ThéâtredelaCité : Le Tartuffe en plein air jusqu'au 21 juillet à Toulouse

Jusqu’au 21 juillet, Le théâtredelaCité présente Le Tartuffe de Molière en plein air, dans la cour de Cour de l’isdaT, l’Institut supérieur des arts de Toulouse.
Conçu et mis en scène par Guillaume Séverac-Schmitz, le spectacle est interprété par les sept jeunes comédiens de la troupe éphémère du ThéâtredelaCité.

ThéâtredelaCité_LeTartuffe-credit_Erik Damiano
credit Erik Damiano
Le Tartuffe

Résumé

L’AtelierCité est une aventure de troupe, celle d’une Troupe éphémère de sept jeunes artistes. Il me semblait donc important de leur proposer une œuvre forte à travers laquelle l’idée de nécessaire cohésion puisse s’exprimer pleinement.

Et comme le jeu de l’acteur est un axe fondamental de mon travail, il s’agissait de trouver une matière qui puisse être un terrain d’exploration fertile et inspirant pour les interprètes.
C’est pourquoi j’ai proposé que nous montions ensemble Le Tartuffe de Molière ; parce que c’est une grande pièce, une comédie, qui raconte l’histoire d’une famille qui voit ses zones de faiblesses se fracturer et son équilibre anéanti par l’imposture ; une famille qui cherche à retrouver sa dignité et qui se bat pour faire triompher la vérité contre le fanatisme et l’aveuglement des Pères.
Une pièce de troupe.
Et puis, parce que Molière est loin d’être un auteur poussiéreux, dont les œuvres sont figées et intouchables. C’est un auteur moderne, d’une puissance dramatique remarquable, et la représentation théâtrale de son écriture requiert un engagement et une énergie exemplaires.
Pour cette raison, la scénographie de notre

Le Tartuffe sera un espace bi-frontal qui favorisera les mouvements des corps et les nuances de jeu. Le public sera ainsi invité au cœur de la représentation, témoin privilégié de l’histoire de cette famille, observateur de son intimité.
Quoi de mieux qu’une jeune troupe pour plonger dans ce travail, lui donner de l’audace, de la vitalité, une grande dynamique de plateau et une joie dans la représentation !

Le Tartuffe est une pièce sur la crise familiale et plus particulièrement celle d’un père, qui décide d’engager un objecteur de conscience pour éviter de sombrer totalement.

Orgon laisse entrer un homme dans sa maison et cette arrivée voyeuriste trouble l’intimité d’une famille dont les liens semblent plus compliqués qu’il n’y paraît.

Le regard du Tartuffe fait apparaître des zones de tensions, des déséquilibres, qui ne sont pas seulement inhérents à son arrivée fracassante, mais qui existaient probablement avant lui.

Chaque personnage cherche affectivement à trouver sa place.

De quel mal souffre cette famille ?

Est-ce réellement la présence du Tartuffe qui a déclenché un tel séisme ?

Les difficultés que rencontrent tous les personnages pour communiquer leur désir, leurs ressentiments et d’une certaine manière leur jalousie, sont symptomatiques d’une réelle incapacité à aimer, qui est disséminée partout dans la pièce.

Le Tartuffe apparaît comme un détonateur dans une famille dont le terreau mouvant était propice à l’implosion : personne ne sait aimer.

Guillaume Séverac-Schmitz

Le Tartuffe - Teaser

Distribution

De

Molière

Conception et mise en scène

Guillaume Séverac-Schmitz

Spectacle produit par le

ThéâtredelaCité

Avec la Troupe éphémère 2020-21 de l'AtelierCité

Matthieu Carle Jeanne Godard Angie Mercier Fabien Rasplus Marie Razafindrakoto Quentin Rivet Christelle Simonin et Simon-Elie Galibert (assistant à la mise en scène)

Scénographie

Guillaume Séverac-Schmitz avec l'aimable collaboration d'Emmanuel Clolus

Lumières

Michel Le Borgne

Son

Géraldine Belin

Assistanat à la mise en scène et dramaturgie

Clément Camar-Mercier

Assistanat à la mise en scène et coordination du projet

Caroline Chausson

Réalisation du décor dans  les Ateliers de construction du ThéâtredelaCité

Réalisation des costumes dans  les Ateliers du ThéâtredelaCité sous la direction de Nathalie Trouvé

Production
ThéâtredelaCité – CDN Toulouse Occitanie, Collectif Eudaimonia

Soutien
Le Cratère – scène nationale d’Alès

 

Pass sanitaire

Représentation du 21 juillet à 21h30

Suite aux annonces présidentielles, il sera demandé aux spectateur.rice.s de présenter un Pass sanitaire avant d’accéder à la représentation du spectacle Le Tartuffe le 21 juillet à 21h30.

L’accueil du public s’effectue dans le strict respect des protocoles sanitaires en vigueur, en accord avec les autorités préfectorales.

Qu’est-ce que le Pass sanitaire ?

Le Pass sanitaire consiste en un QR-Code qui figure dans l’application TousAntiCovid ou sur papier, et qui est généré suite  :
– à un résultat négatif d’examen de dépistage virologique à la Covid-19 (PCR ou antigénique) par un laboratoire, une pharmacie, un infirmier, etc. datant de moins de 48h.
– à un certificat de vaccination attestant d’un schéma vaccinal complet par un centre de vaccination, un médecin, une pharmacie, etc. datant de plus de 14 jours pour les vaccins à deux injections et de plus de 4 semaines pour les vaccins à une injection.
– à un certificat de rétablissement suite à une contamination par la Covid-19 datant de plus de 15 jours et de moins de 6 mois par un médecin, un laboratoire, etc.

 

Le Tartuffe/infos pratiques

Cour de l’isdaT, rue du Tabac, 31000 Toulouse/ jusqu’au 21 juillet à 21h30 (relâche13, 14 et 19 /7)/ durée : 2h.
Tarif : 8 à 12 €. Réservations sur theatre-cite.com

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Yesterday, our new COVID 19 jumped to 47,000 cases in just one day!
Looks like our theatres will not open again for a very long time.
Répondre
B
Hope it will not be the case.
T
et bien je passe puisque je ne suis pas vacciné
Bonne journée Bernie
Répondre
B
Moi je le suis.
J
Merci Bernie, eh oui la vie de famille n'est pas un long fleuve tranquille, bon vendredi...
Répondre
B
C'est tout à fait cela
M
le théâtre s'ouvre au public c'est une chance pou ceux qui ont ces spectacles, il faudrait mettre en place ce genre de distraction dans nos petites villes.....passe une bien douce journée
Répondre
B
Personnellement je vais le déplacement, c'est à dire 50 kms aller, il faut aller à la culture si elle ne vient pas à nous.
B
Meme en plein air on est ravi....
Répondre
B
totalement