Exposition des œuvres monumentales de Christian Lapie - « La Forêt des Autres » à Eyrignac et Campagne (Dordogne - Périgord)

Eyrignac & ses Jardins et le château du Domaine départemental de Campagne, accueillent en partenariat, Christian Lapie, artiste contemporain, connu à travers le monde pour ses arbres anthropomorphiques monumentaux.

A partir du 3 avril, les visiteurs découvriront sur les 2 sites, l’exposition, intitulée « La Forêt des Autres ». Pour partie à ciel ouvert, l’exposition sera l’occasion de se reconnecter avec la Nature et la Culture.

exposition Christian Lapie dordogne perigord bernieshoot
« La Forêt des Autres » ou l’histoire de l’Humanité

L’exposition, « La Forêt des Autres »tisse un lien entre deux lieux qui va au-delà de leur appartenance à un même territoire. Pour Christian Lapie, « le fil rouge de ce projet, le lien entre mon travail, les jardins d’Eyrignac et le domaine de Campagne, est l’histoire de l’Humanité. D’un côté, il y a le site de Campagne où l’on étudie les origines de l’Homme, où on a conscience d’être physiquement en contact avec un passé immémorial et de l’autre côté, il y a Eyrignac et ses jardins sophistiqués qui sont l’aboutissement de l’évolution de l’Homme et qui démontrent chaque jour son niveau de maîtrise de son environnement. Entre les deux, il y a la Forêt. La Forêt porte en elle la mémoire de son histoire et de la nôtre. » 

Les connexions entre le parc et le château du Domaine départemental de Campagne et les jardins d’Eyrignac se font à travers les arbres anthropomorphiques d’un noir profond sculptés ou peints par Christian Lapie.

 

Douze œuvres graphiques et Onze sculptures monumentales

Douze œuvres graphiques, accrochées à nu, à même les murs du château de Campagne, s’inscrivent dans la tradition de l’art pariétal ; elles sont comme des chaînons qui matérialisent le lien entre l’Homme de la Préhistoire, dont la vallée de la Vézère conserve d’innombrables traces, et l’Homme Contemporain.

Onze sculptures monumentales, certaines mesurent plus de 6 mètres de haut, présentées sur les deux sites - dix sculptures monumentales dans les jardins d’Eyrignac ; un groupe sculpté monumental, le Souffle du Temps, dans le parc de Campagne - sont, « dressé[e]s à la lisière », selon les termes de Ludovic Pizano, conservateur du Patrimoine au Conseil départemental de la Dordogne. 

Ce décentrage volontaire traduit la vision de l’artiste qui envisage ses œuvres comme des « points de suture ». Pour Ludovic Pizano, il s’agit de montrer que les totems de Christian Lapie « appartenant aux deux mondes, parlant un langage universel et ancestral, les hommes-arbres endossent le rôle de médiateurs entre deux géants qui sont mis face à face, l’homme et la Forêt. »

 

L’art contemporain à nouveau à l’honneur grâce au renouvellement du partenariat entre Eyrignac et ses Jardins et le Conseil départemental de la Dordogne

L’exposition des œuvres de Christian Lapie a été rendue possible grâce au partenariat entre Eyrignac et ses Jardins et le Conseil départemental de la Dordogne. Ce n’est pas une première, puisqu’un précédent partenariat entre ces deux acteurs du patrimoine périgourdin avait permis en 2010 l’exposition des œuvres d’un autre sculpteur de renommée internationale, Dietrich Klinge, à Eyrignac et ses Jardins et au château de Biron.

La venue de Christian Lapie en Dordogne est un souhait de Patrick Sermadiras, lequel avant de se consacrer pleinement à Eyrignac et ses Jardins, a été un grand publiciste spécialisé dans l’art contemporain. « J’ai rencontré Christian Lapie en 1975 à l’occasion d’une exposition à Paris. Son travail m’a immédiatement plu. […] Depuis maintenant quatre ans, j’invite chaque année un sculpteur à exposer dans les jardins d’Eyrignac. […] J’ai appelé [Christian], il a dit oui, les choses se sont faites simplement et je suis heureux que son travail puisse être exposé plus amplement grâce au partenariat avec le Conseil départemental de Dordogne. Je pense que les visiteurs vont avoir « un choc », un bon choc quand ils vont être confrontés aux sculptures monumentales de Christian Lapie, et j’aime l’idée de cet art universel qui n’est pas réservé qu’aux fins connaisseurs mais qui s’adresse à tous. »

De même, Germinal Peiro, Président du Conseil départemental de la Dordogne et Président de l’association internationale de l’art rupestre, souligne ce deuxième partenariat et se« réjoui[t] d’accueillir en Dordogne l’artiste-sculpteur Christian Lapie. Son exposition « La Forêt des Autres » présente notamment des œuvres anthropomorphiques monumentales dont la plastique formelle emprunte aux arts bruts comme aux arts premiers. […] » qui entrent en résonnance avec l’histoire d’un territoire « reconnu pour la valeur emblématique de son patrimoine préhistorique. […] Cette exposition, sans aucun doute, fera date en Périgord.»

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
French gardens are so different to English gardens.
Répondre
B
Yes, but both are beautiful.
T
tu sais ce que je pense du contemporain !
Bonne journée Bernie
Répondre
B
Sourire
M
il y a des jardins comme celui que tu nous fais voir qui sont de toute beauté, mais il faut être pro....(lol), pour la brioche donne nous la recette de la tienne, j'essaierai de la faire....passe un doux vendredi
Répondre
B
Oui ce sont des jardins exceptionnels !
B
Deux belles expos bien intéressante....dommage si loin en ce moment .
Répondre
B
Oui ce sont des expositions fabuleuses.