On aurait dit

On aurait dit est un album jeunesse écrit par André Marois, illustré par Gérard Dubois et publié aux éditions Seuil Jeunesse. Disponible en librairie dès le 25 août 2016. Quand l’imagination enfantine commence, attendez-vous à tout.

On aurait dit André Marois

On aurait dit André Marois

On aurait dit

Quand l’imagination enfantine déborde et transforme le monde !

Madame Martin va cueillir des légumes dans le jardin. Le petit Jean-François vient d’arriver pour jouer avec
son fils et les garçons lui promettent d’être sages.
« Et si on s’inventait une histoire ? » propose Jean-François.

«On aurait dit qu’on était deux guerriers solitaires et qu’on n’avait peur de rien», renchérit le fils Martin.
La maison se transforme alors en un champ de bataille où le chien devient un monstre poilu, la table une
montagne et la baignoire une rivière peuplée de crocodiles…

Mais l’ennemie la plus redoutable vient de rentrer du jardin, son panier à la main, et elle n’a pas l’air ravie ! Tous aux abris !
Un album plein de charme et d’humour qui rend hommage au pouvoir de l’imagination enfantine.

 

André Marois

André Marois est concepteur-rédacteur et auteur de romans noirs pour adultes, des romans policiers pour enfants, d’albums et de nouvelles.

 

Gérard Dubois

Gérard Dubois est conseiller en design graphique et illustrateur. Il a collaboré avec des agences de publicité, la presse internationale (The New York Times, Time magazine, GQ, The New-Yorker, Le Monde,
XXI, Le Nouvel Obs, Télérama, The Guardian) et de nombreux éditeurs, notamment dans le domaine de la jeunesse (Gallimard, Random House, Le Seuil, Nathan, Actes Sud, Le Rouergue).
Son travail a reçu nombre de distinctions, dont un Bologna Ragazzi Award en 2016 pour Enfantillages (Le Rouergue).
Ils vivent tous deux au Québec.

 

Bernieshoot Webzine

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Publications: 11095

Un commentaire

  1. Que de souvenirs avec « on aurait dit… » On était les rois du monde et tout pouvait survenir. Les anachronismes, on s’en moquait et on l’ riche de toute notre imagination.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *