Abattoirs de Toulouse : près de 50 000 visiteurs pour La Dame à la Licorne

La Dame à la licorne, le chef-d'œuvre du musée de Cluny – musée national du Moyen Âge, entame son retour à Paris. L'exposition La Dame à la licorne. Médiévale et si contemporaine qui s'est tenue du 30 octobre 2021 au 16 janvier 2022, a accueilli près de 50 000 visiteurs (49 191), dont plus de 2 600 rien que sur le dernier week-end.

Les Abattoirs_2021_La Dame à la licorne - 22
Vue de l'exposition "La Dame à la licorne. Médiévale et si contemporaine" aux Abattoirs, Musée - Frac Occitanie Toulouse, du 30.10.2021 au 16.01.2022 © les Abattoirs, Musée - Frac Occitanie Toulouse ; photogr. : Damien Aspe
La Dame à la licorne. Médiévale et si contemporaine

Bilan d'une exposition inédite

Travaillant sur deux époques différentes, le musée de Cluny et les Abattoirs se rejoignent dans leur démarche : conserver et étudier pour transmettre, discuter et partager. Cette proposition entre Moyen Âge et art contemporain offrait donc un cadre fort pour engager une réflexion sur la temporalité de la création et l’actualité de l’histoire.

Elle reposait sur plusieurs thématiques : la représentation des femmes (Rebecca Horn), le rapport à la nature et à l’écologie (Suzanne Husky, Maïder Fortuné), le Moyen Âge comme une inspiration contemporaine de formes, de techniques, d'artisanat, un modèle pour une oeuvre collective (Southway Studio), sans oublier la culture populaire de l’heroic fantasy et du jeu de rôle (Agathe Pitié) et la licorne comme un phénomène populaire actuel (Will Cotton).

La programmation culturelle, conçue comme un volet de l’exposition et développée par Thomas Golsenne et Clovis Maillet, éclaire cette lecture actuelle d’un “Moyen Âge émancipateur”. En plus d’une médiation renforcée, le public a pu assister à des rencontres, performances, films ou encore conférences en ligne, qui ont été riches de découvertes, comme l'intérêt d'une nouvelle génération d'artistes pour le Moyen Âge, ou le changement de perspective sur une époque trop associée à des idées préconçues et des clichés passéistes.

Les Abattoirs ont été très honorés de partager ces chefs-d’œuvre avec le public qui a répondu en nombre pour cet événement exceptionnel pour l’institution, la ville de Toulouse, Toulouse Métropole et la Région Occitanie.

Pour la première fois, les tapisseries ont pu être exposées en France en dehors de Paris. Les Abattoirs remercient pour cette opportunité le musée de Cluny – musée national du Moyen Âge, actuellement en travaux et qui rouvrira ce printemps. Du fait de sa position géographique en France et en Europe, et son histoire passée avec les tapisseries qui furent préservées au Couvent des Jacobins durant la 1ère Guerre mondiale, Toulouse était l'endroit idéal pour présenter La Dame à la licorne au public

Les Abattoirs remercient également pour leur concours exceptionnel le Ministère de la Culture-Drac Occitanie, la Ville de Toulouse, Toulouse Métropole ; pour son partenariat media, France 3 Occitanie ; ainsi que leurs soutiens institutionnels : la Mairie de Toulouse et la Région Occitanie.

En 2022, les Abattoirs poursuivent leur programme d'expositions d'exception :

- À vous de choisir, l'exposition participative à partir du 18 février

- Manifeste ORLAN. Corps et sculptures à partir du 8 avril

- Niki de Saint Phalle : les années 1980 et 1990. L’art en liberté à partir du 7 octobre

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
cela m 'aurait beaucoup intéressé <br /> bon lundi Bernie
Répondre
B
un exposition magnifique
R
ça devait être très beau. Bon dimanche
Répondre
B
C'était fabuleux.
J
Une exposition qui m'aurait beaucoup intéressée .<br /> Bon dimanche
Répondre
B
C'était splendide.
T
Il ne fallait pas rater l'occasion
Répondre
B
C'est certain
M
et bien voilà quelques personnes heureuses, mais pourquoi avoir gardé ce nom "abattoir" il y a certainement une bonne raison.....passe une bien douce journée
Répondre
B
C'était le nom du lieu avant de devenir un musée
J
Eh bien beau score, j'aimerais qu'on sonne autant de fois à ma porte de blog ,-) bon dimanche Bernie...
Répondre
B
Tu serais souvent dérangé alors.
B
Belle performance......Bon Dimanche<br /> Pat
Répondre
B
Oui c'est à souligner