Suivre le fil, ne pas perdre le fil, le fil, encore,  toujours ou pas

fileuse en Ariège

fileuse en Ariège

MH17 - RIP

La Chronique de Bernie

Le mystère du MH17

298 passagers et membres d'équipe dans le vol MH17: RIP. Plus qu'un accident aérien nous sommes probablement en présent d'un attentat inqualifiable, inacceptable. Il sera sans doute terrible de prendre connaissance des derniers échanges du command de bord et de son copilote, comme c'est le cas dans chaque accident. Aucun échange radio avec le sol ce n'est guère étonnant. L'écoute des échanges radio entre le sol et le bord du vol MH710 est d'ailleurs impressionnante : aucun signe se qui allait se produire ne transpire de ceux-ci.

Les boites noires nous révèleront les raisons techniques du crash, pour les responsabilités c'est une autre histoire. Aujourd'hui les morts, les familles sont quasiment oubliées: nous assistons à un déchainement médiatique, à une guerre de la communication entre les américains, les russes, les ukrainiens, les européens, les australiens, les malaysiens ... Ce drame que nous pouvons qualifier de 11 septembre hollandais marque à jamais l'histoire internationale, il y aura un avant et un après.

Zone de guerre

Un élément terrible est à réfléchir. La compagnie avait fait le choix de survoler une zone de guerre et ce en respectant les règles internationales. Mais les passagers étaient-ils informés qu'ils allaient survoler une zone de guerre ? Au roulage le PNC lors des consignes de sécurité nous dit " nous nous assurerons de votre confort et votre sécurité lors de ce vol".. euh très fort le PNC d'assurer la sécurité au dessus d'une zone de guerre. D'ailleurs le PNC du MH17 était-ilau courant ? pas certain.

Qu'auraient fait les passagers de ce vol s'ils avaient été informés avant le départ du vol MH17 qu'ils allaient survoler une zone de guerre ? Ont-ils découvert pendant le vol qu'ils allaient survoler cette zone de l'Ukraine. Que feriez-vous ? En tant que passager, client et simplement humain il serait plus que normal de savoir que le vol sur lequel vous allez embarquer va survoler une zone de guerre ou plus généralement une zone à risques... La vie vaut plus que les choix économiques des compagnies aérienne.

That's all pour ma première chronique, et si vous prenez l'avion : Bon vol.

 

bernieshoot blogger photographe chroniqueur

Tag(s) : #Badauds, #Aviation, #Chronique

Partager cet article