ça décoiffe !

Artiste coiffeur

Plus qu'une coupe ..

Plus qu'une couleur …

Vos cheveux seront sculptés …

Décorés…

Avec la plus grande Nature …

111211.jpg

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Articles: 11197

86 commentaires

  1. Enfin j’arrive à te poster un com…la grosse grosse galère hier , l’article ne s’ouvrait pas…

    Me voici donc pour le 46ème!!

    Bisous.

  2. j’adore cette coiffure si étonnante et originale et n’aurai pas hésité à l’arborer le temps d’une journée ou soirée avec la tenue qui va avec, merci pour l’avoir faite j’adore

  3. Moins de commentaires qu’hier, mais si les blogueurs ont autant de problèmes que moi depuis ce matin pour venir déposer quelques mots sur ton blog, pas étonnant ! Du coup, après tant et tant
    d’essais, je ne sais plus ce que j’allais dire … sinon qu’il manque un « e » dans l’énoncé ! J’avais d’autres choses à dire, mais la patience a eu raison de mes idées !

    Bonne soirée cela dit !

    Jj

    • oui j’ai lu ça . je comprends pas je n’ai pas eu de soucis pour accéder aux blogs aujourd’hui

      le e est corrigé .. merci

      belle soirée

    • pas grave pour hier,

      je ne reçois toujours pas d’avis depublication de tes articles

      mais je garde le lien

  4.  

    Bonjour …avec mes cheveux on pourrait en mettre du végétal!

    l’hiver est bien là ici les pies se disputent les mangeoires avec les merles et les moineaux , Picasso ne quitte pas le coin du poele au bois et moi j’adore ma couette !

    Pourtant pas encore de neige …  j’ai connu une année comme ça froide et sans neige et elle a commencé a tombé juste a la fin de la nuit de noel ….

    on verra cette année ….

    vous allez dire que je vous saoule avec mes poésies …en plus c’est même pas moi qui les écris :))

    mais voilà pour un doux dimanche ….

    Émile VERHAEREN

    Recueil : Les douze mois

    Décembre

    (Les hôtes)

    – Ouvrez, les gens, ouvrez la porte,
    je frappe au seuil et à l’auvent,
    ouvrez, les gens, je suis le vent,
    qui s’habille de feuilles mortes.

    – Entrez, monsieur, entrez, le vent,
    voici pour vous la cheminée
    et sa niche badigeonnée ;
    entrez chez nous, monsieur le vent.

    – Ouvrez, les gens, je suis la pluie,
    je suis la veuve en robe grise
    dont la trame s’indéfinise,
    dans un brouillard couleur de suie.

    – Entrez, la veuve, entrez chez nous,
    entrez, la froide et la livide,
    les lézardes du mur humide
    s’ouvrent pour vous loger chez nous.

    – Levez, les gens, la barre en fer,
    ouvrez, les gens, je suis la neige,
    mon manteau blanc se désagrège
    sur les routes du vieil hiver.

    – Entrez, la neige, entrez, la dame,
    avec vos pétales de lys
    et semez-les par le taudis
    jusque dans l’âtre où vit la flamme.

    Car nous sommes les gens inquiétants
    qui habitent le Nord des régions désertes,
    qui vous aimons – dites, depuis quels temps ? –
    pour les peines que nous avons par vous souffertes.

  5. Ouah, c’est génial! Quel travail! Bon, après ça, il vaut mieux attendre un peu avant de faire un shampoing…

  6. ha,ha,ha elle est excellente !!!! Quel artiste extravagant ! J’adore les couleurs et toute la composition ! Bravo Bernard !!! Merci beaucoup pour ta participation ! Amitiés à toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *