Trois endroits où je n’aimerais pas vivre

C'était je dirais quelques jours en arrière. En fait c'était l'année dernière en 2014. Je me souviens de cette année comme si c'était hier, enfin avant hier, disons quelques jours. Je m'égare revenons au sujet. Catherine, dont tu peux visiter le blog en cliquant sur son prénom m'a tagué. D'ailleurs j'ai un autre tag à écrire mais je vous en parlerais un autre jour.

Trois endroits où je n'aimerais pas vivre

TAG

Le tag a ce côté particulier qui tout d'abord montre que le monde de la blogosphère pense à toi et c'est toujours agréable. Ensuite il demande au tagué de se livrer de se dévoiler mais c'est lui qui décide ce qu'il dit ou ce qu'il affabule …

 

Endroits

Le tag du jour est en deux temps et donc deux articles qu'il faut publier sur deux jours consécutifs. Le premier jour il s'agit d'expliquer trois endroits où vous n'aimeriez pas vivre, le second (et pas le deuxième sinon ça voudrait dire qu'il y a un troisième) trois endroits où vous aimeriez vivre et de taguer 3 blogopotes.

Donc vous l'avez compris aujourd'hui je vous parle de :

Trois endroits où je n'aimerais pas vivre

et demain :

Trois endroits où j'aimerais vivre

Alors c'est parti

 

Retraite

Le premier endroit où je n'aimerais pas vivre :

une maison de retraite

C'est pour moi un lieu que j'assimile à un endroit clos pour sénior. Avec des horaires, des contraintes de collectivité, des personnes avec qui l'on vit sans les avoir choisi. Certes les conditions ce sont certainement améliorées dans ces lieux mais on y compte toujours plus de décès que de naissance. Alors la maison de retraite non merci,pas pour moi.

 

GRIS

Le deuxième endroit ( et pas le second puisqu'il y a un troisième):

Les villages gris

Combien de villages ou de villes ai-je pu traverser en ne retenant que du gris. le gris des maisons, le gris du ciel, le gris des rues et le gris des gens. Comment avoir de la joie de vivre quand tout ce qui vous entoure est gris. Le gris déteint et très vite votre âme devient grise.

Le gris ce n'est pas une ville, une région ou un pays en particulier mais c'est un art de vivre qui ne me convient pas.

 

VIVRE

Le troisième et donc dernier endroit où je n'aimerais pas vivre :

La seconde guerre mondiale

J'espère que nous ne connaitrons plus jamais ça. Combien de fois l'avons nous entendu de nos politiques d'ici ou de là d'ailleurs. L'abomination, le summum de l'horreur et pourtant les évènements que nous connaissons prouvent qu'au combien de tels moments peuvent prendre place en plein d'endroits du monde et ça je ne veux vraiment pas y vivre.

La Vie est la journée idéale

Voici donc la fin de la première partie de ce tag, si vous avez aimé vous retrouverez la seconde et donc dernière partie demain.

Avec en point d'orgue la nomination de trois tagué(e)s. Inutile de me dire en commentaire que vous ne voulez pas être tagué. J'ai déjà ma liste en tête et pour ménager le suspense et aussi pour respecter les règles de ce tag je la dévoilerai demain.

 

un couple de  vieux à mirepoix en ariège

un couple de vieux à mirepoix en ariège

vue depuis arvillard en savoie

vue depuis arvillard en savoie

cimetière en haute savoie

cimetière en haute savoie

Rainbow

Rainbow

Spread the love
Bernie
Bernie

Moi, c'est Bernie. Incubateur d'actualités pour vous informer autrement.

Articles: 11303

58 commentaires

  1. mdr… J’aime les maisons de retraite qui ‘comptent toujours plus de décès que de naissance’ 🙂
    Ce qui me marque, c’est la cohérence de ces choix : j’assimile le gris aux maisons de retraite et aux lieux de guerre. Je vois également un lien entre ‘la création d’un ennemi’ à la source des guerres, et cette façon de reléguer les aînés dans des lieux loin des regards et de la vie, comme s’ils le grand âge nous rendait moins ‘humains.’ Bonne journée

  2. hello .. je partage entièrement tes idées quand à ces 3 endroits "maudits" … mais en ce qui concerne la guerre, hélàs ne crois-tu pas que le monde est en fait déjà en guerre même si elle ne se passe pas à notre porte ?
    bises bonne soirée

  3. Luoghi piuttosto tristi le case di cura, gli ospizi ed ogni luogo che non fa più vivere la vera vita alle persone che hanno un’età non più giovane.
    Serena notte, Patrizia

  4. Oh Bernard, ni moi non plus je n’aimerais tellement pas vivre cela… Papa me raconte tellement de choses qu’il a vécu lors de la guerre, les bombardements… il y a aussi perdu son frère, c’est terrible… J’ai hâte de voir la suite, elle sera sur une note beaucoup plus gai! Bise et bon mardi tout doux!

