Mémoire d’abandon: Hôpital Sainte-Marie de la Daurade

Mémoire d’abandon

la photo parle d’elle même,

un abandon discret

anonyme

ça donne à réfléchir

 

Hôpital Sainte-Marie de la Daurade

Au commencement du Xll° siècle (1130-1140) est attestée

l’existence de l’Hôpital Sainte-Marie de la Daurade,

sur la rive gauche de la Garonne,

en face de l’église et du couvent de la Daurade,

tous deux sur la rive droite du fleuve.
A partir de 1540 celui-ci est obligé de recueillir

les enfants abandonnés,

dont la charge était jusqu’alors celle de l’Hôpital du Taur.
Originellement destiné à accueillir tous les pauvres malades catholiques

et pèlerins qui se présentaient à ses portes, blessés, fiévreux, galeux,

« malades de la pierre » etc…,

l’Hôtel-Dieu prend en charge progressivement

de nouvelles populations :

les femmes et les enfants (XVIIème et XVIIIème siècles) ; l

es vérolés et les scorbutiques (XVIIIème siècle).

Il change même de nom.

La Révolution va contraindre « l’Hospice de l’Humanité »

à accepter tous les malades.

sources web

 

 

Hôpital Sainte-Marie de la Daurade

 

 

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Articles: 11239

123 commentaires

  1. On trouve encore de mystérieuses niches sur les façades des vieux hôpitaux. Là au moins, les nourrissons avaient une petite chance supplémentaire de ne pas mourir de froid… c’est triste quand même… Bisous

  2. Il est terrible que des mères aient été obligées d’abondonner leurs enfants dans de telles conditions, cela arrive encore aujourd’hui !!

  3. A une certaine époque, les femmes ne pouvaient pas se protéger comme maintenant et elles abandonnaient fréquement des enfants au bord dés églises … triste époque …

  4. difficile de juger même si le fait d abandonner mon enfant me semble impossible..mais certains ne les abandonnent pas mais leur font beaucoup plus de mal encore !!!!Alors????

    Bonne fin de semaine (absente jusqu à dimanche)+

  5. Au moyen âge les enfants abandonnés devant les églises étaient recueillis et on leur donnait comme nom de famille  » Léglise  » en gironde on compte un grand nombre de famille portant ce nom !

  6. Bonjour, je découvre ton site via des articles publiés sur le blog de Bébémarieposa. Intéressant votre blog avec ses articles
    pertinents accompagnés de photos. Je profite de l’occasion pour vous faire mes salutations de la Savoie dans les Alpes en France. Et en lisant cet article ci, sur lequel je dépose un commentaire,
    ça m’rappel qu’au Québec, car je suis originaire de là, c’était comme ça aussi l’Abandon des enfants. Quand je pense à ma défunte  mère qui fut aussi
    balancée également sur un perron d’église tout bébé… Au plaisir de ta visite car tu es le bienvenue et à + / Dany-Daniel Gabriel

  7. Je crois qu’il y en a une à Lyon, de ces petites « niches ». Il faudrait que j’aille la photographier. 

    C’est toujours mieux que de les tuer et les congeler pour moi…  🙁

     

  8. c’est terrible ça et je suis contre le projet d’interdire le total anonymat, la remise en cause de l’accouchement sous X car de ce fait on retrouvera des enfants abandonnés ou tués! très
    interessant ton article et marrant car tu verras dans quelque temps des articles (2) sur une expo vue à AMIENS sur l’enfance sur mon blog courant janvier

  9. émouvante photo. Je pense que c’était en même temps la solution extrême mais tout en gardant l’espoir d’un meilleur avenir pour le bébé. Muxu

  10. je sais que certaines nont pas eu de choix…mais j arrive pas à comprendre comment on peut abandonner son bb ya  toujours une solution  au probleme…

  11. Bonjour Bernard,

    Je ne pourrais pas abandonner mon gosse.

    Je sais si certaines femmes le font, c’est pour que les enfants soient plus heureux, même dans la misère, on préfère vivre avec ses parents, c’est ce que je pense.

    Le choix doit être horrible.

    Bonne journée, bisous.

  12. bonjour Bernard

    très poignante cette photo combien de femems abandonnent leur béné et ces enfants sont marqués à vie

    bonne journée chez nous gros froid

  13. Un joli nom  » l’hospice de l’humanité  » .

    la révolution a du bon …

    ( qu’appelle t’on  » la maladie de la pierre ?  » )

  14. c est trés poignant cette photo 

     et les abandons sont terribles  pour les enfants  qui seront toujours marqués par ce geste 

     bises  

     kénavo BELBE 

  15. Cela existe en Allemagne et devrait arriver en Russie (à moins que cela ne soit déjà fait)! L’abandon est un acte terrible, mais la souffrance doit l’être encore plus.

    Bonne journée à tous!

  16. « Un jour est une vie » a dit le poète.

    Alors c’est un grand plaisir pour moi de venir te dire bonjour Bernard.
    Passe une belle journée.

    Un panier de bisous bien tendres pour toi.

     

    « Très triste les abandons…

    En passant je rends hommage à Saint Vincent de Paul, pour le soutien qu’il a apporté à ces pauvres abandonnés  ! »

  17. Cette photo fait froid dans le dos, Bernard !

    Autrefois, les hôpitaux et les hospices étaient destinés aux indigents et j’ai bien peur que ce soit le devenir des hôpitaux actuels, seuls les riches iront en clinique !

    Bonne journée.

  18. Bonjour Belbe !

     

    Ah c’est vraiment terrible cette histoire d’abandons, de naissances sous X, etc. Les enfants grandissent parfois avec de gros troubles affectifs. Ceci dit, j’ai regardé un reportage il y a
    peut-être un mois qui parlait d’emplacements réservés à l’abandon des nouveaux-nés dans une ville. Je ne me rappelle plus du pays exacte et je ne voudrais pas dire n’importe quoi. Eh bien ces
    petits, qu seraient voués à vivre une vie misérable s’ils restaient avec leurs parents, sont mis en adoption uniquement dans des familles riches à travers le monde et de confession musulmane
    uniquement. Ça peut compenser. Un peu. Un tout petit peu.

     

    Bonne journée Belbe !

     

    Katia.

  19. Je ne pense pas que ce soit facile pour ces personnes qui abandonnent leur enfant, il y a qq chose de très très profond… oublient-elles vraiment ? bonne journée ! bisous !

  20. oui..la misère parfois…

     et puis on peut être abandonné enfant de tant d’autres manières..la vie est pour certains un parcours bien difficile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *