Manifestation Suivant le fleuve : 4 lieux 3 expositions la Seine

Un programme propose dans le cadre de la Biennale d’architecture et de paysage (Bap!) Hors-les-Murs de la Région Ile-de-France

Suivant le fleuve

A l’issue de deux années intenses de prises de vue et de productions, les CAUE 78, CAUE 92, CAUE 95 et le service patrimoines et inventaire de la Région Ile-de-France, ont saisi l’opportunité de la deuxième Biennale d’architecture et de paysage de la Région Île-de-France (Bap !) pour présenter les résultats de deux explorations photographiques menées de front : l’observatoire photographique des paysages de la vallée de la Seine francilien et la collection photographique et sonore produite par la Région Île-de-France et le CAUE 78 en lien avec la communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise.

Menées à des échelles différentes, sur une partition commune portée par la vallée de la Seine, elles cultivent chacune leurs singularités pour nous livrer un récit de territoire cohérent et sensible.

SLF_LK_7_Place de l'‚glise … Conflans-Sainte-Honorine
Place de l’église à Conflans-Sainte-Honorine © Laurent Kruszyk, Région Île-de-France.

Les Quatre événements

Suivant le fleuve est un ensemble de quatre événements à Versailles, Nanterre, Mantes-la-Jolie et La Roche-Guyon, pensés simultanément aux arpentages photographiques et présentés dans le cadre de la Bap! Hors-les-Murs.

La concordance de ces restitutions permet de construire une vision globale des paysages donnant ainsi à la vallée de la Seine sa pleine dimension. Elles rencontrent le thème général de la Biennale « Terre et villes » et forment un itinéraire de Paris à la Normandie révélant les différents éclairages d’un même territoire.

SLF_LK_11_Usine automobile de Flins-sur-Seine
Usine automobile de Flins-sur- Seine © Laurent Kruszyk, Région Île-de-France.
De la terre à la mer

De la terre à la mer (14 mai – 13 juillet 2022) est un récit visuel et sonore présenté dans l’exposition « Éléments-Terre » du pavillon de l’Île-de-France situé dans l’ancienne poste de Versailles.

Ce parcours immersif qui assemble cinq commandes photographiques (les travaux d’Eric Garault, de Pierre-Yves Brunaud, de Laurent Kruszyk & François Adam, Ambroise Tézenas & Jérémie Léon et de Pierre Enjelvin) resitue les enjeux à l’échelle du fleuve de Paris au Havre et interroge les différentes dimensions de la terre à la fois comme socle, matrice et matière, en tissant des liens entre elles et l’écoumène.

SLF_ATJL_01 L’Île-Saint- Denis, en vis-à-vis de Villeneuve-la-Garenne. © Ambroise Tézenas et Jérémie Léon. OPP de la vallée de la Seine francilien.
L’Île-Saint- Denis, en vis-à-vis de Villeneuve-la-Garenne. © Ambroise Tézenas et Jérémie Léon. OPP de la vallée de la Seine francilien.
Un itinéraire Paris - Moisson — Les rencontres

Un itinéraire Paris - Moisson — Les rencontres (16 juin – 25 juin 2022) de la Galerie du CAUE

92 sont conçues comme les portes ouvertes de l’observatoire photographique des paysages de la vallée de la Seine francilien.

Elles exposent l’intégralité des 111 images réalisées par Ambroise Tézenas et Jérémie Léon qui composent un « itinéraire Paris-Moisson » et organisent, dans un temps court et dense, un programme d’échanges et de création tous publics autour de cet observatoire dont les images, essentielles, interrogent le territoire du fleuve, son relief, son histoire, sa mélancolie, son écologie, les usages qu’on en fait, les fonctionnalités qu’on lui définit, sa densité et son économie, son avenir.

SLF_LK_12_Vendanges … Guerville Vendanges à Guerville © Laurent Kruszyk, Région Île-de-France.
Vendanges à Guerville © Laurent Kruszyk, Région Île-de-France.
Terres de Seine - Collection photographique et sonore

Terres de Seine - Collection photographique et sonore (19 mai – 18 septembre 2022), l’exposition réalisée par Laurent Kruszyk (photographe de l’inventaire régional) et François Adam (paysagiste vidéaste du CAUE 78) est présentée dans le cabinet des estampes du musée de l’Hôtel-Dieu à Mantes-la-Jolie.

Cette exposition permet de mesurer l’unité improbable des paysages de la communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise. Cet arpentage visuel et sonore capture « l’envers de l’endroit », c’est-à-dire la profondeur d’un territoire qui se déploie depuis la Seine jusqu’aux plateaux, tout en étant connecté à la métropole.

Un itinéraire Paris - Moisson — L’exposition

Un itinéraire Paris - Moisson — L’exposition (21 mai – 18 septembre 2022) au château de La Roche-Guyon, donne à voir dans le potager-fruitier les images les plus emblématiques de « l’itinéraire Paris-Moisson » réalisées (les photographies) par Ambroise Tézenas et Jérémie Léon dans le cadre de l’observatoire photographique des paysages de la vallée de la Seine francilien.

Elle nous révèle dans les communs du château la fabrique singulière de la mission photographique, en cheminant dans le journal d’arpentage des photographes et dans le making-of du réalisateur Sylvain Martin.

SLF_ATJL_06 Clichy-la- Garenne, inondation saisonnière. © Ambroise Tézenas et Jérémie Léon. OPP de la vallée de la Seine francilien.
Clichy-la- Garenne, inondation saisonnière. © Ambroise Tézenas et Jérémie Léon. OPP de la vallée de la Seine francilien.

Les rencontres un itinéraire Paris-Moisson

La Seine, déjà tant représentée, peut-elle encore être photographiée ?

Suivant les berges du fleuve, entre Issy-les-Moulineaux et la boucle de Moisson, de Paris à la Normandie, l’entreprise entêtée de l’observatoire photographique des paysages de la vallée de la Seine francilien est une piste.

130 kilomètres de fleuve, 260 km de berges, 130 km de plus avec les îles. Arpenter, tracer son itinéraire, documenter et fouiller le territoire, son relief, son histoire, sa mélancolie, son écologie, les usages qu’on en fait, les fonctionnalités qu’on lui définit, sa densité, son économie, son avenir.

Épuiser le sujet, puis méthodiquement oublier ce que l’on sait et toute l’iconographie qui vous a préexisté.

Des coteaux calcaires du Vexin aux émergences de La Défense, d’autoroutes saturées en chemins de halage touffus, entre ports industriels et baignades sauvages, de la ville à la forêt, les cadrages d’Ambroise Tézenas et Jérémie Léon débarrassent le territoire du superflu et atteignent le paysage comme on touche à l’essentiel.

Alors, se confirme l’idée merveilleuse que l’observatoire, tout en relevant ce qui ressemble à une utopie institutionnelle et photographique, pourrait bien servir au renouvellement de nos manières de voir et de considérer le fleuve.

Présenté pour la première fois, l’observatoire photographique des paysages de la vallée de la Seine francilien est composé de 111 images réalisées entre 2020 et 2022 dans les paysages de la Seine en aval de Paris.

Parmi elles, 40 seront rephotographiées à l’identique à intervalles de temps réguliers pour juger de l’évolution des milieux et des territoires. Les rencontres proposées par la Galerie du CAUE 92, conçues comme les portes ouvertes de l’observatoire, associent une programmation riche de rendez-vous publics à une exposition flash s’apparentant à une restitution de travaux assemblant tirages photographiques et projections.

Les photographes et les commanditaires du projet seront régulièrement présents pour répondre aux questions du public.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Tout un programme donc, merci Bernie, bon mardi...
Répondre
B
avec plaisir
T
suivre un fleuve peut mener loin
Répondre
B
oui... très loin...
M
encore des endroits qui me sont inconnus, dommage, mais pourrait-on un jour dire j'ai tout visiter en France.....passe un doux mardi
Répondre
B
je ne crois pas...