Légionnaire Romain

Légionnaire Romain

Citoyen romain

Le légionnaire romain est un soldat sans grade. En s’engageant le citoyen romain recevait un équipement complet qu’il devait payer lui-même pour servir la fameuse légion romaine qui a fait tant de conquêtes.

L’engagement était de dix ans comme cavalier et de seize ans comme fantassin. Souvent une prolongation en tant que vétéran survenait après ce premier engagement.  La terreur régnait au sein de la légion romaine pour faire régner la discipline, mais la récompense de l’acte héroïque existait déjà.

Légionnaire romain

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Articles: 11317

31 commentaires

  1. Waouh , le beau romain , je n’en ai pas vu de tel au cours de mon voyage en Italie ! Tu as vu mon ombre sur la photo et moi je ne m’en étais pas aperçue ! Bonne semaine , bisous !

  2.  

    Bonsoir

    Un petit coucou en copier/coller pour te dire que je ne t’oublie pas, mais
    miss Elisa, ma petite-fille, a bien rempli mon
    week end… 

    Bonne fin de journée.

    Gros bisous.

    Marishka 

  3. C’est vraiment superbe,  que du rêve et l’imagination dans cette photo, j’aime beaucoup.
    Bonne fin de journée
    Bise
    Viviane 

  4. Difficile de t’écrire un commentaire ce matin… Ton blog met des plombes à s’ouvrir.

    Mais bon, je voulais te laisser un message d’encouragement. J’ai adoré tes dernières photos.

    Le jeune fille du 23 a l’ai un peu perdue, mais j’aime bien ce point de vue.

     

    Bises et belle journée, Bernard.

  5. Très jolie prise de vue, on dirait qu’il va recevoir le glaive en pleine poitrine … Pauvre centurion !

    bon dimanche,

    Jj

  6. un peu maigrichon le centurion?!

    en ce doux dimanche un petit cadeau poétique …

    Sous les jupons du vent….

    Sous les jupons du vent , les averses têtues
    Entre les cils des feuilles et  le rose des nues
    Un long voile de brume ou l’art de se vêtir
    L’Automne sait sourire , l’Automne sait offrir

    Un corsage d’épines et son  luisant vernis
    La chataîgne épouse la fourrure des fougéres 
    La mûre oubliée sous les griffes  ronciéres
    Apporte sa couleur au buisson défleuri

    La forêt livre au vent de longs bras décharnés
    Chapeautés d ‘or brun et d’argent  cuivré
    L ‘aube neuve se marie au matin embué
    Un  rai bas  de soleil flirte  avec la fûtaie

    Sous les jupons du vent , les bouchées versées
    La fraîcheur des nuits bleues d’un écho ourlé
    L’écho ..d’un instant de poéme aux rimes colorées
    Prédisant le sommeil d’une Nature dépouillée………………… 

     

     

     

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *