bernieshoot-amelie nothomb

Amélie Nothomb – Stupeur et Tremblements

Amélie Nothomb, auteure belge prolifique, est souvent considérée comme une énigme littéraire. Ses œuvres suscitent des réactions passionnées, allant de l’adoration à la critique acerbe. Parmi ses romans les plus célèbres, « Stupeur et tremblements » est un exemple emblématique de son style unique et de son exploration des thèmes de l’identité, de la culture et du pouvoir.

Stupeur et tremblements : Un roman autobiographique

« Stupeur et tremblements » est un roman autobiographique qui raconte l’expérience de la narratrice, Amélie-Chan, dans une grande entreprise japonaise, Yumimoto. Fraîchement diplômée et embauchée comme interprète, elle se retrouve rapidement confrontée à la culture d’entreprise rigide et aux règles sociales strictes du Japon. Son manque de connaissance des coutumes locales la place dans une position vulnérable, et elle est finalement rétrogradée au poste de « dame-pipi ».

La jeune Amélie est enchantée d’avoir décroché un contrat d’un an chez Yumimoto, une grande entreprise japonaise. Elle a un attachement particulier pour le Japon, un pays qu’elle a connu dans son enfance. Pensant bien connaître les usages et la langue, elle voit cette opportunité comme une manière de rendre hommage à ce pays qui a laissé une empreinte indélébile sur elle. Cependant, au Japon, il n’est pas aussi simple pour une stagiaire belge de s’intégrer et de s’adapter à une culture d’entreprise régie par des normes bien différentes de celles de l’Europe.

Le dilemme de l’appréciation

Lors de la lecture de « Stupeur et tremblements », comme souvent avec les œuvres d’Amélie Nothomb, le lecteur se retrouve face à un dilemme. D’une part, le roman est une expérience de lecture captivante, remplie d’humour, de sarcasme et de moments de réflexion. D’autre part, il suscite des questions sur l’admiration généralement inconditionnelle que l’auteur reçoit.
J’ai découvert Amélie Nothomb après avoir entendu parler de son dernier livre dans les médias. Intrigué par le personnage, j’ai décidé de lire son autobiographie. Rapidement, j’ai eu l’impression d’être assis autour d’une table de café, à écouter l’auteure, une intellectuelle belge très courageuse, me raconter de manière simple (voire simpliste) son expérience de la tyrannie dans une entreprise japonaise. Le récit était un monologue rapide, prévisible dès le début, avec une fin qui se devinait presque immédiatement. Bien que bien écrit, parfois un peu trop aristocratique, je suis resté indécis sur ce livre que j’ai lu en une paire d’heures. Donc, si vous manquez de temps, pourquoi ne pas le lire, mais pour moi, il n’y a rien d’exceptionnel.

Amélie Nothomb, l’autrice

Amélie Nothomb, née le 13 août 1967 à Kōbe au Japon, est un écrivain belge de langue française. Elle vit entre Paris et la Belgique.
« Issue d’une famille de la petite aristocratie où la politique et la littérature ont toujours fait bon ménage, elle a atteint, pratiquement depuis son premier récit, Hygiène de l’assassin (1992), un lectorat que n’ont jamais connu ses ancêtres. Sa production oscille entre les textes à contenu plus ouvertement autobiographiques comme Le Sabotage amoureux (1993) ou Stupeur et tremblements (1999) et des récits plus fictionnels tels Mercure (1998) ou Les Combustibles (1994), une pièce de théâtre. Chez cet écrivain, une forme de cruauté et d’humour se mêle à un romantisme qui plonge dans l’univers actuel. »Dès son premier roman Hygiène de l’assassin paru en 1992, elle s’est imposée comme un écrivain singulier.

Amélie Nothomb suscite la polémique auprès de certains écrivains du fait de son succès de librairie. Certaines décrivent son travail et son excentricité comme des arguments de vente avant toute chose : « C’est que mademoiselle Nothomb n’a pas que des admirateurs, mais aussi quelques détracteurs qui lui reprochent ceci et cela, et notamment sa célébrité. (…) Elle est devenue, par les hasards des interviews, un mythe »[réf. nécessaire]. Mais l’auteur se défend : « Je suis ce que je peux être. Je ne maîtrise pas ce que je suis et encore moins les regards que les autres posent sur moi ».

Adulée, critiquée, marginale, Amélie Nothomb reste fidèle à ses idées, laisse vagabonder sa plume au gré des pages blanches et couche sur le papier des récits toujours plus originaux les uns que les autres.

