fresque monumentale à Toulouse : Chiara, en hommage à l'Ukraine – by le street artiste C215

Fresque monumentale à Toulouse 

Fresque monumentale à Toulouse : Dans la continuité du projet Cité des Arts initié en 2019, la Coopération Inter-Bailleurs COOP’IB, composée de PATRIMOINE SA, du Groupe des Chalets et de Toulouse Métropole Habitat, est fière de présenter, en partenariat avec la Mairie de Toulouse, une quatrième et majestueuse fresque murale réalisée par le célèbre street artiste français C215, représentant le portrait d’une petite fille, nouvelle figure féminine pour habiller un des pignons des immeubles du quartier de Bellefontaine. Celle-ci marque également le soutien à l’Ukraine.

Fresque monumentale à Toulouse : Chiara, en hommage à l’Ukraine – by le street artiste C215

Située sur l’un des pignons emblématiques de la résidence Tourasse, appartenant à PATRIMOINE, en entrée du quartier Bellefontaine, passage Pergaud à Toulouse, l’artiste C215 a peint la petite Chiara, une oeuvre magistrale réalisée à l’aérosol sur une façade de 17 mètres !

« J’ai réalisé une première fois le portrait de cette petite fille pour matérialiser dans Paris un point de ralliement pour les personnes qui souhaitaient accueillir des réfugiés Ukrainiens au tout début du conflit.

Le portrait de la petite Chiara a initialement été réalisé en 2013, c’était ma voisine et elle était alors âgée de 8 ans. Sa couronne de fleurs dans les cheveux évoque le folklore ukrainien, c’est pour cela que je l’ai choisie.

Ce mur à Toulouse est particulier pour moi car Chiara, âgée aujourd’hui de 18 ans, vit désormais à Toulouse, et elle était présente lors de la rencontre avec les habitants du quartier. C’était vraiment un honneur pour moi de la voir au pied de sa fresque. » témoigne le pochoiriste C215, qui a été fait chevalier de l’ordre du mérite en Ukraine le 21 septembre 2023.

La fresque est visible en Ukraine à Lviv et Kiev, à Paris et dorénavant à Toulouse, ville jumelée avec Kiev depuis 1993. Le Conseil de l’Europe a également choisi l’œuvre pour en faire son timbre de service.

Un temps de rencontre a eu lieu ce jeudi 6 octobre au pied de l’œuvre avec les habitants du quartier Bellefontaine, Christian GUEMY (alias C215), et son partenaire et fidèle ami, Karim Boukercha.

La cité du Graff à Bellefontaine : la place de la femme dans l’espace public

À l’initiative des trois principaux acteurs du logement social de l’aire toulousaine – PATRIMOINE SA, le Groupe des Chalets et Toulouse Métropole Habitat-, COOP’IB « Coopération Inter-bailleurs » est la concrétisation de plus de dix années de travail en commun et d’entraide.

Cette démarche inédite permet aux trois bailleurs de mettre de la cohérence dans leurs actions, d’unir leurs moyens et de structurer davantage leurs interventions de terrain auprès des quartiers Reynerie et Bellefontaine, qui demandent un engagement spécifique.

« Les bailleurs sociaux, reconnus à part entière comme des acteurs des territoires au service des collectivités locales, confortent leur rôle accru dans le développement du lien social et d’une atmosphère résidentielle de qualité au sein des quartiers. Nous sommes heureux de présenter cette 4ème fresque sur le thème de la place de la femme dans l’espace public avec le street artiste C215, en cohérence avec l’un des axes du Contrat de Ville « Renforcer l’égalité femmes-hommes dans les quartiers prioritaires ».

Aujourd’hui, il est nécessaire de continuer à mobiliser des moyens sur les champs de l’animation, de l’accompagnement et des innovations sociales au bénéfice d’un « vivre ensemble » harmonieux »,  se réjouissent Pascal Barbottin, Directeur Général de PATRIMOINE, Pierre Marchal, Directeur Général du Groupe des Chalets et Luc Laventure, Directeur Général de Toulouse Métropole Habitat.

fresque monumentale à Toulouse

COOP’IB porte le projet de faire de Bellefontaine, la « Cité du Graff ». Dans ce cadre, quatre fresques murales sur des façades de résidences ont été réalisées. Ce projet est l’occasion de faire venir dans le quartier des personnes qui s’intéressent au graff.

Cela permet de lutter contre les stéréotypes de genre, de changer l’image du quartier ainsi que de lutter contre le sentiment d’abandon des habitants. En résumé, l’objectif du projet est d’associer les habitants en les rendant acteurs de leur quartier et de valoriser l’image du quartier au-delà de ses frontières.

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Publications: 11093

15 commentaires

  1. Ce sont généralement les quartiers à problèmes qui ont le plus de créations. C’est un bien absolu d’autant plus que ce sont de vrais artistes ceux qui réalisent ces murales.
    Bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *