Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Eva, belle comme une héroïne d’Hitchcock, blonde, bien sûr

Moi, ce que j’adorais, c’était ses yeux, ses magnifiques yeuxDe grands yeux bleus, et verts, et mauves une micro-fiction signée Yves Carchon, écrivain, auteur de "Riquet m'a tuer" et de "Vieux démons".

eva femme blonde yeux bleus
Courtesy © Bernieshoot

De grands yeux bleus, et verts, et mauves

Elle avait de beaux yeux, Eva.

Des yeux qui te mangeaient quand elle avait grand’faim.

Entendons-nous : elle adorait passer à table. Elle disait volontiers avoir une faim de louve. Son féminisme tournait parfois au ridicule. Mais je l’aimais.

Belle comme une héroïne d'Hitchcock, blonde, bien sûr, avec des lèvres peintes aux couleurs rouge-sang. Un cran qui tombait sur son front…

Je ne parle pas de sa plastique, ce serait très inconvenant. Et passible d’une peine maximum pour harcèlement sexuel. Très peu pour moi. Je préfère donc me taire.

Pourtant, il y aurait beaucoup à dire sur son exubérant physique. Eva était une reine. Mais chut !

Moi, ce que j’adorais, c’était ses yeux, ses magnifiques yeux – bleu nuit, si je me souviens bien, mais qui tournaient au vert les soirs de pleine lune — ses grands yeux bleus, et verts, et mauves qui, quand elle sortait réellement de ses gonds, te fusillaient sur place.

Une vraie furie, alors. Elle cassait tout ce qui traînait à portée de ses mains. Combien ai-je évité de vases et autres assiettes qu’elle m’avait jetés à la tête ?

UN beau remue-ménage. Les voisins étaient fous mais ne pipaient pas mot. « La harpie », ainsi l’appelaient-ils, ils connaissaient ! Donc ils laissaient passer l’orage. Comme moi.

Après, elle se mettait à l’aise pour enfiler un maillot de bain et elle piquait une tête dans la piscine. Moi, bien servile, je lui portais une orangeade fraîche qu’elle éclusait tranquillement, vautrée sur sa chaise longue.

« Tu sais que je déteste les cafards », minaudait-elle. — Promis, je passerai un produit pour nuisibles. « C’est vrai, poursuivait-elle, ça me met hors de moi ! » — Je sais, Eva.

Demain, les cancrelats seront tous morts !

Elle s’étirait, et j’oubliais toute la vaisselle cassée.

Un pâle soleil lui butinait les lèvres.

caricature-yves-carchon
Yves Carchon © Djebel Gilbert Nogues

De grands yeux bleus, et verts, et mauves une micro-fiction signée Yves Carchon, écrivain, auteur de "Riquet m'a tuer" et de "Vieux démons".

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

trublion 19/10/2018 08:16

C' est du harcèlement, mais dans l' autre sens !
Bonne journée Bernie

dom 19/10/2018 07:58

Encore un fou ... d'amour ...
Bonne fin de semaine avec un temps magnifique ...
Mais pas le moral pour autant ...