En 2010, elle publie son dix-neuvième roman : Une forme de vie. Suite au séisme du 11 mars 2011, Amélie Nothomb publie, le 22 juin de cette même année, les Myrtilles, une nouvelle en supplément à Stupeur et tremblements . Les bénéfices de cette édition exceptionnelle sont reversés à Médecins du monde au Japon.

Le 17 août 2011, a été publié son vingtième roman Tuer le père.En 1999, elle a obtenu avec Stupeur et tremblements le Grand Prix de l’Académie française.

Bibliographie

Hygiène de l’assassin, roman, Albin Michel, 1992 (Prix René-Fallet, Prix Alain-Fournier)
Le Sabotage amoureux, roman, Albin Michel, 1993 (Prix de la Vocation, Prix Chardonne)
Les Combustibles, théâtre, Albin Michel, 1994
Les Catilinaires, roman, Albin Michel, 1995
Péplum, roman, Albin Michel, 1996
Attentat, roman, Albin Michel, 1997
Mercure, roman, Albin Michel, 1998
Stupeur et tremblements, roman, Albin Michel, 1999 (Grand Prix du roman de l’Académie française)
Métaphysique des tubes, roman, Albin Michel, 2000
Cosmétique de l’ennemi, roman, Albin Michel, 2001
Robert des noms propres, roman, Albin Michel, 2002
Antéchrista, roman, Albin Michel, 2003
Biographie de la faim, roman, Albin Michel, 2004
Acide sulfurique, roman, Albin Michel, 2005
Journal d’Hirondelle, roman, Albin Michel, 2006
Ni d’Ève ni d’Adam, roman, Albin Michel, 2007 (Prix de Flore)
Le Fait du prince, roman, Albin Michel, 2008, (Grand prix Jean-Giono)
Le Voyage d’Hiver, roman, Albin Michel, 2009.
Une Forme de vie, roman, Albin Michel, 2010.
Tuer le père, roman, Albin Michel, 2011

Amélie Nothomb-stupeur tremblements

Stupeur et tremblements

Autrice : d’Amélie Nothomb

Nombre de pages : 186

Editeur : Le livre de poche

EAN : 9782253150718

Un roman qui divise

En conclusion, « Stupeur et tremblements » est un roman qui divise, mais qui ne laisse jamais indifférent. Il offre une plongée fascinante dans la culture japonaise, tout en posant des questions sur la nature de l’admiration littéraire. Que l’on aime ou que l’on n’aime pas Amélie Nothomb, il est indéniable que ses œuvres continuent à susciter des débats et à captiver les lecteurs.

 

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Articles: 11385

69 commentaires

  1. Amélie Nothomb est mon auteure préférée !
    Elle a un talent à rendre fou 😮

    Bien que j’ai beaucoup aimé Stupeurs et tremblements, il est loin d’être mon préféré 😉

  2. Al momento non sto leggendo nulla, ogni tanto mi capita di fare delle pause. Questo è uno di quei periodi nei quali non riesco proprio a leggere, quindi attendo che ritorni il momento giusto e penso arriverà presto, perché leggo moltissimo, ho la casa invasa dai libri e presto dovrò dormire sul balcone ahahha.
    Molto bella la foto, splendida.
    Ciao, buona serata. Patrizia

  3. auteure que j’ai apprécié l’année dernière … dévorant 5 de ses livres …. puis je suis passé à autre chose ! mais… j’y reviendrais ! elle me fait rire !

  4. C’est peut être stupide, mais je n’accroche pas à cet auteur.
    Ma fille a aime pourtant.
    Mais bon les lectures ne manquent pas 😉
    Bonne fin de soirée

  5. Merci pour cette critique Bernard. Nothomb ne m’a jamais vraiment tenté… Vu en émission, elle me faisait l’effet d’un personnage assez bizarre dans ses mots et son comportement et j’ai peur de ne pas me prendre à son récit…
    J’hésite… on verra…

  6. hello Bernie

    je l’ai lu y a quelques années, j’ai préféré ses premiers bouh j’ai oublié les titres, elle est très inégale je trouve..
    un ou une belge qui ne connaitrait pas Amélie ça ne doit pas exister 🙂

    demain je commande L’enfant aux cailloux de Sophie Loubière…les critiques sont bonnes ??? mais je vais d’abord lire Mon chien stupide de John Fante 🙂
    j’aime bien d’avoir un peu de réserve et je n’achète que les poches

    bonne soirée Bernie
    bises*

  7. J’en lu quelques uns de Nothomb, en 2009 j’ai échangé quelques courriers, elle y répond gentiment et suis allée à deux dédicaces à Lille… Oui tout ceci se lit en deux heures, et a fait sa renommée, son personnage "gothique" et sa fortune… on aime ou pas, comme tout auteur, merci Bernie ( Pas lu le dernier 2014 non… )

