PATRIMOINE, 1ère entreprise de Haute-Garonne à signer la charte CEASE pour lutter contre les violences faites aux femmes

Pascal Barbottin, Directeur Général de PATRIMOINE, et Laurent Blondon, Président de FACE Grand Toulouse, signent la Charte CEASE le jeudi 25 novembre. Une date symbolique puisqu'il s'agit de la Journée Internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes.

PATRIMOINE est la 1ère entreprise de Haute-Garonne à s'engager dans la démarche qui passera notamment par une formation, une sensibilisation et une information des 200 salarié∙e∙s du groupe. Une démarche inscrite dans l'ADN de l'entreprise qui accompagne ses 40 000 personnes logées.

De GàD Pascal Barbottin, Laurent Blondon
De G à D : Laurent Blondon Président de FACE Grand Toulouse, Pascal Barbottin Directeur Général de PATRIMOINE

PATRIMOINE, 1ère entreprise de Haute-Garonne à signer la charte CEASE pour lutter contre les violences faites aux femmes

PATRIMOINE s'engage pour ses salariés

En Europe, une femme sur trois a subi des violences physiques et ou sexuelles au moins une fois dans sa vie, la plupart du temps par un conjoint ou ex-conjoint-1-. Ces violences peuvent être à la fois physiques, sexuelles, psychologiques ou encore économiques.

Entrave à la dignité humaine, enjeu de santé publique, elles ont des conséquences graves sur la santé physique et mentale des victimes. Ces violences subies dans la sphère privée ont un fort impact sur les autres sphères de vie et notamment celle professionnelle (burn-out, absentéisme, stress, accidents du travail…).

Or, dans le monde du travail, plus d’une européenne sur cinq (22%-1-) connait une collègue ou ancienne collègue qui a été ou est encore victime de violence. Les personnes actives passant un tiers de leur temps au travail, les employeurs sont dans une position unique pour créer un environnement de travail bienveillant qui brise le silence autour de ce fléau.

Le projet européen CEASE a pour but d'accompagner des entreprises volontaires à créer une ligne de front supplémentaire dans la lutte contre les violences, en leur donnant les outils nécessaires pour libérer la parole et orienter les victimes.

En signant cette charte, PATRIMOINE rejoint les membres fondateurs du réseau d'entreprises "Une femme sur trois" cofondé par la Fondation Agir contre l'Exclusion (FACE) qui réunit acteurs publics, privés et associatifs dans la lutte contre l’exclusion, les discriminations et la pauvreté.

PATRIMOINE inscrit son engagement dans sa politique RSE et exprime ainsi sa volonté de s’impliquer dans la lutte contre les violences faites aux femmes, et plus particulièrement les violences conjugales.

L'objectif est de sensibiliser, orienter et accompagner les salarié∙e∙s confrontés à ces violences. C'est ainsi que des premières actions très concrètes seront mises en place au sein de PATRIMOINE : formation des managers pour mieux comprendre les violences conjugales et leur impact au travail, sensibiliser l'ensemble du personnel avec notamment la distribution de kits de sensibilisation (affiches, TV interne sur les numéros utiles, premières recommandations…), désignation de référents formés et à l'écoute auprès desquels les victimes pourraient plus facilement se confier.  

Les violences faites aux femmes en Europe-1-

Une femme sur 3 a été victime de violences physiques ou sexuelles, la plupart du temps perpétrées par un conjoint ou ex-conjoint

Plus d’une femme sur 5 (22 %) connait une collègue ou une ancienne collègue qui a été victime de violences au sein du couple

18% des femmes européennes ont déjà été harcelées
Plus de la moitié des femmes en Europe (53 %) évite certaines situations ou certains endroits, de peur d’être physiquement ou sexuellement agressées (par exemple les lieux publics vides)
Seulement 15% des femmes victimes de violences le signalent à la police.

PATRIMOINE mobilisée aux côtés de ses locataires

Depuis toujours, les équipes sociales et de proximité de PATRIMOINE sensibilisent, repèrent et accompagnent dans le logement les personnes fragilisées : personnes en situation de handicap, victimes de violences familiales, personnes en réinsertion. En contribuant au développement du nombre de places d'hébergements pour des publics vulnérables, PATRIMOINE ne perd pas de vue sa mission principale : assurer un toit pour tous.

PATRIMOINE met à disposition des logements adaptés à des partenaires structures d’accueil.  Dès 2015  et dans le cadre du  dispositif d’Etat FNAVDL (Fond National d’Accompagnement Vers et Dans le Logement), PATRIMOINE  a signé des partenariats forts avec des acteurs engagés.

C'est ainsi que l'entreprise œuvre avec l’association Le Touril pour accompagner les femmes victimes de violences et avec Habitat et Humanisme et la Mission Locale de Toulouse (MLT) pour les personnes jeunes et très isolées et les jeunes mères en difficulté (séparation, divorce ou violences intrafamiliales).

De manière générale, ces structures ont pour mission de réaliser une évaluation globale de la situation des personnes, de sélectionner les logements en adéquation avec leurs besoins et de réaliser un accompagnement individualisé sur une période de 6 mois (en moyenne). A titre d'exemple, aux côtés de la ville de Toulouse, la Préfecture, la Fondation Abbé Pierre et l’association Le Touril, PATRIMOINE a répondu favorablement à la volonté du centre d’hébergement  Sambre de proposer un hébergement temporaire à 14 femmes durant la crise sanitaire.

PATRIMOINE soutient également le secteur associatif et plus particulièrement Parle avec Elle, association qui intervient sur le quartier du Mirail en faveur des parents isolés principalement des  femmes. Parle avec Elle met en place un accompagnement social, économique et culturel auprès de ces personnes qui passe par de nombreuses actions telles que l’assistance pour accéder à des aides sociales, le soutien à la parentalité, la sensibilisation auprès des jeunes sur la place de la femme dans l’espace public et sur les violences de genre, l'organisation aujourd’hui même d’une conférence de sensibilisation autour des cyberviolences sexistes.

PATRIMOINE est également acteur par le biais de l’Amandier. Créée à l’initiative de PATRIMOINE, cette association indépendante  est spécialiste de la médiation et de la résolution de conflits. L'Amandier travaille en étroite  collaboration avec les personnels de proximité et conseillères en Economie Sociale et Familiale de PATRIMOINE qui peuvent la saisir pour réaliser des médiations. Ces différents échanges  permettent de déceler des tensions et des problématiques qui peuvent être liées à des violences conjugales, et permettent d'enclencher un accompagnement.

Enfin Patrimoine effectue régulièrement des campagnes d’information et de sensibilisation sur les violences faites aux femmes en direction de ses locataires (40 000 personnes logées).

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Articles: 11194

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *