Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Michèle Kanhonou, responsable de la Majeure Santé - Biotech à l’ESILV

Pour piloter la nouvelle Majeure Santé Biotech, l'ESILV a recruté Michèle Kanhonou, une enseignante chercheur au cursus impressionnant. La jeune franco béninoise au parcours international a accepté de poser ses valises en France afin de former les futurs ingénieurs en santé et biotechnologies.

bernieshoot Michèle Kanhonou

Majeure Santé Biotech

Lancement d'une thématique Santé Biotech à la rentrée 2020
En Septembre 2020, le cycle ingénieur de l'ESILV (Ecole Supérieure d'Ingénieurs Léonard de Vinci) s'élargit et propose un nouveau domaine d'enseignement : Santé Biotech qui propose d'étudier comment le numérique transforme en profondeur les métiers autour de la Santé, l'e-santé, la télémédecine, la robotique, la mécatronique au service de l'Humain (sa santé, son autonomie) mais également comment la modélisation du vivant à l'aide d'outil de simulation numérique permettra des avancées spectaculaires dans les prochaines décennies.

Cette nouvelle Majeure SB – Santé Biotech (possible en alternance) formera des ingénieurs à même d'évoluer dans l'écosystème pluridisciplinaire de la technologie pour la santé. Elle repose sur des enseignements mixant sciences du vivant et de l'humain, technologies, informatique et Big Data/Intelligence artificielle.

Les ingénieurs de cette Majeure se positionneront ainsi dans l'interconnexion entre l'humain, la technologie et les professionnels de santé et se retrouveront au cœur de la transformation numérique de la santé et des biotechnologies.

 

Cette formation vise des nouveaux métiers : Ingénieur télémédecine et IoT, Chef de Projet Système d'information santé, Ingénieur biostatisticien, Chef de projet data santé, Ingénieur R&D, Ingénieur qualité et réglementations, Ingénieur en biotechnologies, Ingénieur conception de dispositifs médicaux, Responsable production biotechnologies.
#Data #Santé Connectée #Mécatronique #IA #Humain.

 

Recrutement d'une responsable aguerrie

Pour diriger cette nouvelle Majeure SB, la Direction de l'ESILV a fait appel, en plein confinement, à Michèle Kanhonou.

 Depuis le 1er avril, elle est en charge du lancement de la Majeure Santé Biotech au sein de laquelle elle sera également enseignante. Elle poursuivra également ses recherches sur l'appareil musculosquelettique dans son ensemble, les pathologies articulaires, l'analyse du mouvement humain et les problématiques de réadaptation.

Avant de rejoindre l'ESILV, Michèle Kanhonou était consultante en Management de l'Innovation et de la recherche au Centre Hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) au Canada qu'elle avait intégré en 2016 après avoir fait ses armes au Laboratoire LIO - École de technologie supérieure (ÉTS) et Centre de recherche du CHUM - depuis 2009.

En parallèle, Michèle dispensait des cours à l'École de technologie supérieure (ÉTS) de Montréal sur l'Ingénierie des systèmes humains. Elle a démarré sa carrière en 2009, comme Ingénieure de simulation chez Thales Group en région parisienne, travaillant essentiellement sur le développement de tests de logiciels embarqués pour les télécommunications aéronautiques.

 

Michèle Kanhonou est titulaire d'un diplôme d'ingénieur - majeure en Systèmes embarqués - de l'ECE Paris, d'un MSc. en technologies de la santé, double diplôme ECE Paris / ÉTS, Canada et d'un Ph.D. en ingénierie biomédicale de l'École de technologie supérieure (ÉTS), Canada.

En 2012, cette passionnée d'imagerie médicale et biomécanique humaine, a pris un Sabbatique doctoral à l'IMT Atlantique (anciennement Télécom Bretagne) et a aussi étudié en 2007 au département Engineering and computer science à Concordia University au Canada.

«Je suis très heureuse d'intégrer l'ESILV et impatiente de rencontrer enfin mes collègues en chair et en os. Il me tient à cœur de collaborer avec eux au jour le jour, d'encadrer la Majeure et tout particulièrement sa première promotion. C'est extrêmement stimulant de modeler cette nouvelle spécialité, pour former des étudiants brillants qui placeront la Santé Biotech ESILV sur la carte » ajoute Michèle Kanhonou, responsable de la Majeure Santé Biotech.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article