responsable nous nous devons de nous impliquer toujours plus dans la revalorisation des déchets.

Là où d’autres y voient des ordures, nous y voyons des matières premières valorisables et réemployables : des sources d’énergie du futur. » explique Nadia Helhal, Directrice territoriale Toulouse Métropole pour GRDF

hector le collector Valentin Famose co-fondateur  bernieshoot

Chez GRDF, sur le site de Toulouse-Sébastopol, 98,1% des salariés interrogés se disent prêts à prendre l’habitude de ce nouveau geste et 86,4% pensent que ce tri des biodéchets au travail est une solution intéressante. Des chiffres très encourageants pour le développement et le déploiement sur la région de ce type de solutions.

Objectif 135 tonnes de déchets organiques récoltés en 2022

Pour Hector le Collector, ce partenariat va au-delà de la récupération des déchets de leurs salariés. C’est l’occasion pour la startup de profiter du rayonnement de GRDF et d’accroitre sa visibilité notamment auprès d’autres entreprises productrices de biodéchets.

La start-up vise les 135 tonnes de déchets organiques récoltés pour 2022, soit 170% de plus que l’année précédente. Avec l’entrée en vigueur au 1er janvier 2023 d’un nouveau volet de la loi du 12 juillet 2010, dite loi Grenelle 2 1, les producteurs de plus de 5 tonnes de biodéchets par an auront l’obligation de trier à la source et de valoriser ces déchets. Une belle opportunité pour le projet toulousain de se développer dans d’autres grands groupes, collectivités mais surtout auprès des restaurateurs et cantines.

« Ce que nous proposons, c’est une solution simplissime à un problème d’ampleur. La réduction des déchets, ce n’est pas un enjeu de demain, c’est l’affaire de tous dès aujourd’hui. Pour nos clients, il n’y a qu’à trouver une petite place au récupérateur à côté des poubelles et prendre cette nouvelle habitude de tri : le carton dans la poubelle jaune, les déchets organiques chez Hector. Nous, on s’occupe du reste. », explique Valentin Famose, co-fondateur d’Hector le Collector

hector le collector logo bernieshoot

1 https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000041553759

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article