Hello Tech Girls : promouvoir la mixité dans la tech dès le collège

L’ECE, l’école d’ingénieurs postbac du groupe OMNES Education, lance une opération de marrainage intitulée « Hello Tech Girls », entre des élèves ingénieures et des étudiantes du collège Apollinaire (Paris 15e).

Cette opération a pour objectif de démystifier les métiers du numérique et inciter les jeunes filles à entreprendre des études scientifiques et technologiques. Dassault Systèmes, Orange et Sopra Steria, entreprises partenaires de l’école et de cette opération, s’engagent quant à elles, à accueillir les collégiennes afin de leur faire découvrir les différents métiers du numérique et plus concrètement leur utilité dans le monde qui nous entoure.

Cette opération vient d’obtenir le label « Cap Ingénieuses » de la CDEFI – Conférence des directeurs des écoles françaises d'ingénieurs.

hello tech girls mixite entreprise college bernieshoot

Hello Tech Girls : L’ECE, Dassault Systèmes, Orange et Sopra Steria s’associent pour promouvoir la mixité dans la tech dès le plus jeune âge

Les secteurs industriels et technologiques en manque de talents féminins

20 % : c’est la part des postes dans la tech occupés par des femmes selon l'étude "Emploi IT et nouveaux enjeux de recrutement" publiée en 2021.

Ce faible taux de féminisation s’explique notamment par les clichés et les stéréotypes véhiculés dès le plus jeune âge sur le fait que les filles pensent être moins douées en maths que les garçons et qu’elles perçoivent les études scientifiques comme étant « réservées » aux garçons.

La mixité des talents est pourtant un atout pour la performance économique et sociale des entreprises et des organisations en général.

Accompagner des jeunes filles dans leur orientation professionnelle dès le collège

Afin de déconstruire les stéréotypes de genre et influer sur l’orientation dès le plus jeune âge, l’ECE, école d’ingénieurs postbac du groupe OMNES Education, a créé l’opération « Hello Tech Girls » avec l’aide de la Mairie du 15ème arrondissement de Paris. 56 collégiennes de 13 ans, en classe de 4e du collège Apollinaire de Paris 15e, seront ainsi marrainées par des étudiantes ingénieures provenant de toutes les promotions de l’école (de la 1ère à la 5e année).

Les futures ingénieures diplômées de l’ECE rencontreront ces collégiennes à plusieurs reprises dans leur collège mais aussi au sein de l’école afin de leur permettre d’assister à des cours et de découvrir une école d’ingénieurs de l’intérieur.

3 grandes entreprises françaises du numérique partenaires de l’opération

En complément de ces rencontres au sein du collège et de l’école d’ingénieurs, les entreprises partenaires de l’opération, Dassault Systèmes, Orange et Sopra Steria accueilleront les marraines et les collégiennes afin de leur faire découvrir les différents métiers qu’elles pourront exercer au sein d’une entreprise du numérique.

Ces journées de partage de connaissances, de découvertes et d'apprentissages mutuels, les plongeront au cœur de la réalité professionnelle des femmes aux carrières scientifiques et techniques.

« Nous sommes très fiers de nous associer au programme de mentorat « Hello Tech Girls » et d’ouvrir nos portes aux collégiennes. Au travers de notre politique de mixité et d’égalité femmes / hommes, nous sommes engagés pour accroître le recrutement et la présence des femmes dans les métiers du numérique. Nous sommes convaincus que cet engagement doit passer par des relations étroites entre les entreprises et l’enseignement, afin de permettre aux jeunes filles de découvrir l’étendue des opportunités qu’offrent le numérique, » déclare Consuelo Bénicourt, Directrice Responsabilité Sociale d’Entreprise chez Sopra Steria.

La parité : objectif de l’ECE pour 2030

« Le message que nous voulons faire passer à ces jeunes filles est qu’elles peuvent aussi envisager d’être ingénieures. Nous comptons aujourd’hui près de 25 % de jeunes femmes étudiantes à l’ECE, soit un peu plus de 700 sur l’ensemble de nos programmes.

Notre objectif est d’arriver à 50 % d’ici 2030. A travers cette opération, nous souhaitons changer les mentalités dès le plus jeune âge et aider les filles à stopper cette autocensure sur les filières scientifiques. Ce projet s’inscrit dans la politique RSE de l’école et est une illustration concrète de ses valeurs d’inclusivité et de parité » explique François Stephan, directeur de l’ECE.

Une opération labelisée par la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs

« Hello Tech Girls » vient d’obtenir le label Cap Ingénieuses de la CDEFI, label destiné à mettre en avant des projets déployés par des écoles d’ingénieurs dans des classes d’écoles élémentaires et de collèges locaux, dans le but de lutter contre les stéréotypes de genre qui se développent et qui influent sur l’orientation dès le plus jeune âge. La CDEFI a remercié l’ECE pour son implication et celle de l’ensemble des parties prenantes en faveur de la mixité.

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Publications: 11101

10 commentaires

  1. 😉 j’ai une belle-fille ingénieur…. qui a épousé notre aîné ingénieur… il ne doit pas y avoir de barrière féminine dans les professions…. merci Bernie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *