Libres Insoumises et Audacieuses

Libres Insoumises et Audacieuses

Libres Insoumises et Audacieuses

Libres Insoumises et Audacieuses

Chronique

Libres Insoumises et Audacieuses est un livre publié aux éditions les points sur les i et en ouvrant ces pages et même d’ailleurs en découvrant cette splendide couverture, je savais que j’allais découvrir un regard sur ces femmes arabes. Arabes dès le début l’auteur nous explique que ce terme est impropre sauf dans l’imagerie populaire qui considère que la mosaïque d’ethnies (libanaise, égyptienne, maghrébine, kabyle, berbère..) fait partie du « monde arabe ». Hors les kabyles et les berbères se considèrent plus comme « orientales » mais ce terme ne pouvait convenir aux marocaines, tunisiennes ou algériennes qui appartiennent au Maghreb (qui signifie Occident).

C’est donc une série de dix-sept portraits d’égéries venues de l’Orient qu’il nous est donné de découvrir. Le regard n’est pas politique, il est sur l’humain de ces femmes.

J’ai apprécié de découvrir les mots de Rachida Dati qui en novembre 1992 se voit marier pour faire plaisir à ses parents et ne pas faire d’histoire mais qui va avoir la force l’audace, l’insoumission de faire annuler ce mariage. Elle va pousser les portes, s’accrocher avec toujours cette envie de se battre.

Ce sont aussi les mots de Najat Vallaud Belkacem qui explique qu’elle n’avait pas voté le 21 avril 2002 (année de sa naturalisation) et a au un sentiment de culpabilité. Elle refuse d’être la « beurette de service ». Elle est souriante mais bouillante à l’intérieur.

Vous pouvez prendre les portraits dans l’ordre que vous le souhaitez, ils respirent le vrai et j’ai vraiment fait connaissance avec ces dix sept femmes et compris leur longue marche.

Toutes les jeunes femmes devraient lire ce livre pour ne jamais ce censurer. Les femmes arabes bien sûr mais toutes les femmes, car aujourd’hui on constate que les jeunes femmes se mettent de plus plus d’interdit dans leurs études.

Ces portraits sont un vrai regard, très bien écrit où j’ai senti un travail de recherche et de précision. Ils sont agrémentés de magnifiques portraits en Noir et Blanc.

Peut être l’auteure aurait-elle pu amener d’autres portraits de femme, comme Simone Veil par exemple, mais ce n’était pas l’angle du livre et il faut le respecter.

Je pense que nous les hommes devons le lire aussi pour écouter les récits de ces véritables luttes, nous avons beaucoup à apprendre.

Certes certains opposeront que ces femmes avaient du talent au départ. Oui c’est vrai mais elles ont su le mettre en valeur et aller au bout de leurs objectifs.

Combien de femmes avec un tel talent sont-elles restées cloitrées dans leur imagerie familiale ?

Le Livre

Najat Vallaud-Belkacem (ministre), Nadia El Fani (cinéaste), Rachida Dati (maire et députée européenne), Amel Brahim-Djelloul (soprano), Samia Ghali (sénatrice maire), Meriem Chadid (astronome), Zahia Ziouani (chef d’orchestre) Zohra Mahi (avocate) et neuf autres femmes célèbres, arabes ou nées de parents arabes, sont parvenues aux plus hautes marches de la société française. Elles ont osé et n’ont jamais rien lâché. Ces « égéries venues d’orient » n’ont pas accepté de se laisser traiter d’inférieure par quiconque. Elles ont en commun la passion, le courage, l’intelligence, la force de travail, et, avant tout, la capacité à résister aux échecs. Pour elles, la fatalité n’existe pas. Malgré leur situation familiale, leur éducation, leur milieu social, elles ont eu l’audace de vouloir réussir. Les réunir dans ce livre (sans partie pris pour les politiques, puisqu’elles sont de droite comme de gauche) est une façon de leur rendre hommage.
Nous donnons la parole à ces dix-sept femmes qui se racontent. Elles nous révèlent leur lutte intérieure pour gérer deux cultures, leurs efforts pour étudier et leurs combats pour parvenir au sommet. À l’évidence il leur a fallu plus de talents que les autres. Suivons pas à pas, depuis leur enfance, les douleurs, les embûches, les états d’âme et les succès de ces « guerrières », qui, la détermination en bandoulière, ont su se réaliser. Elles répondent à la question : comment s’émanciper de son milieu d’origine, et mettre à mal les stéréotypes ambulants pour devenir soi-même et faire partie des élites de notre pays ? Rien de militant dans cet ouvrage. Ce recueil de portraits est un antidote aux clichés occidentaux. Il vient conforter les bienfaits du métissage et de l’ouverture. Il reflète une réalité : l’avenir ne se fera pas sans ces femmes libres, insoumises et audacieuses. Pionnières elles servent de modèles aux plus jeunes.
Parcourez ces pages comme « un regard sur le monde. »

Claire Champenois

Licenciée en droit et diplômée de sciences politiques. Elle a collaboré pendant trois ans au service économique et social du Monde puis au Monde de la Musique, travaillé pour Géo et Grands Reportages a tenu des rubriques « droit et psycho » dans la presse magazine (Éditions Bayard). A publié plusieurs livres parmi lesquels : Buenos Aires, une capitale dévorante Éditions Fayard, collection Cités Géantes, Femmes d’exception du XXe siècle à nos jours, Éditions de Lodi, 2008, Amour, gloire et tourments des amants célèbres, éditions Didier Carpentier 2011. Femmes Nos plus belle idoles Éditions Lodi 2014.

Catherine Bendayan

Reporter Photographe et Conférencière. Conseil en Stratégie et Communication à l’International. Diplômée de l’Ecole de Photographie à Paris et de l’IAE à Aix-en-Provence où elle obtient un Master de Stratégie et Communication à l’International. Native de Casablanca, Franco marocaine, Catherine Bendayan est installée à Paris. Elle a publié : Images pour la Transmission Éditions Albin Michel ; Ouvrage collectif Esprit de Fès- Es-Saouira, livre photos et textes Ami Bouganim Editions Matanel. Catherine Bendayan a réalisé plusieurs documentaires pour la télévision.

Claire Champenois Copyright Catherine Bendayan

Claire Champenois Copyright Catherine Bendayan

Autoportrait Catherine Bendayan

Autoportrait Catherine Bendayan

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Articles: 11382

80 commentaires

  1. De beaux exemples pour faire comprendre et admettre que la condition de la femme arabe ou non a encore du chemin à parcourir …
    A faire lire aux jeunes générations dans l’espoir de faire évoluer les mentalités
    bises

  2. Bonjour, du même auteur, "femmes d exception du XX siècle à nos jours" 106 portraits dés femmes à travers le monde dont Simone Veil fait partie. Un livre exceptionnel à lire et à relire.
    Bon week-end

  3. (^‿^)✿

    Coucou Bernie et MERCI pour ce partage ! EXTRA !
    Superbe ! J’aime avoir ton avis, c’est très intéressant !

    BISES d’Asie jusqu’à toi et bonne continuation !

  4. merci de ta visite bonne annee 2015 aussi ! j ai acheté une tablette moins chere qu une liseuse et mm format j en suis tres contente j ai pensé a ton blog ki en parlait… je connais youboox en streaming en connais tu d autres? ce genre de livre me plairait je crois je suis comme le ciné bon public! bne soiree!

  5. J’ai beaucoup d’étudiantes d’origine africaine, marocaine ou algérienne et je sais qu’il n’est pas toujours simple pour elles de tout concilier, ni surtout de retourner travailler dans leur pays d’origine une fois diplômées. C’est l’éducation et les connaissances qui font progresser l’image des femmes dans le monde ! Bon week-end.

  6. rien n’est jamais acquis pour le droit des femmes de par le monde. La preuve en est, c’est qu’il y a une nette régression des droits en question, ne serait-ce qu’avec l’IVG que l’on remet sans cesse en cause. J’apprécie que ce soit un homme qui parle de ce livre justement, merci à toi!

