violet-enrichir-evoluer

Pourquoi apprendre à gérer l’imprévu

Avoir peur de l’imprévu n’est pas une fatalité… Au lieu de vouloir gérer l’imprévisible, ne serait-il pas plus simple d’apprendre à vivre avec l’imprévu ?

violet-enrichir-evoluer

Comment et pourquoi faire face à l’imprévu

Il arrive souvent que le moindre grain de sable dans une vie trop organisée, tant sur le plan professionnel que personnel, devienne rapidement une catastrophe nationale et se traduise par une réaction de stress et des moments de panique à la limite du supportable.

Faire face à l’imprévu

De plus en plus souvent, l’organisation est présentée comme le moyen pour augmenter sa productivité, tout en diminuant son stress et en améliorant notre efficacité ; faut-il toujours raisonner en termes d’efficacité, c’est un autre débat.

Pour autant, lorsqu’une personne décide que l’organisation doit régir sa vie, elle se met en position de risque. La raison est très simple, la vie est tout, sauf un long fleuve tranquille. Un minimum d’organisation c’est bien, mais vouloir tout contrôler est une utopie.

En effet, nous ne sommes pas seuls dans l’univers et encore moins dans notre vie. Les exemples où le prévu ne se réalise pas comme nous l’avons organisé sont nombreux et quotidiens. Vous partez en avance pour une réunion importante, parce que vous aimez arriver à l’heure. Vous arrivez sur place à l’heure et même en avance. Mais, le lieu de la réunion a été déplacé et vous n’avez pas eu l’information.

Dans ce cas, les réactions peuvent être multiples. Elles vont du blocage total à la capacité à sortir de sa zone de confiance et tirer profit de l’instant présent. La différence entre les deux est simple, la différence est liée à la confiance en soi. Ne pas accepter que tout se passe comme sur des roulettes, correspond très souvent à une crainte de ne pas avoir la bonne réaction, pourtant savoir se débrouiller est un atout dans la vie.

Alors, pourquoi ne pas accepter que tout n’est pas prévisible, et que vous n’êtes pas le seul rédacteur du scénario de votre vie. Vous ne pourrez jamais savoir quand votre connexion internet, ou votre ordinateur rendre l’âme. À quoi sert d’avoir prévu un emploi du temps à la minute près, que vous ne pourrez jamais tenir, prévoyez-vous des marges et vivez l’instant présent. Laisser du temps pour cette rencontre qui changera peut-être votre vie.

 

Pour réussir il faut échouer, donc plus je rate, plus j’ai de chance d’y arriver

 

Les shadoks

Sérendipité : quand une trouvaille inopinée ou une erreur fait avancer la science

Le monde de la science et de la recherche n’échappe pas à l’imprévu. Nous avons tous l’idée que la recherche scientifique est un exemple d’organisation extrême.

Et pourtant, voici deux exemples, que vous connaissez naturellement, qui nous montre que l’imprévu a des effets positifs qui peuvent améliorer notre quotidien.

Alexander Fleming est certainement le plus brillant, mais aussi négligent chercheur anglais. Mister était distrait et oubliait régulièrement ses boîtes à culture…

Un jour, en rentrant de vacances, il eut la surprise de découvrir dans l’une d’elles qu’une forme de moisissure avait empêché le développement des bactéries : Alexander Fleming venait de découvrir la pénicilline.

Le monde de la gastronomie n’échappe pas à la sérendipité. L’exemple qui me vient à l’esprit est celui qui entoure la découverte du Roquefort. Une légende en raconte la création accidentelle, en faisant un exemple de découverte par sérendipité.

La légende raconte qu’un berger au temps jadis, préférait conter fleurette et plutôt que de passer du temps à s’occuper de ses brebis. Ce qui devait arriver, arriva… Un jour, il aurait oublié dans une grotte son casse-croûte, on ne parlait pas encore de sandwich, composé de pain et de fromage de brebis. Et, lorsqu’il le retrouva plusieurs mois plus tard, le Penicillium roquefort avait fait son œuvre, et c’est ainsi que le fromage de brebis fut transformé en Roquefort.

fleur-iris-violet

Et vous ?

Avez-vous peur de l’imprévu ?

Avez-vous une anecdote d’un imprévu qui a pimenté votre vie ?

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Articles: 11188

16 commentaires

  1. Les imprévus ne me gênent pas … surtout s’ils sont agréables !
    Après tout dépend aussi quand ça tombe …
    Non désolée aucune anecdote ne me vient à l’esprit.
    Belle journée
    Cathy

  2. L’imprévu et le changement, révèle un paradoxe que j’aime, le paradoxe de la vie. Vivre, c’est prendre un risque ; lorsque rien ne bouge, rien ne change. Mais J’aime les surprises, mais surtout j’aime me laisser surprendre. Sauf que pour cela il faut savoir ouvrir sa conscience à l’imprévu et accepter de ne pas tout contrôler. Les imprévus nous poussent hors de notre zone de confort et sont la preuve de notre capacité à lâcher-prise. La vie parfois nous fait des surprises, et j’aime me laisser faire par les cadeaux qu’elle m’envoie. D’ailleurs je veille à toujours laisser une petite place pour que l’imprévu puisse jaillir et m’emmener…

  3. Vaste question . J’avoue avoir peur de ne pas maîtriser l’imprévu, mais il s’est chargé plusieurs fois de me mettre à l’épreuve dans le cadre de mon travail . On se découvre alors des qualités insoupçonnées d’adaptation . Un exemple ? suivre sur leur ordre des policiers à moto ( sans gyrophare ni sirène ) qui ne respectaient aucune réglementation de vitesse ou d’interdiction dans un pays que l’on ne connait pas , au volant de mon propre véhicule pour porter plainte dans un poste de police après le vol des papiers dudit véhicule sans lesquels nous ne pouvions franchir la frontière . Je me suis crue un moment dans un film mais j’avoue avoir poussé un ouf de soulagement en arrivant à destination sans encombre .
    Bonne journée
    Bises

    • effectivement c’est un imprévu assez exceptionnel qui montre combien nous avons des capacités d’adaptation que nous ne soupçonnons pas

  4. je suis de ton avis et l’imprévu je l’apprivoise. Au lieu de dire le 31 mai je pars en croisière sur la Volga, je préfère dire que j’espère la faire justement à cause des imprévus. Bonne journée !

  5. L’imprévu, c’est tous les jours. Et même si pour une fois aujourd’hui comme dans « La vie est un long fleuve tranquille », aujourd’hui chez moi, c’est ravioli, pour le reste on fera avec tous les imprévus et c’est ça qui est bien !

  6. ce sont les défaites qui parait ‘il mènent à la victoire, et il faut toujours laisser une place au hasard, ce qui permet de faire face à l’imprévu
    Bonne journée Bernie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *