Les moutons ont-ils des canines ?

« Les moutons ont-ils des canines ? » est un roman écrit par Sandra HEYN et Serge DUSSEX et publié aux éditions Baudelaire.

Les moutons ont-ils des canines ?

Les moutons ont-ils des canines ?

Les moutons ont-ils des canines ?

Roman

Une petite ville bourgeoise de Suisse romande. Claire et René gèrent une succursale d’une importante entreprise de services. Assurances, conseils, expertises, ils vendent une multitude de produits et autres prestations.
Grisés par l’ambition, Claire et René s’engagent toujours plus dans leurs fonctions, au détriment de leurs vies personnelles, de leurs proches.

Seul compte la réussite.
Sauf que Claire et René ne sont pas que de simples collègues. Ils sont en couple. Et leurs dirigeants ne voient pas d’un bon œil leur relation, potentielle distraction à leurs objectifs.
Ils décident alors de les piéger, afin de rallier René, élément le plus prometteur, à leur cause. René sombre dans la corruption et la dérive tandis que Claire encaisse les coups les plus perfides.
Saisissante satire du monde du travail, « Les moutons ont-ils des canines ? » est une fable moderne haletante, un récit dont on ne ressort pas vraiment indemne…

Serge DUSSEX et Sandra HEYN

Auteurs résidant à : Dardagny, Suisse

D’un côté, Sandra HEYN, ancienne danseuse-comédienne reconvertie en formatrice.

De l’autre, Serge DUSSEX, ex-directeur d’une école privée de formation professionnelle, désormais assistant social.

Ensemble, ils ont croisé leurs regards et complété leurs visions respectives pour donner naissance à ce récit.

Les moutons ont-ils des canines ?

Fruit de leur collaboration, est leur tout premier ouvrage, écrit à quatre mains.

Quatrième de couverture

Quand le système broie les âmes et que seul les cœurs font garde fou.

— Ce que tu dis n’est pas vrai. Je ne suis pas celle que tu viens de décrire, tente faiblement Claire.

— Tu vois, chaque fois que tu parles, c’est pour manipuler. La preuve juste maintenant, à l’instant. Pour te défendre, tu embobines les autres. Étrange tout de même que toi seule l’ignores, tu ne trouves pas ? Qu’as-tu à dire à cela ? Un autre mythe ? Fais attention à ce que tu dis, tu ne mesures pas tes mots et chaque parole supplémentaire t’enfonce davantage.

— Je ne suis pas d’accord.

—Tu es toxique, Claire. Tu es inconsciente et toxique. Tu abîmes les gens sans même t’en rendre compte, tu as empoisonné Carla et tu le nies. Tais-toi.

—Je ne suis pas d’accord, tente encore de dire Claire.

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Articles: 11369

11 commentaires

  1. Salut Bernie … Ton article me rappelle un film de Michel Deville ,sorti en 1974 et que j’avais adoré: « Le mouton enraqé » … Je viens d’en revoir le début sur le web avec plaisir …
    @t
    alain

  2. J’aime beaucoup le titre ! Il est très révélateur du monde du travail : ceux qui suivent, ceux qui montrent les dents, et ceux qui se transforment…

  3. Bonsoir,
    C’est vrai que dans un certain monde du travail, les chausses trappes et autres coups bas, l’ambition et les dents qui rayent le parquet, cela ne fait pas de cadeaux au plus tendres et justes.
    Bonne soirée
    @mitié

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *