Qui n’a jamais cramé les hautes lumières ?

La photo est un équilibre entre hautes et basses lumières. Les forts contrastes conduisent souvent à cramer les blancs. Voici comment s'en sortir facilement

arbre foret neige

 

Savoir gérer les hautes lumières en photographie

Tout d’abord, il me semble important de commencer par du vocabulaire. « Cramer » les blancs signifie que les hautes lumières sont entièrement blanches, et qu’en fait cette partie ne contient pas d’informations exploitables, et que les corrections ne seront pas possibles en post-traitement.

Ce phénomène est particulièrement vrai sur les photos prises à la montagne lorsqu’il y a de la neige, mais aussi sur les photos avec des façades claires. Nous avons tous, et ça nous arrivera encore, eu des situations ou tout une partie de la photo est totalement surexposée, le résultat étant souvent très décevant…

Pourtant, il existe une technique, et même sans doute plusieurs, dont je vais vous parler que j’utilise régulièrement. Comme toujours, la technique ne doit pas être un frein à votre créativité, et c’est seulement si cette technique devient une de vos habitudes que vous pourrez en profiter pleinement. C’est pour cela, qu’il est nécessaire de faire régulièrement des gammes photographiques, pour qu’ensuite tout se fasse sans réfléchir.

paysage-montagne-savoie

 

Exposer à droite, un choix utile

Sur tous les appareils vous avez la possibilité d’afficher un histogramme. Sans enter dans une description détaillée de son utilisation, c’est souvent un élément qui est trop souvent négligé parce que son utilité n’est pas comprise, ou jugée trop complexe pour y passer du temps.

Et pourtant, avec des bases simples, regarder l’histogramme va vous aider.

L’histogramme se décompose en trois parties :

– à gauche les tons sombres

– au milieu les tons moyens

– à droite les tons clairs et plus précisément les hautes lumières.

Alors, vous l’avez compris, c’est la partie droite qui va vous permettre de détecter les blancs cramés. Si à droite vous avez une demi-montagne, alors les hautes lumières sont cramées, et surtout vous ne pourrez pas les corriger.

Exemple de demi-montagne à droite sur l'histogramme
Exemple d'histogramme avec demi-montagne à droite

Aussi, exposer à droite, signifie que vous allez agir sur les réglages pour avoir une montagne complète avec un petit espace.

histogramme montagne droite exemple
Exemple d'histogramme avec montagne complète à droite

En résumé, exposer à droite va vous permettre d’avoir des bonnes informations en haute-lumière et c’est là qu’elles sont les plus importantes. La photo risque de paraître un peu clair, mais pas d’affolement vous pourrez corriger l’exposition en deux clics en post-traitement.

Naturellement, sur la plupart des appareils, vous pouvez choisir de faire clignoter les blancs cramés sur la photo. C’est très visuel, il ne reste plus qu’à corriger.

 

Astuces pour corriger les hautes lumières

L’objectif est très simple, il va falloir assombrir la prise de vue. Pour cela, vous pouvez agir sur :

  • La vitesse, et plus exactement augmenter la vitesse pour laisser passer moins de lumière,
  • La focale, et plus exactement fermer la focale, donc augmenter le chiffre, pour laisser passer moins de lumière,
  • La sensibilité, et plus exactement diminuer la valeur iso,
  • Utiliser la correction d’exposition

Personnellement, c’est la correction d’exposition que j’utilise dans la plupart des cas. Le principe est encore une fois très simple, et il vous évite de modifier les autres paramètres de votre prise de vue, ce qui est, je trouve appréciable et très rapide.

correction expo nikon d300

Les valeurs de la correction d’utilisation vont de -3 à +3 en passant par 0. Vous avez déjà compris que 0 correspond à la situation telle qu’elle est. Retenez que :

  • les valeurs négatives permettent d’assombrir la photo
  • les valeurs positives permettent d’éclaircir la photo

Et c’est pourquoi, pour exposer correctement à droite et avoir une montagne complète vous allez jouer sur les valeurs négatives. Je vous conseille de prendre plusieurs photos en assombrissant progressivement.

telesiege-bernex-haute-savoie-alpes

 

Et vous, comment gérer vous les hautes lumières ?

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Publications: 11100

34 commentaires

  1. J’utilise le correcteur d’exposition sur mon bridge. Après, je n’y connais rien en chiffres d’ouverture de focale, etc. Il faudrait que je comble mes lacunes, mais je n’ai ni le temps ni vraiment l’envie ! Honte à moi ! ????

  2. Merci pour tous tes conseils , pour répondre à ta question je fais varier l’exposition avec le correcteur , ais c’est vrai que je n’y pense pas instantanément il faut que je m’aperçoive du problème .
    Bonne soirée

  3. Cela m’arrive assez rarement de cramer et dans ce cas si je le vois après je baisse les hautes lumières sous LR. Sinon à la prise oui je fais les réglages que tu indiques: vitesse, isos, focale.
    Belle journée et bonne année, bises

  4. rien de plus frustrant qu’une photo cramée. De mon côté j’utilise parfois un filtre polarisant pour éviter cela
    Il y a aussi moyen si tu travailles tes photos en RAW de réctifier avec light room. Personnellement je fais mes réglages du mieux possible, car je n’ai pas le temps pour un post-traitement.

    • C’est vrai que je n’ai pas parlé des filtres. Moi aussi je n’ai pas trop de temps pour le post-traitement.

  5. Merci pour tes judicieux conseils mais je suis une piètre photographe avec mon seul téléphone comme appareil …
    Bon début de semaine avec le retour du froid !
    Demain, grand jour du contrôle de ma carcasse et RDV avec le rhumatologue en espérant qu’il ne va pas confirmer le port d’un corset obligatoire … préconisé par mon ostéopathe de beau-frère.
    Gros bisoux, cher bernie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *