L’enrichissement de la langue française est perpétuel

Pour demeurer vivante, une langue doit s’enrichir pour exprimer la diversité et la complexité du monde qui l’utilise. Intéressons-nous aux procédés qui favorisent sont évolutions.

lundi_soleil_violet

 

Enrichissement de la langue française

Évolution et paradoxe

Au moment où nous constatons que le nombre de mots utilisés par les Français ne cesse de diminuer, la situation est assez paradoxale puisque notre langue ne cesse d’évoluer et de s’enrichir de nouveaux mots.

Tout au long de son histoire, notre langue a été enrichie, à la fois par le peuple et les scientifiques, et ce, grâce à deux procédés la dérivation et la composition. C’est une notion assez peu connue, et je vais tenter de vous l’expliquer de manière assez simple.

 

La dérivation, c’est quoi ?

La dérivation se fait à l’aide de deux techniques :

– l’une, générale, que l’on peut qualifier de dérivation impropre

– l’autre, particulière, la suffixation et la préfixation.

Regardons plus en détails ces deux procédés qu’en fait, vous connaissez, et dont le fruit est utilisé au quotidien.

 

La dérivation impropre

C’est un procédé général, car il concerne toutes sortes de mots. La dérivation impropre consiste à faire passer un mot d’une catégorie grammaticale dans une autre.

Ils sont devenus des noms.

Ainsi, vous avez des adjectifs qualificatifs qui deviennent soudain des noms, et ce pour les deux genres. Nous pouvons citer riche, qui est devenu le riche, ou encore pauvre, devenu les pauvres, sans oublier le journal, une maxime.

Parfois, des adjectifs qualificatifs vont donner des noms de sens neutre, comme le vrai, le beau, l’utile, l’agréable… D’autres vont exprimer la possession ou le nombre : les miens, le trentième.

Également, des verbes à l’infinitif, à l’indicatif présent, ou aux participes présents ou passés, sont devenus au fil de l’histoire des mots. Les exemples ne manquent pas : le devoir, le sourire, le doute, l’apprenti, le défilé…

 

Ils sont devenus des adjectifs.

De la même manière, le procédé a donné naissance à drôle, espiègle… touchant, amusant, poli

 

Et des prépositions, conjonctions et même interjections.

Finalement nous n’y pensons pas quand nous utilisons : plein, pendant, cependant, attention !

Tout ceci est aujourd’hui entré dans le vocabulaire qui devrait être usuel de la langue française.

verre vin violet

 

Et la suffixation alors ?

C’est un procédé très simple, qui va consister à ajouter un suffixe (placé après), c'est-à-dire une particule au mot simple, ou à remplacer sa terminaison.

L’arme est devenue armée, le cheval s’est transformé en chevalier, et livrer a vu son er être remplacé par aison, pour donner livraison.

Les suffixes ont des origines variées :

– latine (-able, -aison, -aire, -ateur, -atoire)

– germanique ( -ard, -aud)

– italienne (-esque, – on)

 

Dans les mots ainsi dérivés, le radical exprime l’idée, et les suffixes modifient l’idée et permettent d’en exprimer les nuances. Prenons le mot table, il est devenu tablette, tableau, tablier.

Les suffixes permettent de créer des mots pour les besoins de la science, des arts, des métiers, du sport, et même de la politique !

Vous en doutez ? Pourtant, si je vous dis vaccin-ation, avi-ation, cub-isme, social-iste…

violet enrichir evoluer

 

La dérivation avec des suffixes est certainement le procédé qui a le plus enrichi la langue française. Nous pourrons parler de la composition dans un autre article, si ce sujet suscite votre intérêt.

 

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Articles: 11303

23 commentaires

  1. Ce qui est inquiétant c’est lorsque nous ne réagissons plus et reprenons tels quels les mots, anglais notamment, imprononçables par ailleurs : think tank, brainstorming, manager etc.… Queneau réagit sainement quand il transforme Week end en ouiquende!

  2. Merci pour ce tres intéressant billet sur l’évolution de la langue entre dérivation et suffixation . Il m’arrive parfois pour m’amuser d’inventer des mots s’appuyant sur la suffixation surtout .
    Bonne journée
    Bisous

  3. Effectivement nous vivons une époque ou le vocabulaire s’appauvrit, mais pas que…Le desinterêt pour l’art et la culture est évident. La mode est devenue de plus en plus caricaturale, l’uniformisation bat son plein. Le langage sms a donné naissance à une véritable anorexie du langage…

    • à nous de combattre cette anorexie en apportant nos réponses avec des phrases construites.

  4. De bien belles explications mais moi, je trouve qu’elle s’appauvrit quand je vois certaines modifications de l’orthographe !!!
    Je ne m’y ferais jamais et pourtant, j’adore notre langue et m’efforce de la respecter du mieux que je le peux.
    Bon début de semaine !
    Sans liste de tout ce qui ne va pas …

  5. Je suis de ton avis mais en plus il faut lire et des bons livres où on ne trouve pas de fautes de français ou d’orthographe toutes les deux lignes.

  6. La langue française, son vocabulaire, sa grammaire, bouge avec les hommes qui se suivent et changent leur façon de parler… Sur ce on a mérité une table au restaurant sous le regard de ces dames qui ne mangent pas de pain, merci…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *