Le Château La Grâce Dieu des Prieurs rend hommage au Tour de France

Le 17 juillet prochain, Saint-Emilion, après 25 ans d'attente, sera pour la troisième fois ville étape d'un contre la montre du Tour de France de 31 km entre Libourne et Saint-Emilion. Pour l'occasion toute la ville se mobilise et le Domaine Château La Grâce Dieu des Prieurs marque dignement cet évènement.

Le domaine a commandé une œuvre d'art gigantesque à l'artiste Viktor Kirilov. Visible depuis la route, l'œuvre rend hommage à la petite reine, mais surtout à la force et au courage des cyclistes du Tour de France dans une épreuve réputée très difficile.

chateau grace dieu saint emilion tour de france
Quand l'art, le vin et le sport se rencontrent

Pour le Domaine Château La Grâce Dieu des Prieurs, « il était important d'honorer le Tour de France et ses sprinteurs à la hauteur de la renommée de la Grande Boucle et de la bravoure de ses cyclistes », explique Laurent Prosperi, directeur général du Château La Grâce Dieu des Prieurs.

Depuis des années le Château La Grâce Dieu des Prieurs allie art et vin en apposant sur ses bouteilles des reproductions d'œuvres d'art d'artistes russes en guise d'étiquette. Pour cette occasion si rare, le Tour de France n'était pas passé devant le domaine depuis 1996, le Château a souhaité encore une fois faire appel à l'art, langage universel qui comme le sport rapproche les hommes.

Et c'est grâce à une œuvre commandée spécialement pour l'occasion à l'artiste Viktor Kirilov que le château honore ce nouveau passage du Tour de France à Saint-Emilion. Viktor Kirilov avait reçu comme recommandation « que l'œuvre soit assez grande et imposante pour être vue de la route par les coureurs et qu'elle représente la difficulté de l'étape contre la montre entre Libourne et Saint-Emilion ».

 

tour de france saint emilion

Une œuvre unique

Pari réussi pour l'artiste Viktor Kirilov qui a représenté les cyclistes grimpant sur des tonneaux. Deux panneaux qui mentionnent les villes Libourne et Saint-Emilion, étapes de ce contre la montre, encadrent l'œuvre.

L'œuvre est intégralement sculptée dans du bois pour représenter la force des cyclistes. Deux cyclistes en bois sont ainsi juchés sur 15 vrais tonneaux pour rappeler la région Saint-Emilion. Viktor Kirilov a ainsi réussi à marier l'art, le vin et le sport en une seule œuvre.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
qu'ils se méfient, si ce sont des oeuvres contemporaines, je laisse tomber le saint Emillion
Répondre
B
Moi je reste fidèle au Saint Emilion.