Près de 2 femmes sur 3 ont déjà manqué le sport à cause de leurs règles

Que vous soyez une athlète professionnelle ou que vous pratiquiez simplement un sport de loisir, il est important de savoir comment votre cycle menstruel affecte votre entraînement pour atteindre vos objectifs.

INTIMINA apporte les résultats d'une enquête sur les habitudes d'exercices des femmes pendant les règles.

menstruations sport regles intimina bernieshoot
Menstruations dans le sport

Les femmes demandent souvent si faire du sport pendant les règles est bon pour elles. Beaucoup d’experts sont d'accord pour dire que l’exercice physique réduit la douleur et les crampes abdominales, pourtant des mythes persistent toujours autour du sport et des règles.

Mais qui mieux que des athlètes professionnelles féminines pour prôner l'exercice pendant les menstruations ?

Inspirée par deux remarquables athlètes olympiques françaises Valériane Ayayi, vice-championne d'Europe de basket, enceinte pendant les JO de Tokyo 2022, ayant remporté la médaille de bronze ; et Manon Brunet, membre de l'équipe de France de Sabre et double médaillée aux JO de Tokyo 2022, INTIMINA les a invitées à partager leurs histoires de femmes et d'athlètes.

Leur entraînement et les obstacles qu'elles doivent surmonter pour atteindre leurs objectifs malgré la fatigue, les blessures, les menstruations, le post-partum et les règles de la compétition. Et pour comprendre comment les menstruations peuvent affecter la participation au sport des femmes pendant leurs règles, Intimina a interrogé un échantillon de 1 000 sportives françaises ce qu’elles révèlent.

Sport et menstruations, faut-il choisir ?

Ce sondage réalisé par Censuswide a révélé que 61 % des femmes ont déjà manqué une activité sportive à cause de leurs règles.

Étonnamment (ou non) 58 % d’entre elles ont déclaré qu’elles n’avaient pas pu réaliser leur séance de natation, avec 51 % qui ont révélé craindre les fuites (l’une des raisons principales de rater une séance de sport pour ces femmes).

Pourtant, une majeure partie des femmes (67 %) utilisent des serviettes hygiéniques jetables même lorsqu’elles pratiquent du sport. Lors des pratiques sportives telles que la natation, utiliser une coupe menstruelle comme Lily Cup Compact peut s’avérer très pratique : adieu les fuites ou la ficelle du tampon qui dépasse.

Pour les personnes sondées voyant leurs performances sportives diminuer lorsqu’elles ont leurs règles, 70 % d’entre elles ressentent des crampes abdominales importantes pendant leurs menstruations.

A contrario, nous savons que s’entraîner physiquement est non seulement bon pour nous, mais également nécessaire pour un corps et un esprit sain. L’activité physique régulière offre de nombreux avantages, mais sans s’y limiter : la régulation hormonale, l’amélioration de l’humeur, un meilleur sommeil, une meilleure santé cardiovasculaire, le contrôle du poids, plus d’énergie et potentiellement une vie plus longue.

Comment trouver un équilibre entre sport et règles ?

Planifier ses activités sportives en fonction de ce que dit notre corps peut s’avérer être une solution très efficace pour révéler le meilleur de soi-même : selon ce sondage, plus d’une femme sur trois (39 %) planifie ses séances de sport selon son cycle menstruel.

En effet, comprendre les différentes phases du cycle menstruel peut aider à trouver une routine d’entraînement qui convienne, ou à atténuer la culpabilité que certaines femmes peuvent ressentir en ne s’entraînant pas.

Le Dr Shree Datta, gynécologue et conseiller médical d'INTIMINA, déclare :"Le cycle menstruel comporte quatre phases différentes marquées par des niveaux croissants et décroissants d'hormones clés telles que l'œstrogène et la progestérone, qui peuvent affecter nos besoins alimentaires et notre réponse à différents types d'exercice.

En raison des fluctuations hormonales, le régime alimentaire et les performances physiques peuvent être affectés dans les jours précédant et pendant vos règles. Certaines études suggèrent que notre corps pourrait mieux répondre à un exercice de haute intensité dans la première moitié du cycle menstruel, à mesure que les niveaux d'œstrogènes augmentent.

Pourtant, 43 % des femmes ne voient aucune différence ou expérimentent même des effets positifs sur leurs performances !

Les règles peuvent augmenter la force des femmes !

Le sondage a révélé que 43 % des femmes interrogées ne voient pas de différence sur leurs performances sportives lorsqu’elles ont leurs règles, et qu'elles observent même des effets positifs ! Elles affirment en majorité se sentir plus énergétiques (39 %), plus confiantes (37 %) et même plus puissantes (35 %)

Le sport peut déclencher de réels bénéfices sur les douleurs menstruelles, ce n’est pas un fait inconnu. Des hormones appelées prostaglandines sont libérées dans le corps, et déclenchent les contractions utérines et cette douleur agaçante qui les accompagne. Lors de l’exercice, le corps produit une hormone analgésique qui brûle les prostaglandines plus rapidement, ce qui rend les règles beaucoup moins douloureuses.

Sur les pas d’athlètes olympiques

Cet été, Intimina suivra le quotidien de Valériane Ayayi et de Manon Brunet à travers des vidéos publiées sur leurs réseaux Instagram, on pourra suivre leur routine en tant que femmes et athlètes.

Amandine Ranson, Responsable communication et marketing pour Intimina France déclare : “c’est une réelle chance de pouvoir collaborer avec ces athlètes olympiques qui font la fierté de la France et qui incarnent un exemple d’inspiration pour les femmes.

À travers la campagne « Dans la peau d’une athlète », nous souhaitons soutenir ces femmes qui représentent de véritables modèles de courage, d’empowerment et de pugnacité pour les jeunes femmes et les générations futures.”

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article