Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Ecrire simplement pour être lu

Si vous écrivez un article sur un blog, ou sur un réseau social, c’est sans doute avec le vif espoir d’être lu, et aussi compris. Ecrire, simplement, facilite la communication écrite, et permet de toucher un large public.

couverture sunny monday jaune

Ecrire simplement pour être lu

Une dose d’affectif, un soupçon de nostalgie et un zeste de proximité.

Si nous pouvions deviner l’article qu’attendent les lecteurs, nous l’écririons immédiatement. Mais aujourd’hui, demain cela changera peut être avec l’intelligence artificielle, il n’existe pas de réponse à cette question.

Néanmoins, je vous invite lors de vos prochaines vacances, ou lors d’une réunion en famille ou entre amis, à faire ce petit test. Test est certainement un bien grand mot, c’est plus une façon conviviale de nous interroger sur les articles qui nous intéressent, ceux dont nous nous souvenons.

Pour cela, procurez-vous un ou plusieurs quotidiens de la presse écrite. Distribuez-les aux personnes présentes. Si vous n’en avez qu’un, ce sera chacun son tour, ou alors demander à chacun d’apporter un journal. Donner à chacun 10 minutes pour lire le journal.

Enfin, convier les personnes à vous citer trois articles qui les ont attirés dans le journal. Pour avoir fait ce test lors d’une formation, le résultat m’avait tout simplement bluffé, car si, parmi les cinq personnes, nos choix étaient différents, tous les articles choisis avaient en commun au moins un de ces critères :

- affectif

- nostalgie

- proximité

 

Le lecteur aime sentir vos émotions.

Le lecteur, comme vous et moi certainement, n’apprécie pas la banalité ou la tiédeur d’une émotion. Il a besoin d’empathie, et de ressentir quelque chose en vous lisant. La sensation affective en lisant est comparable à l’émotion devant une œuvre ou une photo.

Si un tableau ne dégage pas d’émotions, vous ne le regarderez pas, et surtout, il sortira de votre mémoire, et vous n’aurez aucune envie de revenir le voir. Vos mots doivent créer cette émotion, ce lien affectif qui fera que vous serez lu. Le titre et l’accroche sont deux clés importantes pour déclencher cette réaction.

Attention, si vous avez déclenché l’envie de vous lire par ce biais, votre contenu devra être à la hauteur de votre titre et de votre pitch, sinon la déception sera grande.

Les mots simples sont un atout, ils permettent d’être lu, et surtout compris. Evidemment, mais c’est toujours mieux de le rappeler, être compris n’a jamais voulu dire être d’accord. La différence pourra s’exprimer au travers d’un commentaire, qui aura de la valeur s’il y a une argumentation.

fleur-jaune-rouge-jonquille-evian
Courtesy © Bernieshoot

 

C’était mieux avant, nostalgie quand tu nous tiens.

Tout d’abord, c’est un fait sociétal sans doute unique dans l’histoire, la nostalgie est omniprésente aujourd’hui. Pour vous en convaincre, il suffit de constater le succès des concerts « fans des années 80 », où retrouver l’ambiance de cette période est la racine du succès, idem avec les années 70. Le « c’était mieux avant » est dans les esprits, en oubliant les difficultés qui existaient dans ces périodes.

Aussi, le soupçon de nostalgie dans un article, apporte de la même manière ce besoin de lire le contenu. Les exemples sont nombreux, et je pense que parler du temps de l’argentique en photographie, nous fait replonger dans une période, où l’on réfléchissait plus avant de déclencher, car le nombre de photos était limité.

Et même, ce côté « historique » attirera les lecteurs d’une génération plus jeune, qui ont envie d’avoir des informations sur des évènements, des modes, ou sur des sujets qu’ils n’ont pas vécu. Votre article devient alors un témoignage d’un passé que vous avez vécu.

Egalement, pour sortir de ma zone de confort, ne serez-vous pas plus tenté de lire la recette « tarte aux mirabelles de ma grand-mère » plutôt que la recette « tarte aux mirabelles ». La première induit une transmission, et un lien affectif fort, entre générations. Elle donne envie d’être découverte pour retrouver une saveur d’antan, nous avons tous nos madeleines de Proust. Il va s’en dire que le contenu se doit ne pas décevoir.

belle tulipe jaune rosee matin jardin
Courtesy © Bernieshoot

 

Soyez au plus près de vos lecteurs.

Voyons, lorsqu’une information concerne votre ville, votre département, ou une ville où vous avez vécu, ou une ville où vivent vos proches, vous êtes instantanément plus attentifs. Combien de fois ai-je cliqué sur le lien d’un tweet, qui concernait une commune où j’étais allé en vacances.

En effet, la proximité géographique, au sens où vous vous sentez proche du lieu et donc pas forcément physiquement, suscite un réel engouement. Je suis toujours intéressé, lorsque je découvre une manifestation, une exposition qui se passe non loin de chez moi. Il en est de même, lorsque je redécouvre au travers d’un reportage un lieu où j’ai passé du temps comme en Savoie.

De plus, en choisissant des sujets qui prennent corps dans votre région, vous allez créer de l’intérêt pour les visiteurs éloignés géographiquement qui vont avoir envie de se rapprocher. Il en va de même pour les destinations voyages qui font rêver, comme la Namibie, un pays où j’ai fait de nombreux séjours.

 

Soyez simple, mais pas simpliste.

En conclusion, il me paraît utile de préciser, et même d’insister sur l’importe d’utiliser un vocabulaire simple et adapté à vos lecteurs. L’objectif est de rendre compréhensible des sujets qui pourtant pourraient, à priori, être rebutants ou complexes. En adoptant une démarche pédagogique, qui consiste à prendre le temps d’expliquer, avec des métaphores, le lecteur ne se sentira pas démuni face à votre vocabulaire, et à la fin de la lecture, il aura appris.

Attention, soyez simple, mais surtout pas simpliste. A vouloir simplifier à l’excès le danger est de prendre le lecteur pour un imbécile, et cela revient à abrutir au lieu de promouvoir la culture.

Finalement, ces conseils sont des sortes de briques que vous pouvez utiliser séparément ou ensemble. Le tout est d’avoir à la fin un mur de briques, et non un tas de briques.

eclosion belle tulipe jaune jardin
Courtesy © Bernieshoot

 

Et vous quel est votre conseil pour être lu ?

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ZALMA 15/05/2018 18:14

Ce sont de très bons conseils, même si la nostalgie n'est pas toujours évidente à insérer... mais l'affectif et la proximité, presque à tous les coups :D !

Les photos sont magnifiques...

Bernie 16/05/2018 17:58

merci pour mes photos, la nostalgie c'est un des moments où on se livre le plus.

missfujii. 15/05/2018 08:36

Les photos sont très belles et font du bien avec la grisaille qui persiste. Transmettre est essentiel car un article doit déclencher une émotion, ne pas laisser indifférent et donner le désir d'en savoir plus ! Mais c'est valable pour un film, un livre, une recette de cuisine, un visite dans un musée.... toute chose au final

Bernie 15/05/2018 18:03

déclencher l'émotion c'est le ressort de toute relation.

Ava 14/05/2018 23:51

Je cherche encore le secret d'avoir de l'audience, la simplicité, pourquoi pas ? Je ne suis pas très en avance aujourd'hui, je vois qu'il y a beaucoup de participations.
Belle semaine

Bernie 15/05/2018 17:59

j'espère que ces conseils te permettront d'augmenter ton audience. Oui la participation est au rendez-vous de ce défi photographique et cela fait vraiment plaisir.

Evy 14/05/2018 21:00

Magnifiquepasse une bonne soirée bisous

Bernie 15/05/2018 17:57

Merci !

Mimi 14/05/2018 18:53

Un article très intéressant et qu’on essaiera d’appliquer au mieux ! Merci Bernie !

Bernie 15/05/2018 17:57

ce sont des conseils, il faut se les approprier et évaluer le résultat.

covix 14/05/2018 15:59

Bonjour Bernie,
Le rayonnement du jaune nous enchante dans la grisaille ambiante.
Un test, cela me rappel l'atelier que nous avons fait à la bibliothèque de Lyon 7e autour de ma mémoire LGBT dans les années 70/80 à lyon, difficile pour moi qui n'habitait pas encore la ville, mais je m'en suis bien sorti! .
Bonne journée
@mitié

Bernie 14/05/2018 17:48

Le jaune nous aide à combattre cette foutue grisaille, j'ai découvert et vécu à Lyon dans les années 80.

jazzy57 14/05/2018 14:37

Excellents conseils comme toujours , dans le titre il est vrai qu'il passe déjà pas mal d'indications, il faut savoir jouer des trois paramètres que tu as cités .
Bonne journée
Bisous

Bernie 14/05/2018 17:47

Trouver le juste équilibre est un atout.

Renée 14/05/2018 14:14

Merci de nous donner ces pistes fort utiles. Amitiés

Bernie 14/05/2018 17:46

avec plaisir

PCV9 14/05/2018 10:09

J'aurais dit : "pas de recette(s)" parce qu'elle(s) ressemble(nt) fort à la méthode d'une intelligence artificielle. Mais cet article semble me donner tort. Alors ...

Bernie 14/05/2018 17:46

Ce ne sont pas des recettes, mais plutôt des conseils, ou un avis éclairé, à utiliser, ou pas ...

trublion 14/05/2018 08:45

Les lecteurs aiment connaître celui qu' ils lisent, analyser sa façon de voir, et s' exprimer de leur côté !
Jolies photos !
Bonne journée Bernie

Bernie 14/05/2018 17:45

C'est un point clé de pouvoir identifier l'auteur de l'article, c'est aussi pour cela que je m'attache à mentionner Virginie et Yves quand ce sont eux les auteurs des articles.

la nonna 14/05/2018 07:10

un article très instructif, merci

Bernie 14/05/2018 17:44

avec plaisir

Elena800 14/05/2018 06:12

Que de belles fleurs jaunes !

Bernie 14/05/2018 17:44

Merci, je les adore