Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Instagram pour le meilleur et pour le pire

Comme tous les réseaux sociaux Instagram est sujet à de nombreuses critiques. Résolument indispensable, ou le pire des réseaux : voici mon meilleur du pire.

bernieshoot fontaine saint gingolph

Comment et pourquoi j’utilise Instagram

Instagram est certainement le réseau le plus controversé actuellement, tant par la stratégie du réseau que par les utilisateurs, où les publications que l’on peut y trouver.

Quand on a vécu mai 68 et la période Peace and Love, voir le réseau Instagram ne plus en finir de lutter contre la nudité est une vraie interrogation. Même publier un tableau classique présentant un sein, que je ne saurais voir, c’est prendre le risque de voir la photo censurée, ou pire son compte supprimé.

Si vous ne l’avez jamais fait, je vous invite à lire la politique d’Instagram à propos du nu.

 

Ce qui pourrait me faire quitter Instagram

Une fois n’est pas coutume, je vais vous livrer les points qui me dérangent particulièrement sur ce réseau, et comme on ne déplace pas les montagnes, avec lesquels je fais avec.

 

Quand instagram te met à l’ombre

Se retrouver shadowban m’est arrivé. Pour faire simple, lorsque l’algorithme d’Instagram décide de shadowbanner un compte il ne vous dit rien. Mais il met votre profil à l’ombre, ce qui signifie que vous n’allez plus être en lumière, et donc que vos publications feed ou story seront quasiment invisibles pour vos abonnés.

Je vous ai expliqué ce sujet en détail dans mon article Instagram la vie en rose, ou presque…, où vous trouverez d’ailleurs des astuces pour ne pas être à l’ombre trop longtemps.

 

Les « j’aime » de complaisance

Soyons clair, être populaire sur Instagram, c’est comme gagner beaucoup d’argent aux Monopoly : c’est totalement virtuel. Tout comme avoir beaucoup de « j’aime » ne signifie pas que vous avez posté une photo à se taper le cul par terre, avoir peu de « j’aime » ne signifie pas que le post est mauvais, ou que votre image est nulle. Ce point est d’ailleurs catastrophique pour les adolescents qui, en l’absence de like, se sentent mal aimés, et ceci constitue un vrai danger pour leur santé mentale.

Les likes d’Instagram sont à 90% des likes de complaisance. C'est-à-dire qu’ils sont là, non pas parce que le post a été apprécié, mais pour dire, je suis venu aimer ta photo pour laisser une trace de mon passage, et ce serait bien que tu fasses pareil. C’est notamment vrai sur les comptes des profils dits « Influenceuses » ou « Influeuceur ». Le compteur des likes s’affole à chaque post, alors que si vous postiez la même chose, ce serait le calme plat. Cela en dit long sur la valeur intrinsèque du post.

Personnellement, je pense que la suppression de l’affichage des likes serait un choix qui amènerait un peu plus de discernement à bon nombre de personnes, et diminuerait considérablement le nombre de « j’aime » de complaisance. L’idée était parait-il dans les tuyaux de la stratégie d’Instagram, nous verrons si elle sera mise en œuvre.

 

La barre des 10k de followers

Sur tous les réseaux, que ce soit Facebook, Instagram, LinkedIn, ou Pinterest, lorsque vous postez une publication, que vous ayez un abonné ou 1 000 000 d’abonnés vous pouvez insérez un lien vers votre article de blog. C’est une bonne méthode de base pour augmenter la visibilité de vos articles.

Sur Instagram, il n’en est rien. Ou plutôt il existe deux catégories :

  • Les abonnés avec plus de 10k de followers
  • Les abonnés avec moins de 10k de followers

C’est une règle qui vise à donner un privilège aux « gros » comptes, et qui incite à chasser le follower pour atteindre le Graal des 10K. Si vous avez un compte de avec moins de 10k de followers, comme mon compte Instagram, pour qu’une personne arrive sur votre blog, elle devra allez dans votre bio Instagram, et cliquer sur le lien (si vous l’avez ajouté naturellement) : c’est plus que dissuasif, même si techniquement ça fonctionne, et que les visites en provenance d’Instagram existe.

 

C’est pour cela que fleurisse ici et là des propositions d’achat de follower, ou d’esprit follow pour follow : je te suis, si tu me suis. La dérive de cette règle est d’avoir beaucoup d’abonnés volatiles. C’est le seul réseau où je constate des abonnements - désabonnements aussi rapide. Vous pouvez le constater simplement en regardant votre nombre d’abonnés qui n’évolue pas alors que vous avez eu une dizaine d’abonnés supplémentaires.

 

Les pods instagram une mauvaise idée

Comme Instagram va vous bloquer si vous cherchez à vous abonner à de nombreux comptes, ou liker trop de posts, des stratégies parallèles se sont mises en place pour augmenter la visibilité d’un post ou son nombre de followers.

Parmi celles-ci il y a les pods Instagram.Pour faire simple, un pod Instagram c’est micro-communautés dont les membres acceptent de se promouvoir mutuellement pour se faire connaître et augmenter leur visibilité en toute discrétion.

Très souvent le groupe privé va échanger sur la messagerie Telegram. Il faut être coopté pour intégrer un groupe, c’est un peu une forme de société secrète. Personnellement, j’ai été sollicité pour intégrer un pod, mais je n’ai pas donné suite, parce qu’indépendamment de sa soi-disant efficacité, cela demande un temps non-négligeable pour suivre de nouveaux comptes, et liker les publications des membres.

bernieshoot punk cheveux rouge

Pourquoi je kiffe Instagram ?

Avec le tableau que je viens de dresser du pire d’Instagram, vous êtes tout à fait en droit de vous demander pourquoi j’y suis encore. C’est une question qui revient parfois, notamment quand je constate le plafond de verre en termes de visibilités de mes stories. A chaque fois que je poste une story, je peux vous dire à une ou deux unités près le nombre de vues qu’elle va obtenir. Visiblement, l’algorithme fait son job dans le mauvais sens du terme.

 

Pour autant, Instagram est une base fabuleuse d’inspiration en termes photographiques. Que ce soit des photos de professionnels ou de passionnés, je prends un réel plaisir à découvrir des regards photographiques différents, des captures absolument sensationnelles de la lumière, et aussi des photos qui me font voyager en déclenchant des émotions réelles.

 

Cependant, pour garder ce plaisir, je fais abstraction des photos catalogues où tout est parfaitement orchestré, ou chaque détail est calculé et ne laisse aucune place à la vraie vie. C’est vrai qu’il y a un public pour ces photos d’un monde parfait, mais irréel, qui véhicule des tendances et des comportements qui là encore peuvent être destructifs.

 

Aujourd’hui mon fil, parce que je suis tombé dans le concept qu’il faut avoir une cohérence de publication, est composé exclusivement de lever et de coucher de soleil. La conséquence de ce choix est d’avoir une évolution des visiteurs de mes photos. Pour être transparent, les amoureux des sunsets et des surises représentent aujourd’hui 80% des profils qui aiment mes photos. Il me semble, même si l’étude demande à être consolidée, que mes likes d’aujourd’hui ont plus de valeur que ceux d’il y a un an.

 

Par ailleurs, Instagram est aussi pour moi un terrain de tests de mes visuels. Je profite de la période estivale pour faire de nombreuses expérimentations au travers de mes stories, avec comme objectif de garder le meilleur pour la rentrée, et d’en faire une sorte de signature de mon profil. C’est sans doute le moment de vous expliquer comment j’utilise Instagram.

 

Les secrets de mon utilisation d’Instagram

Mes paramétrages

Mon profil est public, ce qui signifie qu’il n’est pas nécessaire de me demander mon accord pour vous abonner à mon profil. Comme je choisis ce que je poste, je sais que je n’ai rien à cacher, ni rien de privé. Il est toujours possible de bloquer les indésirables qui considèrent qu’Instagram est un site de rencontre ou un lieu pour arnaquer. Je n’affiche pas mon statut en ligne.

Tout le monde peut commenter mes publications, mais j’ai activé le filtre qui bloque automatiquement les commentaires offensants, racistes ou sexuels. Là aussi, je ne m’interdis pas de bloquer manuellement certains comptes. Il existe aussi la possibilité de restreindre ou de mettre en sourdine certains comptes. Pas de stratégie particulière à ce sujet, ce sont vraiment des décisions individuelles.

Concernant les identifications, je les accepte, mais j’approuve manuellement celles que je vais autoriser à apparaître sur mon profil. C’est un paramétrage que je vous conseille vivement, car il permet de maîtriser l’image de votre profil, et de retirer facilement les identifications qui vous déplaisent. De la même manière, j’autorise tout le monde à me mentionner @berniehoot_

Au final, comme sur tous les réseaux, il est important de déterminer les paramètres de votre compte. Cela prend un peu de temps, mais ça vous assure une vraie tranquillité, et normalement, ce sont des caractéristiques qui évoluent à la Marge.

 

Mon rythme de publication

Un feed du lundi au vendredi

Afin à la fois d’assurer la gestion de mon temps, et ne pas être dans l’urgence, j’ai choisi de publier un, et un seul, post du lundi au vendredi. Un, et un seul, parce que je n’ai pas envie de poster pour poster. J’ai également choisi de ne pas publier le week-end pour me donner du temps pour faire autre chose.

Mes publications sont préparées avec Canva afin d’être aux dimensions recommandées pour ce réseau. Je ne programme pas mes publications, j’utilise directement les fonctionnalités Instagram. Je ne rentre pas dans le jeu des études qui, par exemple, vous disent que la meilleure pour publier le mardi est 3 heures du matin. J’ai un regard très critique sur ces options et leur réel impact.

 

Une question du jour, qui fait partie désormais de ma signature, vient en complément de la photo, sans pour autant avoir un rapport direct avec celle-ci. C’est un choix éditorial que j’assume pleinement. J’utilise la possibilité offerte par Instagram de mettre 30 hasthags, et je les choisis dans ceux proposés par le réseau. J’avais lu une étude qui se voulait sérieuse, indiquant que l’idéal était 8 hashtags. J’ai fait l’expérimentation pendant plusieurs semaines, le résultat a été sans appel, mes publications avaient perdu 30 % de visibilité. Je place les hashtags dans la publication et non dans le premier commentaire.

 

Concernant les identifications, j’utilise le maximum  autorisé, c'est-à-dire 20 identifications. En fait 19, puisque je m’identifie systématiquement afin que ma publication apparaisse dans ma galerie. Tout le monde n’apprécie pas d’être identifié. Je rappelle que les paramètres permettent d’éviter d’être identifié. Ceci étant, si une personne indique qu’elle n’apprécie pas, je la retire en lui expliquant le paramétrage.

 

Pour terminer, mes publications sont automatiquement partagées sur ma page Facebook Bernieshoot et sur mon compte Tumblr.

 

Mes stories : un chantier de l’été

Les stories sont des publications éphémères d’une durée de 24 heures. Elles vous permettent de partager des éléments pour différentes raisons. Parmi celles-ci, je privilégie :

  • la visibilité de mon profil
  • la visibilité de mes publications
  • un partage avec mes abonnés
  • un partage d’instant, de lieux, de pensées
  • un partage d’anciennes publications

Comme je le disais, je ne suis pas satisfait de l’impact actuel de mes stories. C’est un challenge par rapport à moi-même, pas par rapport aux autres. C’est le genre de défi qui me permet de sortir de ma zone de confort.

Mes expérimentations de l’été portent à la fois sur le rendu visuel, et sur le contenu. Par exemple, je teste une story du matin animée avec un quote utile, ou je poste les anniversaires d’abonnement, ou encore des petits sondages… Le but est pour moi d’avoir un fil conducteur et efficace pour la rentrée.

Comme pour mes publications, mes stories ne sont pas programmées, c’est la formule qui me convient.

 

L’engagement est chronophage mais efficace

L’engagement est une caractéristique à ne pas négliger, et s’il y a un aspect où il faut investir un peu de temps, c’est certainement celui-ci. L’engagement, ce sont les interactions avec vos publications. Pour favoriser l’engagement sur mes publications, je le fais au travers de ma question du jour. Elle est en français et en anglais pour toucher une plus grande population.

Une fois que l’engagement est sollicité, il faut ensuite prendre le temps de répondre à chaque commentaire dans un délai assez rapide. C’est mon point de vue que je justifie, car il permet de créer un fil de discussion et aller au-delà des amazing, gorgeous, terrific… Même si ce sont souvent des good starts.

L’intérêt de l’engagement est de favoriser la mise en lumière de vos publications par l’algorithme d’Instagram. Je suis d’accord, c’est entrez dans le jeu de la politique de ce réseau. Par contre, je ne fais aucun post sponsorisée dont l’objectif est de payer pour être vu.

 

bernieshoot au vieux paris

Que vous soyez ou non sur Instagram, j’espère que cet article vous aura apporté des éléments de réflexion. Si vous un profil Instagram, et que vous avec envie que nous puissions nous créer une petite communauté, je vous invite à le mentionner en commentaire. Je me ferais un plaisir de le visiter et de vous suivre.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierrette Richard 28/07/2020 20:40

Coucou,
Eh bien merci pour cet article, j'ai appris des trucs...Je suis encore bien naïve sur certains sujets!

Bernie 29/07/2020 17:20

Et j'espère te retrouver sur Instagram

Evelyne GD 28/07/2020 10:26

J'utilise aussi un peu instagram.. comme tu as pu voir.. Je suis partante si tu crées une communauté.. Bonne journée !

Bernie 28/07/2020 13:54

Super ça marche

paquerette 27/07/2020 16:30

Je n'utilise pas instagram mais par contre je vois rouge tous les lundis de Juillet et tu l'as bien illustré!
Belle soirée

Bernie 27/07/2020 17:38

D'accord pour Instagram. Merci pour mes photos.

sotis 27/07/2020 13:55

merci pour cet article très intéressant, j'utilise peux voir pas les réseaux sociaux, trop chronophage et obscurs pour moi, je fais une pause instagram je veux essayer de l'utiliser mieux mais sans y passer des heures, en plus comme j'ai changé de boulot et donc de rythme il faut que je me réorganise complètement en ce qui concerne le blog, ton article va certainement m'aider a y voir plus clair!!! bisous

Bernie 27/07/2020 17:39

Merci, si tu as des questions complémentaires n'hésite pas.

jazzy57 27/07/2020 13:22

Merci pour cet article complet sur instagram . Personnellement je ne tiens pas à être encore plus mobilisée sur l'ordinateur , je m'en tiens donc à mon compte facebook et mon blog
Bonne journée

Bernie 27/07/2020 17:39

Effectivement c'est un choix sage, et c'est très vite chronophage.

Ava 27/07/2020 13:06

Hello Bernie, on apprend toujours beaucoup avec toi ! l'outil de vérification de shadowban ne fonctionne plus à cause des changements d'instagram. C'est devenu mon réseau préféré, plus rapide, plus pratique et j'essaie de participer à des challenges pour développer mon "audience", mais je suis loin des 10 000 followers. En effet, le compte des abonnés est tellement fluctuant, de temps en temps, je fais le ménage et je supprime de mes abonnements ceux qui se sont désabonnés.Je n'ai pas tout paramétré comme toi, mais je déteste qu'on m'identifie notamment pour des ventes de téléphones ou des achats d'abonnés, là, je bloque le compte !A part cela, tout va bien ? J'ai peu de tes posts qui remonte vers moi sur Instagram,

Bernie 27/07/2020 17:43

Je ne participe pas trop à des challenge. Pour l'identification comme elles n'apparaissent pas dans ma galerie je n'ai pas d'identification pour des publicités. Personnellement je supprime surtout les comptes inactifs depuis 6 mois. Je pense que mes posts ne remontent pas car nous n'avons pas eu beaucoup d'interactions (commentaires, story..) A part ça tout va bien. Pour toi aussi j'espère.

ecureuilbleu 27/07/2020 10:22

Je ne suis pas sur instagram et n'apprécie pas plus twitter ou facebook... Bonne journée

Bernie 27/07/2020 17:43

Tu préfères te concentrer sur ton blog.

trublion 27/07/2020 08:49

je vais rester comme je suis, vu le temps que ça me prend déjà !
Passe une bonne journée Bernie

Bernie 27/07/2020 17:43

Tu es très actif sur Facebook.

missfujii. 27/07/2020 08:24

Je ne suis pas sur instagram, mais tu le sais

Bernie 28/07/2020 13:58

Nous sommes bien d'accord

missfujii. 28/07/2020 07:03

Sans doute, mais je ne veux pas non plus passer mon temps devant l'ordinateur, il y a tant de chose à faire dans la vrai vie...

Bernie 27/07/2020 17:44

Oui je le sais, en faisant abstraction du facteur temps, je pense que tu aimerais pour l'esprit photo.

luna 27/07/2020 07:37

j'ai un profil sur "instagram" mais j'y vais rarement
ce serait bien une petite communauté!!
bonne journée

Bernie 27/07/2020 17:45

Alors suivons-nous sur Instagram.

tiot le mineur 27/07/2020 07:20

Salut,
Je ne suis pas sur instagram. Twitter et mon blog me suffit.
Le temps est pluvieux en cette matinée. C'est la pelouse qui apprécie ainsi que le mini jardinet.
Peut-être auront nous du soleil dans la journée.
Bonne semaine.

Bernie 27/07/2020 17:45

je ne savais pas que tu étais sur Twitter, c'est un réseau que j'aime bien.

biker06 27/07/2020 06:47

Instagram appartient je crois à Face de bouc ...donc le principe est le meme ! Ma fille avait mis une fois une soirée cabaret organisé par le Conseil General des Alpes Maritimes ou on y voyait les danseuses comme au Moulin Rouge. Elle s'est fait suspendre pour plusieurs jours.... Les réseaux sociaux ne m'intéressent absolument pas.
Bon Lundi
Pat

Bernie 27/07/2020 17:46

C'est exactement ce dont je parle dans le rapport au nu et la politique d'Instagram.

celine 27/07/2020 06:42

je ne connais pas instagram, je trouve que je suis déjà assez longtemps sur le net entre la messagerie, le blog et FB. ma participation du jour http://www.aquarellement-votre.com/2020/06/lundi-soleil-27-juillet.html. bises.celine

Bernie 27/07/2020 17:46

Bonne journée

moqueplet 27/07/2020 06:41

un site que je ne connais pas du tout....et je ne veux pas non plus aller sur tous ces réseaux, sinon ce n'est pas un moment que je serais sur mon ordi mais toute la journée.....passe une bien agréable journée

Bernie 27/07/2020 17:47

C'est un choix tout à fait respectable.

Soène 27/07/2020 06:23

Hello du Lundi Bernie
Je viens découvrir ton/tes rouge.s de ce dernier lundi de juillet ! Le rouge pour les géraniums est la couleur qui leur va le mieux je trouve et en grappes serrées pour les géraniums lierres, c'est absolument magnifique. Un seul petit inconvénient, sur les balcons, c'est les pétales qui tombent...
Pour Instagram, je suis inscrite mais je ne l'utilise pas, comme FB d'ailleurs, car j'ai déjà du mal à gérer mon blog.
Tes conseils et expériences sont précieux cependant pour les bloguinautes qui pratiquent ces réseaux.
Bonne fin de juillet. Il va faire chaud à Toulouse...
@ lundi prochain en "bleu"
Gros bisous d'O.

Bernie 27/07/2020 17:48

Merci, je suis d'accord pour les géraniums. Aujourd'hui 40° à Toulouse...

dom 27/07/2020 06:12

Je ne connais pas et pas du tout envie d'y aller, j'ai déjà du mal avec FB : trop impersonnel ...
Je te souhaite un bon début de semaine avec une forte chaleur annoncée.
On va donc se confiner après avoir tout ouvert en grand afin d'obtenir un peu de fraicheur dans la maison avant de fermer tous les volets pour de la conserver !
Mais il faudra sortir de bonne heure si on a besoin d'une balade pour se dégourdir les jambes et respirer le bon air.
Gros bisoux, cher bernie.

Bernie 27/07/2020 17:49

je comprends, cependant le côté impersonnel peut disparaître en fonction de l'utilisation. Il va falloir rester au frais