Millenn’Art surfe sur les nouvelles tendances du marché de l’art

Entre son club pour des visites privées, sa galerie d’art pour présenter la nouvelle garde de l’art contemporain et une communication tournée vers les jeunes… Millenn’Art ouvre les portes d’un monde parfois hermétique à un nouveau public : les millenials.

Visite d’atelier - Kenia Almaraz Murillo à Poush Manifesto
©Visite d’atelier - Kenia Almaraz Murillo à Poush Manifesto
Une rentrée sur les chapeaux de roues pour le Millenn’Art Club.

Le programme est chargé pour cet automne, avec l’organisation de visites privées aux évènements culturels qui marquent ce mois de septembre, comme la foire artparis artfair, le solo-show de Damien Hirst à la Fondation Cartier ou l’exposition carte blanche à Anne Imhof « Natures mortes » au Palais de Tokyo. Sans oublier, les rencontres privilégiées avec les artistes dans leurs ateliers, comme Kenia Almaraz Murillo à Poush Manifesto.

Lancée au mois de mai, la start-up fondée par Annabelle Cohen-Boulakia propose des parcours de visites à un jeune public désireux de découvrir l’art contemporain, le tout dans une ambiance décontractée.

L’objectif est de créer une forme de « club » convivial, destiné aux néophytes curieux, aux amateurs mais aussi aux jeunes collectionneurs. Avant l’été, une vingtaine de personnes été déjà abonnée. Cette rentrée chargée en évènements incontournables est l’occasion de recruter de nouveaux passionnés. L’abonnement mensuel est à 9,99€ ht sans engagement.

 

Qui dit millenials, dit Instagram.

D’un autre côté, Millenn’Art apporte son soutien aux artistes contemporains en herbe, que l’entreprise représente. « Seules 3 % des galeries françaises exposent de jeunes artistes. Ceux qui émergent ont très peu de visibilité », explique la fondatrice.

Annabelle Cohen-Boulakia, qui a sélectionné elle-même huit artistes, les met en avant sur sa galerie d’art en ligne, organise plusieurs expositions par an et propose un e-shop où l’on peut acheter les œuvres des jeunes créateurs, à partir de 350€ l’œuvre.

Pour cette rentrée, Millenn’Art développe d’ailleurs cette partie virtuelle avec un lien direct vers l’e-shop depuis Instagram.

« Les différents chapitres de confinement ont fait émerger de nouvelles tendances de consommation qui bouleversent le traditionnel marché de l’art. Les millennials amateurs d’art utilisent les réseaux sociaux pour trouver des œuvres et des artistes.

D’après le rapport Hiscox 2020 sur le marché de l’art en ligne, l’influence du réseau social ne cesse de prendre de l’ampleur : plus de deux tiers des amateurs le désignent comme plateforme préférée pour les activités relatives à l’Art. Ils achètent des reproductions et des tableaux (74%), de la photographie (57%), de plus en plus de dessins (51%) et aussi de la sculpture à hauteur de 42 %. » souligne Annabelle Cohen-Boulakia.

Prochain rendez-vous estampillé Millenn’Art Gallery.

Fidèle à la notion d’un art accessible à tous, Annabelle Cohen-Boulakia mise sur la découverte et l’expérience personnalisée : « le contact avec l’artiste en direct, le plaisir de se rencontrer autour de l’art, l’ambiance conviviale que nous essayons d’instaurer dans nos visites avec le club ou sur les expositions que nous créons sont des points importants qui renforcent l’ADN de Millenn’Art ».

Forte de ce constat, elle avait célébré le lancement du projet avec une exposition collective de ses huit artistes début juillet. Cet automne, elle renouvelle l’expérience en galerie avec un solo-show de l’artiste Léo Nataf, en collaboration avec la galerie Clavé Fine Art (18 novembre > 3 décembre).

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

trublion 04/09/2021 07:01

ah, l' art contemporain !!!
Passe une bonne journée Bernie
FB merde, plus moyen d'y mettre quelque chose

Bernie 07/09/2021 18:23

sourire, bonne journée

jill bill 04/09/2021 06:46

Eh oui, les galeries d'art, les musées, faut-il encore aimer cela, mais c'est dommage de passer à côté ! Merci Bernie...

Bernie 07/09/2021 18:23

je suis bien d'accord