MAS ASEI Azuré : un établissement unique en France pour les personnes atteintes de maladies neuro-dégénératives

En France, plus d’un million de personnes sont atteintes de la maladie d’Alzheimer, 160 000 sont traitées pour la maladie de Parkinson et 100 000 sont touchées par la sclérose en plaque*.

MAS ASEI Azuré © ASEI
Point d’étape sur la MAS ASEI Azuré

Établissement unique en France pour les personnes atteintes de maladies neuro-dégénératives

Des chiffres qui ne cessent de croître en raison du vieillissement de la population. Les maladies neuro-dégénératives ont un impact très important sur la qualité de vie des personnes atteintes.

Certaines d’entre elles ne peuvent plus poursuivre une vie à domicile et ont besoin d’un accompagnement au quotidien.

C’est le rôle de la future MAS ASEI Azuré, un lieu de vie s’inscrivant dans le Plan National des Maladies Neuro-Dégénératives qui priorise l’amélioration de la qualité de vie des malades et de leurs aidants.

Ce grand projet, installé sur la commune de Rieux-Volvestre, verra le jour en décembre 2021.

 

Un projet d’envergure

La construction de la Maison d’Accueil Spécialisée de l’ASEI Azuré a commencé en octobre 2019, les travaux sont actuellement en cours. L’établissement pourra recevoir 94 personnes atteintes de maladies neuro-dégénératives, en accueil permanent ou temporaire. L’objectif est d’améliorer le quotidien des malades et soulager leurs proches et leurs aidants.

Les personnes accompagnées seront entourées au quotidien par des professionnels (infirmières, kiné, ergothérapeute…). Une attention particulière sera portée aux phases d’admissions afin qu’elles ne soient pas anxiogènes et que les résidents puissent s’approprier leur nouveau domicile.

Le but d’un accompagnement personnalisé au quotidien et d’un accueil facilité est de maintenir et développer les capacités d’autonomie et l’intégration à la vie sociale et citoyenne des résidents.

« Les personnes atteintes de ces maladies et qui ont des handicaps lourds ne peuvent plus, pour de multiples raisons, rester à domicile. Des structures telles que la MAS ASEI Azuré leur permettent de vivre malgré leur grande vulnérabilité dans des conditions favorables.

De plus, dans une période où le statut de l’aidant commence à être reconnu, la volonté de la MAS est de leur offrir du répit et leur assurer que la prise en soin et l’accompagnement se feront dans les meilleures conditions possibles », souligne le Professeur Clanet, Président de l’AGESEP 31, membre du CA de l’ASEI et Président du comité de suivi du plan « maladies neuro-dégénératives ».

Ce lieu unique en France disposera d’une structure architecturale pensée pour le bien-être des résidents avec des volumes simples et des aménagements adaptés. Le bâtiment s’entendra sur une surface de 5500 m2 et comprendra hébergement, espaces de soin et activités thérapeutiques, lieux de vie…

Ce projet d’envergure sera le premier en France.

 

De la MAS AGESEP 31 à la MAS ASEI Azuré

L’AGESEP 31 est une association toulousaine créée en 1972. A l’origine, elle est la première à ouvrir des établissements spécifiques, situés à Sana et Rieux-Volvestre, pour l’accueil et les soins de personnes touchées par la sclérose en plaque. A terme, celle-ci accueillera des personnes atteintes d’autres maladies neuro-dégénératives comme la sclérose latérale amyotrophique (ou SLA) ou la maladie de Parkinson.

Depuis 2012, l’ASEI assure une mission d’assistance et d’expertise technique auprès des deux MAS gérées par l’AGESEP 31. Aujourd’hui ces deux structures vont être réunies en un seul et même lieu et devenir la Maison d’Accueil Spécialisée ASEI Azuré.

« Lorsque l’ASEI s’est rapprochée de l’AGESEP, cela a soulevé quelques inquiétudes chez les professionnels. Finalement, il y a eu des changements oui, mais tout s’est fait en toute transparence et globalement la balance bénéfices / avantages est positive. Nous attendons impatiemment l’ouverture de la nouvelle MAS.

Il y a bien quelques craintes quant aux conséquences du rassemblement des deux MAS mais globalement tout le monde est pressé d’intégrer ces nouveaux locaux. Ce sera beaucoup plus simple d’accueillir les familles, les locaux actuels devenaient vraiment inadaptés. » Hélène TOUTAIN, Infirmière (arrivée à l’AGESEP en 2007)

 

Le calendrier des prochaines étapes

La première pierre du bâtiment a été posée en octobre 2019 en présence de Nadine Barbottin et Philippe Jourdy, respectivement Présidente et Directeur Général de l’ASEI, Michel Clanet, président de l’AGESEP 31, ainsi que de Maryse Vezat et Pierrette Roquabert, respectivement maires de Rieux-Volvestre et de Sana. D’ores et déjà le compte à rebours est lancé et le bâtiment sera terminé en décembre 2021.

Les prochaines grandes étapes :

  • Chambre témoin mars
  • Fin des gros œuvres mars
  • Finalisation de la couverture entre février et avril
  • Réalisation des façades entre mars et juin
  • Réalisation des menuiseries extérieures entre mars et juin
  • Aménagement intérieurs mars à novembre
  • Réception des travaux en décembre

 

*source Santé Publique France

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

trublion 06/02/2021 08:29

C' est vrai que beaucoup de monde est concerné

Bernie 06/02/2021 11:22

Et de plus en plus avec l'allongement de l'espérance de vie.