Petit déjeuner : pourquoi dit-on que c’est le repas le plus important de la journée ?

Au cours de ce contenu , nous allons revenir sur cette idée très répandue selon laquelle le petit-déjeuner, non seulement est important afin de bien démarrer la journée, mais se positionne même comme le repas le plus important de la journée.

Nous sommes nombreux à avoir lu ou entendu cela quelque part, et pour autant, il est assez difficile de se faire une idée précise de la vérité, tant on entend un peu tout et son contraire en fonction des sources.

Afin de dissiper ce flou qui n'a rien d'artistique, nous avons donc décidé de rédiger ce contenu qui saura récapituler l'ensemble de ce qu'il faut savoir sur le petit-déjeuner et ses principales vertus.

Dans un premier temps, nous allons donc expliquer en quoi ce premier repas de la journée est effectivement essentiel pour bien lancer sa journée, puis nous reviendrons ensuite sur quelques lieux communs qui ont la peau dure et qui ne sont pas forcément basés sur une réalité patente.

Le petit déjeuner et ses principals vertus

Qui parmi nous n'a jamais été amené à entendre, auprès d'une connaissance ou à lire dans un magazine, que le petit-déjeuner était le et bien le repas le plus important de la journée ? Pour peu que vous ayez des notions en matière d'alimentation et de gestion des calories, ou bien si vous êtes suivi par un diététicien afin d'optimiser votre façon de vous nourrir, alors vous le savez sans doute : tous les repas sont importants, et il est crucial de ne pas faire l'impasse, ni d'en privilégier un en particulier par rapport aux autres.

Le plus important dans tout cela, c'est souvent d'écouter ce que nous dit notre corps, et au final de prendre le repas qui correspond à ce que réclame notre organisme et notre métabolisme, pour faire simple et schématique.

Avant de précisément pointer du doigt les vertus fondamentales du petit-déjeuner, nous aimerions prendre un peu le temps de survoler son histoire, car c'est à partir de cette dernière que nous allons mieux pouvoir tout comprendre ce qu'il y a à comprendre...

petit dejeuner cereales banane jus orange bernieshoot

I/ Le petit déjeuner, une histoire de très longue date...

              Tout d'abord, avant toute autre chose et toute autre précision, et cela permettra de couper court à certaines idées reçues, sachez qu'il y a fort longtemps, le petit-déjeuner n'existait tout simplement pas.

Les gens, femmes, femme et enfant, ne prenaient tout simplement pas de petit collation au saut du lit, et leur journée n'était au final rythmée que par 2 repas principaux et non pas 3 voire même 4 (car désormais, très souvent, non seulement on prend le petit-déjeuner, mais en plus on se coltine un 4 heures en bonus vers le milieu d'après-midi !) de nos jours !

Il faut reconnaître que nos sociétés modernes ont très largement tendance à tendre  vers l'excès en tout et pour tout, y compris pour ce qui est de l'alimentation, il n'y a qu'à voir le surpoids et l'obésité qui font des ravages auprès des populations des pays occidentaux et considérés comme riches.

Pour faire simple et clair, à l'époque, les gens ne mangeaient que 2 fois par jour, et le premier repas arrivait vers 11 heures du matin, puis il fallait ensuite attendre autour de 17 heures à 18 heures, pour prendre le repas du soir.

Il faut dire qu'à l'époque, on avait tendance à se lever relativement tôt (beaucoup plus tôt que maintenant, car on vivait plus en relation avec le cycle du soleil notamment...), de ce fait, le déjeuner devait donc naturellement arriver plus tôt que celui que nous connaissons aujourd'hui (entre 12 heures et 13h30 généralement...), et par ricochet, il en allait de même avec le repas du soir, qui se déroulait donc plus tôt que ce n'est le cas aujourd'hui. IL faut aussi signaler que ce rythme d'antan correspondait aussi à une époque durant laquelle on se couchait plus tôt (moins de loisirs en fin de journée, absence de la fée électricité afin de nous éclairer et de faire fonctionner les appareils tels que la radio, la télévision, l'ordinateur, etc...).

Tiens, à ce propos, saviez-vous que le terme même de "Déjeuner" signifie littéralement "Sortir du jeûne" ?

              Avec l'avènement de l'ère industrielle et le rallongement des journées, le petit déjeuner va commencer à apparaître auprès de la population ouvrière, qui s'alimentera alors des restes de la veille, au matin, afin de pouvoir assurer la dépense énergétique à venir au cours de la longue journée de labeur.

C'est ainsi qu'est né le terme 'Petit-déjeuner"; qui signifiait donc que l'on "sortait du jeûne" avant le "Déjeuner" traditionnel...

Historiquement, on considère d'ailleurs que c'est tout simplement la démocratisation du petit-déjeuner qui aura fait reculer l'heure du déjeuner vers le Midi ou le 13 heures que nous connaissons de nos jours...et par ricochet, par extrapolation ou par extension, à vous de voir, c'est donc aussi de la responsabilité du petit-déjeuner, que nous avons fini par décaler le repas du soir au-delà de 17 heures ou 18 heures, c'est dire son importance dans l'agencement de nos vies et de nos emplois du temps !

Pour la petite anecdote susceptible de vous faire reluire en société, notez qu'en 1898, un certain John Kellogg invente les Corn Flakes, dont on sait aujourd'hui combien ils symbolisent le concept même de "Breakfast" ("petit-déjeuner en anglais). Peu de gens le savent, mais à l'époque, le Dr Kellogg travaille dans un sanatorium (Battle Creek), et son objectif, à la création du Corn Flake, c'est de créer l'aliment le plus insipide et le plus fade possible, à l'attention de ses patients, et cela, dans l'optique de mener une croisade anti-sexe et anti-masturbatoire !!!

Il ne pouvait sans doute pas imaginer que bien des années plus tard, sa recette serait agrémentée de sucre, de pépites de chocolat, de caramel et de toutes sortes de douceurs, en vue de la rendre toujours plus sexy et savoureuse.

Si nous évoquons spécifiquement cette anecdote historique, sachez que ce n'est pas par hasard, loin s'en faut, puisqu'en 1917, après être parvenu à faire connaître la recette (en toute humilité appelée les Kelloggs !) auprès de la majeure partie de la population américaine, le Dr John Kellogg va se faire aider par une certaine Lenna F. Cooper pour  gagner encore plus de parts de marché (Lenna étant une diététicienne, véritable petite protégée du Dr Kellogg, lui-même rédacteur en chef du magazine Good Health...) ! 

C'est effectivement en août 1917, dans le magazine à gros tirage de l'époque nommé Good Health (Bonne Santé) que Lenna va écrire un article qui aura une répercussion instantanée sur les USA, dans lequel elle expliquera (et ce sera aussi la toute première occurrence de cet argument...) que le petit-déjeuner est bel  et bien LE repas le plus important de toute la journée : "A bien des égards, le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée, car c'est le repas qui nous fait commencer la journée... Il ne devrait pas être consommé précipitamment, et toute la famille devrait y participer..." écrit-elle alors...

De là à dire que tout n'est donc, à l'origine, qu'une histoire de lobbying, il n'y a qu'un pas que nous ne ferons pas pour vous, mais que nous ne pourrons pas non plus vous reprocher...

Depuis lors, si beaucoup d'eau a coulé sous les ponts et autant de lait chocolaté dans les bols des enfants, il faut bien reconnaître que l'idée est toujours très présente, et qu'elle s'appuie désormais sur des données scientifiques qui ne se démentent pas, comme nous allons le voir...

petit dejeuner pancake myrtille jus orange bernieshoot

II/ Une idée préconçue à l'épreuve du temps ?

              Alors qu'un siècle est passé depuis que Lenna F. Cooper a sorti son papier présentant le petit-déjeuner comme le repas le plus important de la journée, et bien l'idée est encore vraiment très présente dans les sphères scientifiques et de la recherche nutritionnelle.

De multiples études viennent étayer l'idée selon laquelle le petit-déjeuner (à la condition d'être équilibré, évidemment...) permet de lutter efficacement contre le diabète et le cholestérol, facilite la perte de poids superflu, diminue les risques de problèmes cardiaques ou cardio-vasculaires, toutefois certains diététiciens parmi les plus réputés partent du principe que ces études sont un peu biaisées et ne sont pas totalement convaincantes.

Si l'on se base sur certaines méta-analyses, c'est-à-dire un croisement entre les données de très nombreuses études indépendantes, on s'aperçoit que la corrélation entre petit-déjeuner et perte de poids n'est pas si évidente que cela en fait...

Il y a tant de variables qui entrent en jeu dans la santé ou dans le développement d'un enfant ou d'un adulte, que le seul levier du petit-déjeuner ne permet pas d'expliquer tout, et il est sage de s'en rendre compte plutôt que de tabler sur des croyances somme toute assez peu objectives...

Si l'on devait continuer à abonder sans le même sens et se positionner de façon critique face à cette assertion qui dépeint le petit-déjeuner comme LE repas le plus important de la journée, alors il faudrait aussi nécessairement soulever le fait l'immense majorité des études qui sont menées afin d'établir cet état de fait, sont financées par l'industrie agro-alimentaire et plus précisément par les acteurs les plus importants et les plus omnipotents du marché (avec bien évidemment, cela n'étonnera personne, la firme Kelloggs en tête de liste...).

C'est un dés maux principaux de nos sociétés de consommation telles que les nôtres : chaque message est 'politique', chaque message est 'marketing' ; c'est ainsi qu'un peu sur le modèle des injections anti-covid dont la promotion la plus absolutiste et sans nuance est faite par les laboratoires mêmes qui produisent les doses, le petit-déjeuner est avant tout préconisé et mis en avant par les entreprises qui en tirent les plus grands profits. Le parallèle peut être fait avec à peu près n'importe quel secteur :

- c'est Bayer et Monsanto qui tressent les lauriers des engrais et des pesticides sans lesquels soit disant plus rien ne pousse, et qui sont dans un même temps la cause de millions et de millions de cancers et autres pathologies mortelles de par le monde...sans parler du fait qu'à terme, la terre jadis arable est désormais presque stérile...

- c'est l'A.S.N. (l'Autorité de Sûreté Nucléaire) qui nous assurait en 1986 que les retombées radioactives venues de Tchernobyl avaient eu l'incommensurable bonté de poser leurs valises aux frontières de notre beau pays...

Les exemples sont légions et ce n'est pas parce que les principaux accusés vont tout faire pour décrédibiliser tous les arguments qui vont dans le sens contraire de leur vision (et de leurs intérêts dans nu même temps…), en utilisant des moyens démesurés, qu'il est complotiste de les pointer du doigt…

Au contraire même, il serait criminel de ne pas le faire, alors essayons de ne pas nous faire avoir et de recroiser les informations, afin de nous faire une opinion structurée, réfléchie et pertinente…

petit dejeuner cereales myrtille croissant  jus orange roses bernieshoot

En conclusion :

              A priori, vous l'aurez compris, le petit-déjeuner n'est pas forcément LE repas le plus important de la journée, en dépit de ce que tentent de nous faire croire tous les acteurs qui auraient intérêt à nous en convaincre...

Par contre, il ne faut pas non plus considérer que cette collation prise au saut du lit ou presque, est inutile ou contre-productive, car ce serait faire l'erreur opposée. Le mieux, pour chacun d'entre nous, est de faire en fonction de sa propre personne, de ses propres besoins, de son emploi du temps et de son activité, tout simplement... Laissons de côté les dogmes, tâchons de nous focaliser sur nous-même et c'est tout...

Le plus efficace, la meilleure manière de se tenir à une alimentation qui corresponde bel et bien à nos véritables besoins, et bien c'est tout bonnement de faire preuve d'un peu de flexibilité, ce qui revient en gros à savoir ce que l'on mange, quand on le mange, comment on le mange et surtout, dans quelle perspective énergétique.

Tâchez de vous dépolluer l'esprit de toutes ces recommandations farfelues, parfois risibles, d'autres fois carrément inappropriées, qui nous viennent à la fois d'industriels zélés et de leurs armées marketing et de nouveaux maîtres à penser de l’alimentation (des sortes de Food-gourous New Age !), qui, au fond, ne sont pas extrêmement pointus lorsqu'il s'agit de nutrition.

Ne pas considérer le petit-déjeuner comme LE repas le plus crucial de la journée, ce ne doit pas forcément revenir à le faire disparaître...

Voyez seulement midi (ou plutôt 'matinée' dans ce contexte...) à votre porte et appréciez vos besoins énergétiques, puis adaptez vos repas, c'est aussi simple que cela !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Le p'tit dèj est important ,je pense, pour les enfants car debout tôt à l'école<br /> ils doivent tenir jusqu'à midi!! Pour les adultes, chacun son rythme!!<br /> bonne journée
Répondre
B
Partir à l'école, ou commencer ma journée le ventre vide, je n'ai jamais su faire
E
Je suis tout à fait de cet avis étant d'origine slave j'ai eu des petits-déjeuners copieux depuis ma petite enfance. Même aujourd'hui je peux me passer d'un repas sauf le matin. Il me faut un jus de fruit mais aussi des fruits et des tartines au fromage et à la confiture !
Répondre
B
pareil pour moi