Conseils simples pour éviter la page blanche

La panne d’inspiration peut générer des vraies angoisses. Voici des conseils simples pour dépasser le syndrome de la page blanche (leucosélophobie), un phénomène que tous les auteurs, rédacteurs ou blogueurs ont connu, et développer votre imagination.

cabine blanche plage femme rousse sable
Des conseils simples pour vaincre le syndrome de la page blanche.

Comment écrire un article ?

Tout d’abord, il me semble utile de rappeler une des règles de base pour l’écriture d’un article, ou d’un texte. Souvenez-vous de vos cours de français, un texte se structure en trois parties :

  • L’introduction
  • Le développement du sujet
  • La conclusion

Alors, lorsque vous commencer à écrire, vous devez commencer par le développement du sujet qui va être le cœur de votre contenu. C’est d’abord lui que vous devez organiser en paragraphes, sous-paragraphes si besoin. Une fois cette partie faite, il ne vous restera plus qu’à développer les différentes parties.

Logiquement, une fois le développement terminé, vous écrirez une conclusion sur votre propos. Mon astuce sera de ne pas faire une conclusion fermée, mais au contraire d’ouvrir le débat vers vos lecteurs. Une conclusion ne doit pas dépasser deux ou trois lignes. Si c’est le cas, alors vous relisez là et demandez-vous si certains éléments ne doivent pas faire l’objet d’un paragraphe ou d’un complément à votre développement.

Ainsi, vous terminerez votre rédaction par l’introduction, le pitch pour faire moderne, qui va naturellement introduire et inviter le lecteur à lire l’intégralité de votre texte. C’est un élément clé pour être lu. Comme la conclusion, l’introduction ne doit pas dépasser deux phrases. Soyez percutants et surtout honnête avec le lecteur si vous voulez le fidéliser. Une introduction accrocheuse, sans lien avec le développement du sujet fera fuir de nombreux lecteurs.

bateau moteur blanc

 

Trouver facilement des sujets d’articles.

Stimulez vos neurones.

Maintenant que nous avons revu comment écrire un article avec une méthode simple, il ne vous aura pas échappé, qu’il manque un élément : le sujet. Tous les écrivains, les rédacteurs, les blogueurs le savent, trouver un sujet d'article peut être devenir un vrai calvaire. La raison est souvent simple, et est liée à la pression de devoir écrire un texte ou un article que ce soit dans un cadre professionnel ou pour le plaisir.

Mon conseil très simple, pour trouver facilement des sujets, est d’avoir l’esprit ouvert et d’être en permanence curieux. Pour vous ouvrir l’esprit, il est important et utile de sortir par exemple du contexte des blogs. Regarder ce qui se passe autour de vous ou dans le monde et qui peut-être en relation avec votre ligne éditoriale.

 

Notez vos idées au fil de l’eau.

Naturellement, en vous exerçant à avoir une curiosité permanente vous allez facilement avoir des idées d’articles. Il est évident que vous n’allez pas tout lâcher pour rédiger un article, le temps de rédaction est d’ailleurs souvent sous estimé, mais dans le même temps vous ne devez pas perdre cette idée de sujet car elle est la clé pour vaincre le syndrome de la page blanche.

Alors, il est essentiel de noter immédiatement l’idée. Ne comptez pas sur moi pour vous recommander tel ou tel outil, car un outil n’est qu’un moyen, ce n’est jamais une solution. Personnellement, je fais très simple, j’ai un agenda où je note les idées au fur et à mesure qu’elles me viennent aussi précisément que possible. Quand je suis à l’extérieur, je les note sur mon téléphone, et parfois même, je m’envoie un texto !

Ainsi, vous allez vous créer une véritable banque d’idées qui deviendront peut-être des articles. Il est certain qu’au début vous allez transformer une idée en un texte, mais dès que vous aurez le choix, vous allez réfléchir et choisir celle qui vous inspire le plus sur le moment.

Faites l’effort de faire cet exercice, je suis certain que vous noterez au moins une idée par jour.

 

Ne vous privez pas des marronniers ou des sujets déjà traités par d’autres.

Pour mémoire, un marronnier dans les médias est un article ou un sujet d'information, souvent de faible importance, qui va permettre de meubler une période calme, consacré à un événement récurrent et prévisible. Par exemple, le sujet sur des idées de cadeau pour la Saint Valentin, va être un marronnier du moment.

Donc, avec votre banque d’idées, vous pouvez noter la liste des marronniers qui sont cohérents avec votre ligne éditoriale. Et par construction, c’est une liste que vous pourrez utiliser tous les ans, il vous suffira de changer l’angle du développement du sujet.

Par ailleurs, ne vous interdisez pas de traiter des sujets que vous avez vus sur d’autres blogs. Attention, je ne vous dis pas de plagier un contenu, mais de vous approprier le sujet et d’en parler avec vos mots et votre expérience. C’est une approche très enrichissante qui permet d’avoir des avis différents comme par exemple sur une destination voyage ou une recette de cuisine. Tout a peut-être été écrit sur un sujet, mais votre manière d’en parler apportera certainement un plus au lecteur.

fleur blanche magnolia

 

Allez-vous surmonter le syndrome de la page blanche ?

En conclusion, je dirais que c’est votre ouverture sur le monde qui sera la vrai clé pour surmonter le syndrome de la page blanche. J’espère que mes conseils simples vous y aideront. Et vous avez-vous fait face à ce syndrome, quelles sont vos astuces ?

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
Je ne connaissais pas le mot savant pour l'angoisse de la page blanche ! ;)
Répondre
B
Content d'avoir pu te le faire découvrir.
E
Sur mes deux blog mes participations bonne soirée à toi bisous
http://l-univers-magique.over-blog.com/
Répondre
B
je vais ajouter les liens, merci
A
Avec ton "introduction, développement, conclusion", je me crois à nouveau à l'école.Pour moi l'écriture des articles est beaucoup plus spontanée. D'ailleurs, j'ai pris un peu de distance avec mon blog pour me consacrer un peu plus à instagram. Bonne semaine
Répondre
B
Le spontané n'empêche pas d'utiliser cette méthode, oui j'ai vu que tu prenais des distances avec ton blog.
P
J'aime beaucoup la première photo!
Belle soirée, bises
Répondre
B
Merci !
T
pas encore de page blanche pr moi
suis tellement à lz bourre
j ai de quoi tenir au moins 1 an lool
Répondre
B
As tu noté toutes tes idées ?
M
Je n'ai pas de problème d'inspiration, mais je fais des articles très courts, car malheureusement le temps me manque, par contre même si je ne rédige qu'une seule phrase, je fais en sorte qu'elle soit bien en harmonie avec ma photo et ou accrocheuse
Répondre
B
C'est un excellent compromis, il est important de bien gérer son temps.
C
Bonsoir,
La page blanche, c'est une hantise, mais bon, le sujet fini toujours par arriver...
Oupos, je viens de m'apercevoir que je n'avais pas fait le défi, c'est réparé
Bonne soirée
@mitiés
Répondre
B
oui le sujet arrive souvent, et en noter quelques uns peut être utile. je viens de voir ta participation : super photo.
H
Bonjour Bernard,
Super tes conseils..perso de l 'inspiration , j en ai mais du temps un peu moins car je suis en période de traductions ..puis envie de traduire aussi mon livre en suédois puis en anglais.
Le procédé introduction/ développement du sujet/ conclusion est aussi celui que je respecte pour la bonne rédaction de mes articles..c est un peu comme une disserte,agrementée d images et de points de vues.
Bonne semaine!
Répondre
B
Nous sommes sur la même démarche d'écriture
M
Plus on a une vie active, plus on a de sujets à proposer sur nos blog...après il reste les défis ! Pour les auteurs de romans par contre je comprends l'angoisse de la page blanche car ils se mettent la pression pour écrire un livre (quand ce n'est pas l'éditeur qui leur met). En tous les cas tu ne manques pas d'idée sur ton blog et pour illustrer ton thème du jour non plus...Bonne semaine
Répondre
B
Tu as tout à fait raison de parler de la pression que certains éditeurs exercent. Ma curiosité m'inspire souvent, merci !
J
Les défis comme le dit Jill aident à chasser la page blanche .
Je pars aussi tres souvent d'une photo et le texte suit , par exemple pour une poésie .
Merci pour tes conseils , le fait de noter les idées me semble être une excellente façon de réagir .
Bonne journée
Bisous
Répondre
B
De mon côté parfois c'est la photo, parfois c'est le texte. Tous les jours je note mes idées.
T
Salut,
Pour évitez la page blanche je mets une photo du ciel le matin et je dis BONJOUR.
On a un ciel tout bleu mais alors quel froid.
Je reste au chaud .
Bonne semaine
Répondre
B
C'est une bonne astuce, merci
L
ahhhh la page blanche, en plein dedans en ce moment, bon lundi
Répondre
B
J'espère que mes conseils vont t'aider
T
de ce côté là, je n' ai pas de problème, plutôt dans le choix du sujet !
Bonne journée Bernie, je vois que la liste s' allonge des nouveaux venus
Répondre
B
L'actualité est riche, oui nous sommes plus nombreux et ça me fait plaisir
E
Bonjour,
Merci pour cet article intéressant.
Moi, en ce moment, le syndrome de la page blanche, je le vis en étant entourée de mes petits papiers tout colorés... En fait, ce n'est pas que je manque d'inspiration, mais plutôt de disponibiité...
Mais, j'y pense jour et nuit.
Belle semaine,
eMmA
Répondre
B
La disponibilité, c'est un thème que je vais bientôt aborder!
M
tu aurais pu aussi ne mettre que des photos, pour arriver à combler ta feuille blanche....(lol) je ne pense pas que quelqu'un t'en voudrai....passe une bien agréable journée
Répondre
B
Tout à fait, d'ailleurs si tu vas dans les débuts du blog, tu verras que mes articles étaient souvent composés de quelques mots et d'une photo
D
Aucun problème pour moi : nos humoristes sont toujours pleins d'inspiration, ce ne sont pas les évènements qui manquent ...
Mais, merci pour tes conseils, certainement très utiles.
Bon début de semaine, toujours aussi gris ...

PS : Je modère mes com' car j'ai un problème d'yeux et ne dois pas les fatiguer ...
Répondre
B
L'actualité est riche, pas de souci pour la modération des commentaires
J
A partir du secondaire nous avons eu droit à l'heure de rédaction, c'est là que j'ai commencé à aimer écrire... Comme je fais partie de plusieurs communautés proposant des défis en écriture c'est de l'eau au moulin de ma plume, la page blanche... ne reste pas longtemps blanche, merci Bernie !
Répondre
B
Effectivement participer à des défis permet d'avoir des sujets. Moi j'ai eu les rédactions dès le cm1