  7. rien n’est jamais acquis pour le droit des femmes de par le monde. La preuve en est, c’est qu’il y a une nette régression des droits en question, ne serait-ce qu’avec l’IVG que l’on remet sans cesse en cause. J’apprécie que ce soit un homme qui parle de ce livre justement, merci à toi!

  8. c’est super que ces femmes fassent valoir leur droit, mais il y a encore beaucoup à faire dans ce monde où les hommes ont trop d’emprise…..passe une bien douce journée

  9. Bonjour,
    Il faudrait que d’autres femmes aient un caractère aussi trempé que ces héroïnes.
    Je les admire.
    Un livre à lire homme ou femme !
    Bonne fin de journée.

  10. Hello Bernie

    oh toutes les jeunes filles devraient le lire savoir qu’elles ont droit a la parole !

    certaines ont un grand courage..il y a encore énormément de chemin a parcourir

    elles doivent se battre et se battre et ne pas abandonner….
    comme les femmes occidentales l’ont jadis fait..

    bonne fin de journée
    bises*

  11. Bonne lecture alors Messieurs !
    Je me demande ce que serait ce monde si les hommes avaient laissé plus d’expression aux femmes…
    Bonne fin de journée

  12. L’histoire est en marche…Tôt ou tard leur religion les feront remettre dans le rang… hélas…
    Bonne journée
    Jean

  13. Je pense qu’ elles ont pu s’ exprimer, parce qu’ elles vivaient en France, et que chez elles, il en eut été tout autrement.
    Et pourtant, ces femmes gardent leur double nationalité, ce que personnellement je ne conçois pas, surtout quand on est ministre.
    Bonne journée
    Amitié

  14. Vive les femmes, mais pour trouver un équilibre entre vie de famille éventuelle et réussite professionnelle, ce n’est pas du gâteau !

  15. Il faut donner un peu la paroles aux femmes ! Enfin à certaines femmes, car d’autres n’ont pas grand chose à dire…!!!
    Je te souhaite un bon week-end. Bisous

  16. J’en ai entendu parler, je crois chez Drucker et je pense l’acheter quand j’aurai fini les livres que j’ai collectionnés dans ma liseuse. Bon weekend !

  17. voilà bien un titre de bouquin qui me plait !!! yes !!
    bien sur qu’il est nécessaire de parler et reparler de la condition des femmes … NOUS vivons ENCORE dans un monde d’hommes ….
    bravo mesdames !!
    bises

  18. Je suis heureuse que ces femmes réussissent, cela montre que l’intégration peut très bien réussir et qu’une femme peut se libérer.
    Il est toujours essentiel de témoigner pour faire vivre la liberté !
    Merci bernie pour la découverte

  19. J’aimerais bien lire ce livre que je pense intéressant! Je suis ravie de constater que toutes les femmes ont le droit de réussir dans la vie même celles issues de l’immigration. Encore plus celles-là car elles vivent souvent dans un carcan machiste. Un très beau livre assurément!

  20. Très bel article, avec un regard plein d’humilité. Augmentation de la paupérisation des femmes en raison de la crise économique. Ensuite, il existe un lien entre maternité et travail. Au premier accouchement, la jeune mère a tendance à réduire spontanément la responsabilité de son poste ; au deuxième et au troisième, elle diminue son temps de travail, ce qui entraine un retard dans sa carrière, dont elle ne prendra conscience que dans le dernier tiers de leur vie professionnelle. Le fait de devenir mère s’accompagne également d’une dépréciation du statut des femmes sur le marché du travail. Résultat : elles sont plus nombreuses que les hommes à subir des temps partiels ou des contrats précaires. Une situation alarmante Régression catastrophique pour les droits des femmes, Le gouvernement espagnol Rajoy a annuler la loi autorisant l’avortement, sous couvert d’une loi organique de « protection de la vie et des droits de la femme enceinte ». Et comme l’a si bien dit Simone de Beauvoir :
    "N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *