L’Europe et la région Occitanie soutiennent des projets innovants pour le développement d’un système de santé de proximité

La crise sanitaire traversée par la France démontre que l’accès aux soins de proximité est un enjeu primordial pour toutes les politiques d’aménagement du territoire. Depuis 2014, de nombreux projets ont été subventionnés par la Région Occitanie et les fonds européens qu’elle gère et afin d’optimiser et de renforcer le système de santé local et régional.

ifsi beziers
L’Europe et la région Occitanie accompagnent des projets innovants

Aujourd’hui, il s’agit aussi pour la Région d’accompagner des projets innovants, qui répondent aux besoins, dessinent la santé du futur et contribuent au dynamisme de l’écosystème régional.

 

OPÉRATION D’EXTENSION ET DE RESTRUCTURATION DE L’INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS (IFSI) DE BEZIERS (34)

L’ISFI – Institut de Formation en Soins Infirmiers de Béziers - accueille aujourd’hui plus de 370 étudiants par an. Ce centre de formation, qui dépend du Centre Hospitalier (CH) de Béziers et qui forme de nombreux infirmiers, aides-soignants et auxiliaires de puériculture, est hébergé dans un bâtiment des années 60, aujourd’hui inadapté aux nouvelles pratiques pédagogiques et sous-dimensionné. Les responsables de l’IFSI ont donc élaboré un projet de reconstruction et d’extension avec plusieurs objectifs :

  • Augmenter la capacité d’accueil des apprenants pour passer à plus de 420 par an
  • Mettre en conformité le bâtiment pour développer son accessibilité aux personnes à mobilité réduite
  • Augmenter ses performances énergétiques qui sont actuellement très limitées et qui génèrent de l'inconfort été comme hiver ainsi que d'importantes consommations d'énergie
  • Moderniser l’outil pédagogique avec des salles adaptées aux technologies nouvelles.

 « Grâce aux fonds européens et à la Région Occitanie, nous allons pouvoir recevoir davantage d’apprenants tout en améliorant leurs conditions d’accueil. La crise que nous traversons actuellement a pu pointer du doigt le manque de personnels soignants. Ce projet permet ici d'investir dans une structure de formation plus performante et de qualité à destination de futurs professionnels de santé dont nous avons grandement besoin », témoigne Fabienne Marie-Rose, attachée d’administration aux finances du CH de Béziers.

Ce projet bénéficie d’une aide de 2,4 millions d’€ de la Région Occitanie et de 1 million d’€ du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER), pour l'ensemble du projet.

 

DIFFUSION DE FORMATIONS UNIVERSITAIRES OUVERTES À DISTANCE INFIRMIERS ET MASSEURS-KINESITHERAPEUTES (FOAD) SUR LES SITES DE SAINT-GAUDENS (31) ET RODEZ (12)

Le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Toulouse a souhaité mettre en place de l’enseignement à distance pour les formations préparatoires au diplôme d'Etat d'Infirmier et de Masseur-kinésithérapeute (Institut de Formation en Soins Infirmiers et Institut de Formation en Masso-kinésithérapie) sur les sites de Rodez et de Saint-Gaudens, dans un objectif de territorialisation de l’offre de formation

L’objectif était de répondre à la fois aux attentes des étudiants, de leur famille et des employeurs potentiels qui pourront attirer et fidéliser les futurs diplômés.

Le projet consiste à mettre en place des méthodes pédagogiques d'enseignement à distance (e-learning, visioconférence, etc.…) pour permettre aux étudiants des deux sites délocalisés de recevoir les mêmes enseignements avec la même qualité pédagogique et les mêmes formateurs que les élèves du CHU de Toulouse.

 

« Avec ce projet, nous nous inscrivons dans la continuité du projet de diffusion de formations universitaires ouvertes à distance pour les infirmiers et masseurs-Kinésithérapeutes sur les antennes de Rodez et de Saint Gaudens. Cela répond aux besoins économiques des territoires et permet de développer les formations.

Grâce à l’appui de l’Europe en partenariat avec la Région Occitanie, nous pouvons dorénavant disposer de moyens humains, avec la présence sur les deux sites délocalisés de deux cadres formateurs qui encadrent les étudiants et assurent sur place le lien avec le site de diffusion sur tous les aspects administratifs, logistiques, pédagogiques et techniques.

Nous avons également pu mettre en œuvre des visioconférences et des plateformes dédiées nécessitant une maintenance et une administration techniques par un spécialiste de ces nouvelles technologies qui sera l'interface entre tous les utilisateurs (étudiants, formateurs, service informatique) » Myriam Marty, responsable de la gestion des écoles du CHU de Toulouse

 

Ce projet bénéficie d’une aide de près de de 85 000 € du Fonds Social Européen (FSE), pour l'ensemble du projet.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

trublion 19/12/2020 07:56

et oui, ce fut une erreur de fermer tant d' hôpitaux

Bernie 19/12/2020 11:25

Saurons-nous tenir compte de nos erreurs?