  5. La maison de retraite , je dirais heureusement qu’elles existent , quand on ne peut recueillir ses parents chez soi ou vont-ils ??? Ceci dit je n’ai surtout pas envie d’y aller c’est certain tant que l’on peut rester chez soi c’est l’idéal , le seul cas je dirais ou l’on a pas vraiment le choix c’est lorsque l’état psychologique est défaillant .
    Bonne journée a toi

  6. héhé tu n’aimerais pas vivre dans les villages belges alors, le gris y est la couleur dominante 🙂

    la maison de retraite, il est des situations où malheureusement y a pas d’autres choses

    la guerre je ne l’ai heureusement pas connue…mais elle est toujours présente quelque part ….

    bonne journée
    bises*

  7. Oui, j’espère que je n’irai jamais à la maison de retraite….
    Je me souviens toujours du "père" Lipani qui au décès de son épouse part en maison de retraite… et quelques mois après va dans dans un petit appartement et comme raison me dit "au milieu de tout ces vieux, c’était mortel"… je préfère moins de confort et me débrouiller seul…

  8. Des mouroirs les maisons de retraite j’espère bien ne pas y aller un jour
    Les villes grises parfois au contraire les gens peuvent être les plus chaleureux , je pense particulièrement au Nord Pas de Calais où j’ai été très très bien accueilli, ayant été sur le point d’y vivre, mais la vie en a décidé autrement
    La guerre faite que cela ne revienne jamais déjà que partout où elle sévit c’est désastreux
    Bravo pour ton article
    Bonne journée Bises Ariégeoises Lucia

  9. Merci Bernie d’avoir répondu à ce tag 🙂 🙂
    Il est fait à ta façon et c’est ce qui est bien, et on en apprend un peu plus 😉
    J’ai particulièrement apprécié "Le gris" , enfin …. non! j’aime pas le gris non plus LOL mais comment tu en parles
    Et de très belles photos pour illustrer
    Alors j’ai hâte de lire la suite demain. 🙂

  10. il suffit de dire que les pensionnaires des maisons de retraite y sont rarement de leur plein gré.
    Tu as raison, il y a des villages qu’ on traverse au plus vite, mais il y a aussi des villes qui sont tristes à mourir !
    Quand aux guerres, je n’ en connais aucune qui ait été empathique, et depuis le " plus jamais ça ", il y en a eu bien d’ autres.
    Hélas, nous ne sommes pas à l’ abri !
    Bonne journée
    Amitié

  11. Ton article est superbement bien écrit,! ! Tu as choisi des images percutantes pour l’illustrer !! En faite on ne peut que s’identifier à ton ressenti. Je dirais même que tu as parfaitement décrit les 3 endroits ou PERSONNE n’aimerait vivre ! Et pourtant il y en a qui ont vécu, qui vivent ou vivront dans les lieux, ou à là période dont tu parles ! Parfois de leur plein grès et parfois ils n’ont rien demandé !!!!

  12. Bonjour Bernard,
    Les maisons de retraite ont bien changé et certains ne peuvent y échapper hélas ! Mes parents âgés de 91 et 88 ans sont partis vivre il y a peu dans un foyer logement et je peux te dire qu’ils y sont très heureux. Ils sont comme chez eux, dans leurs meubles, dans un endroit convivial, avec plein d’occupations et c’est tout neuf. Ils sont de plus en sécurité de jour comme de nuit. Rien à voir avec le mouroir qu’on évoque quand on parle maison de retraite. Sans doute cette formule va-t-elle se développer à l’avenir.
    Quand au village gris et à l’horreur de la guerre, je partage.
    Alors à demain, pour la suite !

  13. Les maisons de retraite… l’horreur ! vraiment (Vu ma ville, je ne me prononcerai pas sur le deuxième endroit ^^) Bonne journée !

  14. I also wouldn’t like to live in a senior’s residence, Bernie. Tonight in Montreal the temperature is to go down to -38 and -45….brrrrrrr, very cold. I do love the winter, though, but right now it is dangerous and there is ice everywhere.

  15. (^‿^)✿

    Bonjour Bernie !

    Merci d’avoir fait ce tag ! On en apprend un peu plus sur toi… c’est très intéressant.
    La première partie de ce tag me plait déjà beaucoup ! 🙂 MERCI.

    Bon mardi et pensées amicales pour toi !!!

  16. Ah la maison de retraite ou de repos autrefois hospice, j’ai connu, bien plus noir qu’aujourd’hui, a le mérite d’exister car de nos jours les enfants ne prennent plus en charge le vieux parent… autre temps… les lieux tout gris, oui c’est d’un triste et une guerre… l’horreur !!! Bon mardi Bernie

  17. Comme toi je n’aimerai pas vivre en maison de retraite mai ensuite je n’aimerai pas vivre dans des pays froids ni dans la rue. Bon mardi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *