Toulouse - 29 septembre - ateliers réparation objets du quotidien avec l ADEME

Le 29 septembre prochain, l'ADEME Occitanie et SPAREKA donnent rendez-vous aux toulousains, de 9h00 à 15h00, pour leur apprendre gratuitement à réparer leur électroménager defectueux, dans le cadre du Repair Tour de France.

Les habitants de la ville rose sont invités à amener, sur le stand spécialement installé pour l’occasion, un objet de leur quotidien en panne. Ils seront accueillis et accompagnés par des spécialistes de SPAREKA pour apprendre à réparer eux-mêmes leur matériel.

repair-tour-toulouse-septembre-2021
Ateliers réparation objets du quotidien avec l ADEME

Organisé dans le cadre de la campagne de mobilisation « Nos objets ont plein d’avenirs » lancé par l’ADEME et le ministère de la Transition Ecologique, le Repair Tour de France est un atelier de réparation solidaire qui, comme son nom l’indique, fait étape dans plusieurs villes de France. L’objectif est de sensibiliser les citoyens à la réparation des objets du quotidien au lieu de les jeter et de les remplacer par du neuf. 

 

REPARER POUR REDUIRE SES DECHETS ET SES DEPENSES

Réparer plutôt que d’acheter du neuf, voilà le crédo de cette initiative. De villes en villes, SPAREKA et l’ADEME sillonnent la France pour apprendre aux Français à réparer eux-mêmes et ainsi réduire le gaspillage électroménager, représentant aujourd’hui plus de 400 000 tonnes de déchets par an en France.

Le 29 septembre prochain, l’ADEME Occitanie et Spareka, en partenariat avec la Ville de Toulouse et Toulouse Métropole, donnent donc rendez-vous aux Toulousains place intérieure Saint-Cyprien pour les aider à réparer leurs objets en panne.

L’objectif est donc d’apprendre à diagnostiquer les pannes les plus courantes des appareils, de s’exercer à la réparation et de faire le plein de conseils d’entretien. L’occasion de donner aux citoyens les clés pour pouvoir réparer eux-mêmes leurs équipements en fin de vie et ainsi éviter le coût de la main d’œuvre.

Aujourd’hui, 40% du gros électroménager trouvé en déchetterie est réparable et réutilisable. 90% des pannes sont réparables, facilement, par tous, avec des outils basiques.

Le gaspillage électroménager représente une part conséquente des émissions de CO2. Selon une étude publiée par l’ADEME en 2020, si la durée de vie moyenne en France de l’ensemble des télévisions était augmentée de 1 an, passant de 8 à 9 ans, le gain environnemental serait de 1,7 million de tonnes de CO2, soit les émissions annuelles d’une ville comme Lyon (source : ADEME)...

LE SAVIEZ-VOUS ?

Les Français ne réparent pas si la réparation coûte plus de 30% du prix de l’appareil. Le premier frein à la réparation est donc le coût. Et lorsque la réparation coûte trop cher, le consommateur jette et remplace. Ainsi des millions de Français jettent leurs appareils prématurément pour de petites pannes qui pourraient être réparées facilement.

 

DANS L’AGGLOMERATION TOULOUSAINE, L’ADEME OCCITANIE ACCOMPAGNE PLUSIEURS INITIATIVES LOCALES SUR LE THEME DU REEMPLOI ET DE LA REPARATION, DONT VOICI QUELQUES EXEMPLES :

- Soutien à des ressourceries, telles que la Glanerie à Toulouse ou la Rafistolerie à Castanet, pour la reprise d’objets dans les déchèteries en vue de leur réemploi, en partenariat avec le syndicat DECOSET de traitement et de valorisation des déchets ménagers

- Accompagnement de l’association de réinsertion des Cycles-Re dans le réemploi et la refabrication de vélos à Toulouse, l’association proposant également des ateliers grand public de réparation

- Soutien apporté à la Rebooterie, association toulousaine oeuvrant au réemploi des objets du numérique et proposant aux particuliers des ateliers « Créer son PC reconditionné » (réparation et création d’ordinateurs)

- Accompagnement apporté à Toulouse Métropole dans la mise en oeuvre d’un Contrat d’Objectif Développement Economie CIRculaire, qui prévoit notamment - dans le cadre d’un large programme d’actions de mobilisation des entreprises et des acteurs du territoire - une action en faveur de la réparation, avec dès 2020 une Prime Réparation.

- Soutien apporté depuis 2015 au réseau régional des Chambres des Métiers et de l’Artisanat pour l’animation et la promotion des Répar’Acteurs (professionnels de la réparation).

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
ah oui trop facile de jeter , nos aieux eux savaient réparer , c'est une trés bonne idée , de réparer , recycler et l 'apprendre aux plus jeunes
bonne continuation du dimanche
kénavo Bernie
Répondre
B
tu as tout à fait raison
L
Talk about CO2, we are running out of this gas in England now!?
Répondre
B
Yes I have seen that on BBC world news.
T
et interdire l' obsolescence programmée !
Bonne journée Bernie
Répondre
B
ça nous sommes bien d'accord, et une réparation qui ne coûte pas un bras.
J
En effet si trop coûteux en réparation je jette et rachète.... ou je demande au fiston, ingénieur en électricité ,-) Merci Bernie et bonne fin de semaine...
Répondre
B
Oui le prix de la réparation est aussi un obstacle