Elévation du niveau de la mer

Elévation du niveau de la mer

Infographie

L’infographie est un outil pédagogique qui permet au grand public d’expliquer des sujets complexes. Aujourd’hui  j’ai choisi de partager avec cette infographie réalisée par l’équipe vouchercloud sur un sujet directement lié au réchauffement climatique dont les enjeux sont souvent mal compris.

L’élévation du niveau de la mer fait partie des sujets de recherche sur la climatologie, un sujet à prendre très au sérieux.

Fonte des glaces

Toutes les études le montrent le réchauffement climatique va entraîner, d’ailleurs la fonte a déjà commencé, une fonte des glaces en Arctique et en Antarctique.

 Cette douceur nous la percevons d’ailleurs au quotidien, les températures du mois de janvier à Toulouse n’avaient jamais été aussi élevées.

Ce dérèglement climatique a aussi des conséquences sur notre environnement quotidien, notamment sur la flore et sur la faune. Dans certaines régions les agriculteurs commencent à adapter leurs cultures.

Accélération du phénomène

Ce n’est pas une nouveauté le niveau de la mer monte depuis la dernière glaciation. Pour donner quelques chiffres, il est monté d’environ 120 mètres mais ce qui est frappant c’est l’accélération due à la fonte des calottes glaciaires du Groenland et de l’Atlantique.

Cette augmentation pourrait se traduire par  une hausse du niveau des océans de 26 à 82 cm à l'horizon 2100 par rapport à la fin du XXe siècle.

Les côtes françaises menacées

Comme toutes les côtes dans le monde, les côtes françaises sont aussi menacées. N’oublions pas que la France compte près de 3200 kilomètres de côtes et des villes comme Nantes, Bordeaux ou Marseille pourraient se trouver partiellement sous le niveau de la mer.

Un fort taux de la population mondiale vit à moins de 90 kilomètres d’une côte et selon le relief du terrain ce sont des pays entiers (Bangladesh) qui pourraient être submergées.

Ce problème a bien sûr été abordé lors de la COP21 et nous devons espérer une mobilisation des gouvernements et des peuples pour faire face à ce danger.

 

bernieshoot blogger photographe chroniqueur

 

Elévation du niveau de la mer

Retour à l'accueil
Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Je me demande se que dirons les futurs migrants Européens dans un monde chaotique, je les vois errant sur cette planète au milieu des autres à la recherche d'un bout de terre!
Bon pour le pôle nord, cela ne m'inquiète pas dans la mesure que ce n'est d'un glaçon dans un verre d'eau, le niveau ne change pas, pour le reste c'est plus grave en effet. Et c'est là qu'il faut s'en inquiéter.
Bonne journée
@mitié
Répondre
O
Bonsoir Bernie,
Merci pour cet article sur ce sujet si sensible, Il y a une réelle urgence, mais les sirène de l'urbanisme sont bien souvent mauvaises conseillères à moyen terme.
Une belle soirée à vous,
David,
Répondre
B
je suis totalement d'accord
J
La déglaciation est peut être inéluctable mais rendons à César ce qui lui appartient , l'homme est bien responsable de l'accélération du phénomène .
Tres clair ce document , dommage que certaines personnes ne veulent pas y prêter attention .
Répondre
B
oui nous sommes responsables
Z
Rajoutons à cela la disparition des coraux, qui n'auront plus de lumière si la mer monte, et souffriront de l'augmentation de l'acidité. Et donc une perte colossale de nourriture pour toute la chaine alimentaire marine.

Et non ce n'est pas un cycle "naturel" en l’occurrence, mais bien provoqué par l'homme.
Répondre
B
Il faut vraiment agir
T
il fut un temps où les déserts, c' était la mer !
Notre terre a connu des cycles de glaciation et de réchauffement depuis qu' elle existe, et nous n' empêcherons rien !
Ce qu' il faut c' est prévoir les modifications que cela va entraîner, et prendre les dispositions qui s' imposent, et pas en créant des taxes et des impôts !
Bon dimanche
Amitié
Répondre
B
Tu as raison mais cette fois-ci c'est l'homme qui porte la responsabilité de ces changements
D
Je pense que le cycle de "déglacation" est inéluctable : il en est ainsi depuis des millénaires et nous l'accélérons peut-être mais ne pouvons l'arrêter.
Bon dimanche, tranquille ...
Bisoux

Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ ♥ dom ♥ Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ
Répondre
B
oui mais dans le cas présent c'est l'homme qui le déclecnhe
L
C'est aussi pour cela qui faut utiliser l'eau de la mer, retirer le sel et arroser les champs avec.
Répondre
B
j'ai vu des choses intéressantes en Afrique sur ce sujet
D
super ton article! le niveau des mers s'élève inexorablement , à notre niveau on ne peut pas y faire grand chose!!
quelle planète allons nous laisser aux futures générations!
danièle
Répondre
B
nous avons le pouvoir de nous faire entendre
N
super article !! c'est vraiment inquiétant le pire c'est qu'on ne pourra pas revenir en arrier :-/ bienvenue sur la planet des singes :)
Répondre
B
oui c'est inquiétant et Google a tendance curieusement à masquer ce genre d'article
M
Bonjour Bernard, avec les années, tout change... ici c'était la mer avant... Mais là c'est terrible ce qui s'en vient... Bise et bon samedi dans la joie!
Répondre
B
des jours difficiles sont annoncés
P
bonjour et bon weekend a toi et oui c,est encore les petit gent qui vont trinquer, a plus bisous pascalou59
Répondre
B
là je crois que nous aurons tous les pieds dans l'eau voir plus.
M
habitante di bord d ela mer
diant pas loin des sentiers côtiers
je peut vous dire que la mer gagne
j avais montré une photos , petite hauteur au raz d el 'eau à chaque marées rongées par les vagues perte du littoral partout
bonne journée
kénavo
Répondre
B
Tu es en première ligne pour faire ce constat
V
Quelle tristesse de voir qu'on détruit peu à peu notre si belle planète !
Répondre
B
oui il faudrait réagir
Z
Ce n'est pas nous qu'il faut convaincre, nous le sommes déjà, ce sont les gros manitous les plus riches du monde qui se foutent du Bangladesh lorsqu'ils peuvent se faire un peu, beaucoup, de pognon en plus
Répondre
B
nous devons nous mobiliser
J
Bonjour Bernie... eh oui on le sait, on le voit... je crains fort qu'on n'y puisse pas grand chose... à mon avis, notre Mer du Nord sera sur Bruxelles... eh oui les générations qui viendront après nous seront bien à plaindre... si !
Répondre
B
hélas ...