  8. Elle est très sympa, en plus d’être très populaire, mais si j’ai fait l’effort de lire cinq ou six livres d’elles, je n’ai pas du tout accroché… il faut dire qu’elle a plutôt la réputation d’écrire pour les adolescents et sans doute suis-je déjà trop vieux. Sans compter que pour "Stupeur…", j’ai eu l’occasion d’en discuter avec des amis qui connaissent (comme moi) très bien le Japon (ils y vivent depuis des années) et trouvent scandaleux qu’elle ait eu le prix de l’Académie Française pour un livre qui présente d’une façon complètement faussée et trompeuse les moeurs des japonais…

    • effectivement j’ai eu du mal à poursuivre ma lecture de cette auteur,
      Merci pour cette information sur son approche des moeurs du japon

  9. Coucou ^^

    j’accroche pas du tout avec l’auteur. J’aime pas son style.

    J’ai lu tuer le père et le fait du prince.

    Bon week-end bisoux

     

  10. Un avis clair et sans concessions, sans être inutilement agressif, ou de s’embarquer dans des considérations hors-cadre. Bien, Bernard.

    Juste un peit souhait : parle un peu de la langue, du style, c’est là où se jouent les choses, à mon avis.

    • tu as tout à fait raison,il faudrait que je prenne le temps d’écrire mes chroniques .. j elis beaucoup mais je ne prends pas assez le temps de partager mes lectures

  11. Bien d’accord, pour moi ce livre ne vaut pas un pet de lapin. Les succès litteraires sont souvent dûs à des choix tenant compte des chiffres  » best-seller  » et qui sont trafiqués par les
    éditeurs. J’ai lu plusieurs de ses livres et franchement c’est du foutage de gueule. Il y a tant de bons auteurs moins médiatiques.

    Bonne soirée Belbe. Gina

  12. je n’ai jamais lu nothomb. ça ne n’a jamais tenté… et  ton avis ne me donne pas envie de commencer… on verra plus tard…. j’ai trop de belles choses à lire avant !

    bon mercredi !

  13. bonsoirr Bernard ….Un petit retour sur OB après quelques semaines d’absence … Je n’ai pas encore parcouru tous tes textes, mais c’est interessant de faire quelques articles consacrés à la
    lecture avec  une suggestion de livres à découvrir … J’ai lu un Amelie N… Interessant , mais rien d’exceptionnel ..  Bien amicalement! sylvie

  14. je trouve très intéressant de faire partager ses lectures, je l’avais fait avec un livre de Zafon que j’ai vraiment beaucoup aimé, et comme je dévore les livres … enfin …

  15. bonjour belbe

    amélie nothomb vend beaucoup mais la qualité de ses oeuvres pour moi est quelconque ! mon romancier préféré est romain sardou et la , c’est la classe au dessus !  @+

  16. Bonsoir Bernard,
    Merci de mettre à l’honneur Amélie.
    J’ai tous ses bouquins, j’adore son humour.
    Elle a une très bonne diction, une fille très intelligente.
    Elle s’habille un peu bizarre, c’est ce que j’aime chez elle.
    Elle s’en fout des cancans.
    Elle me plaît, de plus, elle est très gentille.
    Originale c’est incontestable.
    Bonne soirée, bisous.

  17. merci pour la présentation

    je te souhaite une douce fin de journée

    le soleil brille brille

    ti bo

     

    •-~·*’Ś Ő Ń Ŷ Á’*·~-• 

     

  18. j’aime lire mais ici les librairies ont peu de livres faut commander et parfois on a le livre  » mois après ….

    bisous * et belle semaine

  19.    

     

    Bonjour Bernard

    Encore une journée çà galérer avec OB ! ça devient fastidieux pour déposer un petit com !
    Faire un copier/coller des coordonnées… et surtout penser à décocher la case « me prévenir du prochain commentaire »….

    Je te souhaite une excellente journée et une bonne
    semaine 

    Gros bisous.

    Marishka

  20. Bonjour Bernard,

    Je n’ai pas lu ce livre.

    En ce moment je lis « La fille de papier de Musso ».

    J’aime beaucoup.

    Très important les livres !

    Je te souhaite une très bonne semaine.

    Je t’envoie de gros bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *