Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

ThéâtredelaCité : rentrée mardi 13 octobre | "Qu'est-ce que tu deviens ?" et "Les Serpents"

Les spectacles reprennent le 13 octobre ThéâtredelaCité avec Qu’est-ce que tu deviens ?, une pièce d'Aurélien Bory pour Stéphanie Fuster, et Les Serpents, de l’écrivain Marie NDiaye, mis en scène par Jacques Vincey. 8 spectacles sont à découvrir en octobre et novembre.

 

ThéâtredelaCité : Les spectacles reprennent

Qu'est-ce que tu deviens ?

13 et 14 octobre 2020 au ThéâtredelaCité

Théâtre, Danse, Arts visuels

La Salle, 1h

Qu'est-ce que tu deviens  ©Aglae Bory
©Aglae Bory

J’ai rencontré Stéphanie Fuster à Toulouse, à l’Atelier Flamenco Andalou d’Isabel Soler. Elle était étudiante en master de droit, c’était juste avant qu’elle ne parte à Séville en immersion complète dans le Flamenco.

J’ai été touché par sa danse et la radicalité de son choix : tout abandonner pour se consacrer au flamenco. Elle est restée à Séville huit ans à apprendre et devenir danseuse auprès des plus grands.

Quand elle est revenue, je lui ai posé la question qui est devenue le titre du spectacle. Qu’est-ce que tu deviens ?

C’est aussi la question qu’elle se pose à elle-même quand elle danse.

Aurélien Bory

 

Conception, scénographie et mise en scène Aurélien Bory

Chorégraphie Stéphanie Fuster􀀁

Avec Stéphanie Fuster, Alberto Garcia chant et José Sanchez guitare􀀁

Présenté avec La Place de la Danse

 

Les Serpents

Création 20-21

13 au 16 octobre 2020 au ThéâtredelaCité

Théâtre

Le CUB, 1h45 (durée estimée)

les serpents Photo de répétitions ©Marie Pétry

Les mots de Marie NDiaye sont un venin qui distille insidieusement des images, des odeurs, des sons… des sensations concrètes, triviales parfois, qui suintent jusqu’à excéder la réalité et s’infiltrer dans les recoins les plus secrets de l’inconscient.

Trois femmes sont réunies autour d’une absence, d’un creux, d’un vide : un homme tapi au cœur de la maison qui contamine sournoisement leurs relations et ravive les blessures primordiales, les pulsions archaïques, les terreurs enfantines. Le fantastique affleure alors en filigrane, avec ses ombres et ses gouffres.

 

De Marie NDiaye

Mise en scène Jacques Vincey

Avec Hélène Alexandridis, Bénédicte Cerutti et Tiphaine Raffier

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

luna 05/10/2020 08:32

çà a l'air sympa!!
merci! bonne journée

Bernie 05/10/2020 17:15

Ce sont des très beaux spectacles.