La première fonction d’un réseau social est le partage, mais pour un néophyte cette motivation peut vite devenir addictive, sauf si elle tourne à l’allergie notamment sur Facebook et Instagram.

naples italie mer vesuve napoli italia vesuvio

Partage sur les réseaux sociaux : quel avenir ?

Que partager sur les réseaux sociaux ?

Les réseaux sociaux ont tous une philosophie différente, qui d’ailleurs ne cesse d’évoluer, même si les fondamentaux sont assez stables finalement.

Facebook

« J’ai mon Facebook » une réponse qui m’a beaucoup fait rire, lorsque je demandais à une artiste, si elle avait un site. Une vraie gloire d’avoir un profil sur Facebook… Un Graal en perte de vitesse, par rapport à d’autres réseaux sociaux, mais qui reste un incontournable, même si les polémiques ou les piratages le rendent de plus en plus délicat à utiliser.

Pour le débutant, et même pour l’habitué, je conseillerai d’utiliser régulièrement le partage « je suis ici ». Tous les lieux sont référencés, et sous réserve d’avoir du réseau, ce partage ne prend que deux secondes, et ça permet à la fois de dire à vous amis « tiens, je suis là », mais aussi à ceux qui aiment ce lieu ou ont envie de le découvrir de regarder votre publication. Le plus est naturellement de prendre une photo et de l’ajouter.

L’efficacité est intéressante, car l’algorithme de Facebook affiche plus facilement les publications sans lien vers un site que celles qui en comportent. Vous en doutez ?

Faites le test de publier le titre de votre article avec la photo de couverture et sans lien et comparer avec le nombre de vues avec le même partage avec le lien inclus.

Il est aussi intéressant de partager les souvenirs proposés par Facebook, ça récrée du lien avec votre réseau.

La grande difficulté est que Facebook vous invite à booster vos publications en payant… les fameuses publications sponsorisées qui permettent de se gargariser de son influence, mais qui sont totalement superficielles et éphémères, sauf si cela devient votre habitude. Votre carte bancaire risque de chauffer très vite…

 

Instagram

C’est le réseau qui a le vent en poupe. Et, naturellement la publicité envahit votre fil, qui au passage, mais c’est devenu la règle sur tous les réseaux est tout sauf chronologique. Les achats de followers sont devenus d’un ridicule affligeant. En visitant quelques comptes, que j’aurais la pudeur de ne pas citer, on pourra remarquer des comptes avec 10 millions de followers, mais seulement quelques centaines de « like », et parfois aucun commentaire.

La particularité de ce réseau est, que vous ne pouvez pas faire de partage direct d’un article de votre blog. Pour que ce réseau vous amène du trafic sur votre blog, il ne va pas falloir vous limiter à mettre le lien de votre blog dans votre bio. C’est ce que je fais et je n’ai aucune visite sur mon blog en provenance d’Instagram.

En fait, pour attirer du monde sur votre blog, il va falloir que vos partages aient une tonalité racoleuse. Par exemple, publier en story la couverture, ou une impression écran de votre dernier article, et d’appeler les gens à aller le lire : est-ce vraiment la philosophie de ce réseau, ou un détournement de son utilisation ? Chacun apportera sa réponse.

Pour augmenter son nombre de « like » et de followers, il faut naturellement une présence et une activité régulière, mais tous les thèmes sont loin d’être égaux. C’est un réseau très prude, les nus, même artistiques sont prohibés, cacher ce sein que je ne saurais voir…

Dans les thèmes qui fonctionnent bien, je conseillerai :

– coucher ou lever de soleil

– les chats

– le ciel

– l’évènement insolite

Attention, ce réseau est le royaume des hastags, et vous devez, si vous avec envie que vos publications soient vues insérer de trois à quatre hastags idoines par publication.

chardon bleu fleur

 

Et vous que partagez-vous sur ces deux réseaux sociaux ?

Spread the love