Cette petite cheville qui est entrée dans tous les foyers est orpheline, son papa Artur Fischer vient de décéder à l’âge de 96 ans

Cheville en deuil

Artur Fischer

Inventeur

La nouvelle n’a pas vraiment fait la une de l’actualité, je dirais même que la mort d’Artur Fischer le 27 janvier dernier n’a pas fait la une des médias.

Pourtant ce serrurier de métier, n’a pas cessé d’être un inventeur dans des domaines bien différents. Comme vous c’est à la cheville que j’ai pensé en premier, mais nous lui devons d’autres inventions.

Bricolage

Cette minuscule cheville en polyamide a été commercialisée pour la première fois en 1958. Avec  ce principe d’écartement elle a conquis tous les bricoleurs et le monde de la construction. Il est plus facile de compter les murs qui n’ont pas ce type de cheville plutôt que l’inverse.

Cette toute petite invention lui a permis de construire un immense empire.

Photographie

Sa volonté première, sa motivation était de trouver des solutions aux problèmes. Ainsi sa première invention  en 1949 a été la mise au point d’un flash synchrone pour les appareils photos (La vitesse de synchronisation du flash c’est la vitesse “limite” au-delà de laquelle il ne se déclenchera pas). Il revendra ce brevet à Agfa

1100 Brevets

Artur Fischer aura déposé pas moins de 1100 brevets et modèles. De la boite à CD, au porte boisson, sans oublier des soupapes d’aération il est aussi l’inventeur des célèbres jeux Fischer.

Aviez-vous fait le rapprochement entre les jeux Fischer-Price et cette cheville ?

Bref, j’avais juste envie de lui rendre un petit hommage à ce grand inventeur.

 

bernieshoot blogger photographe chroniqueur

Tag(s) : #Webzine, #Stars

Partager cet article