Bref, le manuscrit peut vivre peinard sa vie de manuscrit !

Tous les samedis, Yves Carchon, écrivain, nous ouvre son univers littéraire, en nous offrant le plaisir de la lecture d'une nouvelle ou d'une micro-fiction.

manuscrit-editions-saints-peres
Attends, c’est quoi !

Clara était partie depuis un an quand je suis retombé un jour sur l’amphigourique manuscrit qu’elle aurait dû taper… L’ayant posé négligemment sur une étagère du grenier, il était recouvert d’une fine couche de poussière.

Normal : un manuscrit, par essence, est toujours condamné à finir sur une étagère. Dans un grenier, c’est bien. Dans une cave, c’est déjà moins glorieux…Quand on le prend en mains, ses pages, quand on les tourne, sentent le moisi. Dans un grenier, c’est plus tranquille. Le manuscrit fait une longue sieste, à l’abri de l’humidité.

Enfin, dans le meilleur des cas. Les mots qui le composent sont endormis… Pour eux les pages sont devenues des draps …. Bref, le manuscrit peut vivre peinard sa vie de manuscrit ! Pour peu qu’on ait un semblant de courage, on peut les réveiller, en les époussetant. Le texte peut y gagner, qui sait.

C’était un peu l’idée que j’avais eu en contactant Clara. Là, main sur le manuscrit qui sommeillait encore, j’hésitai.

« Mieux vaut, me dis-je, le laisser reposer ! Encore quinze ans comme ça, et il aura peut-être sa chance ! Trop tôt ! Laissons-le sommeiller du sommeil du juste ! » J’ai quitté le grenier, fier et en arborant un air faraud.

Là, j’avais su dire non et montrer du courage ! A peine en bas, je crus entendre des cris dans le grenier. « Attends, c’est quoi ! » Je pensais à un chat. Je montai aussitôt, ouvris brutalement la porte.

Le manuscrit était tombé sur le plancher et en sortaient des mots, couinés je ne sais trop comment, de petits cris si malheureux, si douloureux que je le pris contre mon cœur, comme un enfant que l’on console, jusqu’au moment où ses cris se tarirent et qu’un antique silence tomba dans le grenier.

Alors, sans trop savoir pourquoi, j’en voulus à Clara.

yves-carchon-ecrivain

Une micro-fiction signée Yves Carchon, écrivain, auteur de "Riquet m'a tuer", de "Vieux démons", de « Le Dali noir », et de son nouveau polar « Le sanctuaire des destins oubliés »

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Monica breiz 17/01/2021 13:07

Tres sympa cette histoire de manuscrit au grenier il faut toiuours fouiller dans les greniers dans les caves se sont les vieilles bouteilles rires

Bon dimanche Bernie

Bernie 18/01/2021 18:14

tu as totalement raison, alors cave ou grenier en premier ?

jazzy57 16/01/2021 19:49

Un manuscrit bien vivant !

Bernie 18/01/2021 18:16

exactement

lemenuisiart 16/01/2021 18:50

C'est bien comme idée

Bernie 18/01/2021 18:16

C'est une fiction.

London Caller 16/01/2021 17:14

Why do you need M&S if you can have Monoprix in France?

Bernie 18/01/2021 18:17

ah ah it's so different

tiot le mineur 16/01/2021 15:56

Bonjour,

Le temps change et le froid arrive avec un -2° mais un ressenti de -6°.

Heureusement on est au chaud, la chaudière a subi son entretien il y a 3 jours.

J'espère que tout va bien chez vous.

BONNE FIN DE JOURNEE

Bernie 18/01/2021 18:18

d'accord, c'est bien

trublion 16/01/2021 07:35

une fiction que je suis tous les jours !
Bonne journée Bernie

Bernie 16/01/2021 11:51

Yves a ses fidèles lecteurs.

moqueplet 16/01/2021 06:56

ça peut arriver chez tout le monde de faire tomber un livre, c'est souvent sans le faire exprès....passe un bien agréable samedi

Bernie 16/01/2021 11:54

Oui cela peut arriver

biker06 16/01/2021 06:19

Clara est toujours avec les chics types ?

Bernie 16/01/2021 11:54

Clara a de la classe

jill bill 16/01/2021 06:13

Monsieur Carchon sait écrire de toute évidence de belles histoires, ici avec ce manuscrit ;-)

Bernie 16/01/2021 11:55

Je suis totalement d'accord