Nantes une ville bien agréable compte désormais une nouvelle fresque pour se raconter. Cette fresque est le fruit d’une collaboration entre ADOR et Studio KATRA

Une fresque pour revisiter Nantes

Une fresque pour revisiter Nantes

ADOR

Hangar à bananes

Cette fresque est à admirer sur le mur du Hangar à Bananes sur l’île de Nantes et pour être précis c’est juste en face du Lc Club (impossible de ne pas la trouver).

Cette œuvre car il faut bien parler d’œuvre recouvre un des murs pignons de cet ancien hangar et fait plus de 100 m2.

Elle a été réalisée du 29 juin au 5 juillet et mes photos datent d’ailleurs du 5 juillet alors que la fresque se terminait. Il m’a semblé intéressant de pouvoir vous montrer et vous parler de cette belle aventure entre ADOR et le studio KATRA (design multidisciplinaire) avec qui j’ai eu le plaisir d’échanger.

Il est important dire, et ADOR m'a demandé de bien le préciser, que la fresque est surtout le résultat des 10 élèves de la Joliverie. C'était une collaboration. ADOR étaient là pour encadrer et fédérer, mais ce sont les 10 jeunes qui ont tout fait.

j'ai découvert cette aventure en découvrant l’évènement nantais de l’été « Le Voyage à NANTES » qui a lieu du 3 juillet au 30 août 2015.

 

Studio KATRA (design multidisciplinaire)

C’est en apercevant le groupe qui  travaillait sur cette fresque que j’ai pris le temps de prendre ces photos mais surtout de pouvoir échanger avec eux et comprendre le contexte de cette réalisation.

Pour tout savoir sur Studio KATRA le plus simple est sans doute d’aller visiter leur site. C’est une agence qui me semble se démarquer des autres et se présenter comme « une Fabrique d’Idées » avec un logo qui inclut du braille est plein de pertinence.

La volonté de cette agence est de rendre le design accessible et lisible par le plus grand nombre dans le même esprit que  le braille permet aux non-voyants de lire et écrire.

J’ai apprécié la spontanéité de l’échange et pour être exact j’ai d’abord parlé avec les élèves du Lycée de la Joliverie de Nantes dont une dizaine a participé à ce projet.

C’est grâce à eux que j’ai pu rencontrer le graffeur ADOR, ils m’ont juste prévenu : attention il ne veut pas figurer sur les photos.

Les atouts et la part d'ombre de Nantes

Les atouts et la part d'ombre de Nantes

ADOR en photo

En entamant la conversation avec ADOR j’ai déminé d’entrée la question de sa photo. ADOR n’a rien à cacher mais c’est son choix d’artiste de ne pas être présent dans les médias. Vous remarquerez qu’en conclusion il a néanmoins accepté un portrait à la manière de Bernieshoot et j’avoie en être assez fier.

Il le dit lui-même ADOR ressemble à un prénom avec une tonalité enfantine et colorée. Mais avec le temps ce peut être aussi « Attrapé, Délaissé, Oublié, Rejeté »

Il travaille seul ou dans des projets collaboratifs comme celui-ci. Il livre son regard individuel sur l’univers qui nous envahit. Il est dans la recherche du contraire et n’hésitera pas à vous recommander une exposition qu’il a trouvée particulièrement mauvaise.

Comme beaucoup de dessinateurs il attache beaucoup d’importance aux yeux e à la bouche. Son style se caractérise notamment par de gros yeux et une grosse bouche.

Voici les informations que j’ai trouvées dans cette interview, sans doute poursuivrons nous bientôt la découverte d’ADOR.

ADOR

ADOR

Votre fresque

  • Connaissez-vous  Nantes ?
  • Avez-vous une fresque qui vous fasse vibrer ?
  • Quel regard portez-vous sur l’Art Urbain ?

vote hellocotonRendez-vous sur Hellocoton !

 

bernieshoot blogger photographe chroniqueur
Tag(s) : #Nantes, #StreetArt

Partager cet article