Bonnes résolutions 2022 : je dégomme mon syndrome de l'imposteur avec Misfit

8 femmes sur 10 ne se sentent pas légitimes dans les situations professionnelles. C’est à ce moment que le syndrome de l’imposteur entre en jeu : manque de confiance en soi, sensation de ne pas mériter son succès ou de ne pas être à sa place.

Misfit syndrome imposteur bernieshoot
Bonnes résolutions 2022 : je dégomme mon syndrome de l'imposteur avec Misfit

Pour briser ce cercle vicieux et le transformer en vertueux, Misfit, organisme de formation créé par la toulousaine Roxane Régnier, propose un accompagnement en ligne inédit « Je dégomme mon syndrome de l’imposteur », disponible à toutes en quelques clics ! Alors, prête à inverser la vapeur en cette nouvelle année ?

Le syndrome de l’imposteur, c’est quoi ?

Le syndrome de l’imposteur mélange l’anxiété et le manque de confiance en soi. Sans savoir pourquoi, une sensation d’illégitimité apparait dans le milieu professionnel : sensation d’être une imposture, l’impression d’avoir un manque de compétences, d’expérience ou de caractéristiques requises pour vous lancer ou vous sentir bien dans votre situation.

Aujourd’hui, dans de nombreux milieux professionnels, on observe encore et toujours des différences de vécu et de considération selon le genre, surtout chez les femmes.

Résultat : ces dernières sur-compensent et s’épuisent, ou procrastinent et s’auto-sabotent.

Misfit s’engage pour redonner du sens aux femmes dans le milieu professionnel

  • Misfit, des femmes pour aider les femmes

Fondé par la toulousaine Roxane Régnier en 2020, Misfit est un organisme de formation et d’accompagnement en coaching qui a déjà accompagné plus de 150 femmes dans leur reconversion professionnelle.

Misfit regroupe 6 coachs féminins et psychologues du travail spécialisées dans l’accompagnement des femmes à retrouver confiance en elles et à mener à bien leur réorientation professionnelle « à passer d'un travail frustrant à un travail épanouissant, à construire un projet professionnel sur le long terme, à valider le lancement d’un projet entrepreneurial avec confiance et sérénité, et à regagner assurance et assertivité dans la vie professionnelle.

Si nous nous adressons à toutes les femmes, nous avons jusqu’à présent accompagné majoritairement des profils souhaitant se lancer en tant que freelance, des managers et des entrepreneures, plus enclines à développer un syndrome de l’imposteur. »

explique Roxane Régnier la fondatrice.

  • Un coaching individuel inédit pour dégommer le syndrome de l’imposteur

Le programme de coaching « Je dégomme mon syndrome de l’imposteur » est accessible en ligne et, mettra fin, en seulement 3 mois, à ce sentiment d’illégitimité qui gâche trop souvent la vie des femmes.

Animé par des coachs professionnelles et psychologues du travail, ce dispositif offre un véritable suivi personnalisé avec 5 entretiens en coaching individuel en visioconférence sur Zoom de 45 minutes. Ainsi qu’une plateforme en ligne où sont hébergées de nombreuses ressources support accessibles tout le temps, représentant 20 heures d’accompagnement avec des vidéos, des témoignages et des outils d’auto-coaching en e-learning.

Son format digital permet ainsi une grande souplesse dans les horaires et le temps que chacune souhaite y consacrer. Autre grand avantage du format digital, il est accessible à toutes les femmes francophones, quel que soit le lieu de résidence.

En accomplissant ce programme, les participantes rejoindront aussi une communauté soudée de femmes qui revendiquent leur droit à l’épanouissement professionnel. Des visioconférences collectives sont également organisées toutes les deux semaines. Elles sont l’occasion de travailler en commun sur des problématiques, d’échanger, de trouver des conseils, des idées ou juste d’externaliser et de partager certaines frustrations.

Ce suivi aidera à se libérer de ce sentiment d’illégitimité qui freine les femmes à se sentir à la hauteur des projets et d’être soi-même dans l’environnement professionnel, mais aussi personnel.

« Une Misfit c'est une femme qui se sent en inadéquation avec sa situation professionnelle mais qui revendique son droit à l'épanouissement. À Misfit, notre rôle est donc d'accompagner toutes les femmes qui sont dans cette démarche de retrouver de la liberté, du sens et de l'équilibre dans leur travail. » précise Roxane Régnier.

Dégommez votre syndrome de l'imposteur avec Misfit !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Cannot believe 2021 is going to end soon.
Let's hope 2022 will be better than this year.
Répondre
B
fingers crossed
C
et c'est ne bonne chose !!!
Répondre
B
Nous sommes bien d'accord.
M
très bonne initiative que celle là et toujours se sentir à sa place ou qu'on soit, bises
Répondre
B
Tu as tout à fait raison
E
Je pense que certains hommes en souffrent aussi. Le prix de cette formation n'est pas indiqué... Bonne journée
Répondre
B
Je préfère que les personnes intéressées se rendent sur le site pour prendre contact et avoir tous les éléments.
M
C'est triste de constater que de nos jours peu de choses ont changé et que les femmes se dévalorisent toujours...c'est une belle initiative
Répondre
B
Je trouve qu'il y a même eu un recul
H
Bonjour Bernard
L'anxiété et le manque de confiance en soi est une inquiétude dont beaucoup souffrent... Je pense que c'est à cause de mon manque de confiance que je me suis toujours sentie inférieure dans ma relation pendant 30 ans, j'ai souffert et j ai subi en silence jusqu'à ce que mes souffrances psychiques dapparaissent dans mon corps et ma tete et il a fallu la grande dégringolade pour comprendre que je n en pouvais plus:
alors oui, quel que soit le plan dans lequel ce procédé est utilisé, je dis oui ! et bravo.
Bon mercredi!
Répondre
B
Merci pour ton témoignage
M
oui cela peut être bénéfique pour certaine personne , surtout dans les milieux professionnels
bonne journée BERNIE
kénavo
Répondre
B
Je suis totalement d'accord
T
une situation peut être créée par les mauvaises langues de l' entourage !
Bonne journée bernie
Répondre
B
C’est tout à fait juste.
B
L'imposteur ....c'est encore un nom masculin ! Je me demande si elle n'ont pas la paranoïa MeToo
Bon Mercredi
Répondre
B
Je crois que malheureusement non....
J
Je connaissais le complexe d'infériorité, voici le terme nouveau, merci Bernie....
Répondre
B
Avec plaisir