Transitions Professionnelles en Occitanie : mieux faire connaître les appuis possibles aux salariés

La crise sanitaire a amené de nombreux salariés à s’interroger sur leur avenir professionnel. Les difficultés rencontrées par certains secteurs d’activité, le chômage partiel, mais aussi les nouvelles organisations du travail, ont pu accélérer des réflexions déjà à l’œuvre chez bon nombre d’entre eux  (1).

CEP-Signature-Convention-Transition-Pro-Occitanie
Transitions Professionnelles en Occitanie

Pour accompagner ces changements, les salariés ne sont pas isolés : ils peuvent bénéficier d’un appui gratuit dans le cadre du conseil en évolution professionnelle, et peuvent accéder à des dispositifs et des financements mis en œuvre par l’association Transitions Pro Occitanie.

Pour mieux faire connaître les possibilités offertes aux actifs de la région, et pour leur en faciliter l’accès, Transitions Pro Occitanie et l’opérateur du conseil en évolution professionnelle des salariés et indépendants ont décidé de renforcer leur partenariat.

Le 26 avril 2021, les deux organismes ont signé une convention de partenariat pour renforcer l’efficacité de leurs actions en favorisant l’orientation et l’information réciproque des publics : coopérer dans l’intérêt de la sécurisation des parcours des salariés d’Occitanie.

Le plus grand nombre aura ainsi accès à une meilleure connaissance des dispositifs et accompagnements proposés par les deux opérateurs, afin que les salariés concernés puissent, par exemple, se former dans le cadre du Projet de Transition Professionnelle ou du dispositif « Transitions Collectives », accéder à un financement d’un projet de Validation des Acquis de l’Expérience, démissionner de leur emploi en bénéficiant de l’assurance chômage dans le cadre du dispositif démission-reconversion, ou encore afin de valider leurs compétences de base grâce au certificat CléA.

Autant de possibilités offertes aux salariés afin d’envisager leur évolution professionnelle plus sereinement (quelques témoignages ci-après).

 

Le conseil en évolution professionnelle (CEP)

Le conseil en évolution professionnelle (CEP) est un service gratuit qui permet aux actifs qui le souhaitent d’être informés, conseillés et accompagnés tout au long de leur évolution professionnelle. Il peut être sollicité pour faire le point sur sa situation, s’informer sur les métiers et les formations de son territoire ou encore structurer et mettre en œuvre un projet de reconversion, de démission ou de recherche d’emploi.

Le CEP pour les salariés et les indépendants est délivré en Occitanie par le réseau Eva, qui rassemble les CIBC et les chambres consulaires (chambres de métiers et de l’artisanat, chambres de commerce et d’industrie, chambres d’agriculture). Un seul numéro pour prendre un rendez-vous : 09 72 01 02 03 Numéro unique non surtaxé, joignable du lundi au vendredi de 8h à 19h et le samedi de 9h à 12h

 

Transitions Pro Occitanie

Transitions Pro Occitanie est une association paritaire qui s’engage en faveur du développement des compétences, de la transition professionnelle et plus généralement en faveur de l’emploi dans les territoires. Les trois missions principales confiées par le législateur sont :

 - D’identifier les besoins en matière d’emploi et de compétences dans la région.

 - De financer la réalisation effective de la transition professionnelle des salariés en CDI ou CDD dans le cadre du dispositif phare de la dernière réforme de la formation professionnelle, le Projet de Transition Professionnelle (PTP).

- D’analyser le « caractère réel et sérieux » des projets du dispositif dédié aux démissionnaires, comme le prévoit la réforme de l’assurance chômage, tout en étant garant de la qualité des formations financées.

 - De suivre le déploiement régional du Conseil en Évolution Professionnelle avec pour ambition de veiller, aux côtés des cinq opérateurs régionaux, au bon accès à ce droit.

 

(1) D’après le baromètre de la formation et de l’emploi réalisé par Centre Inffo en janvier 2021, c’est près de la moitié des actifs qui pensent changer d’emploi à plus ou moins long terme (49%) et un tiers (33%) qui pensent changer d’emploi dans les deux ans à venir.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article