Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

MASKBOOK COVID19, quand les masques deviennent Art

L’objet emblématique de la crise actuelle, le masque de protection, était déjà au cœur de la mobilisation de l’association ART OF CHANGE 21 et de son projet précurseur MASKBOOK lancé en 2015, pour la COP21 !

bernieshoot makbook article masque environnement

Art, créativité, pandémie et environnement : La combinaison gagnante de MASKBOOK COVID19

Face à la crise, les deux créateurs de MASKBOOK – l’association Art of Change 21, fondée par Alice Audouin, et l’artiste chinoise Wen Fang, s’allient et lancent la campagne MASKBOOK COVID-19 pour rassembler la plus grande galerie internationale de portraits masqués, créatifs et engagés sur le thème du COVID-19.
 
Depuis le lancement en Avril dernier, des centaines de participants ont d’ores et déjà contribué au projet dans le monde entier.
Chaque masque est une création personnelle réalisée à partir de matériaux de récupération ou de manière digitale, accompagné d’un message exprimant une colère, un espoir, une envie d’agir ou le refus d’un retour « au monde d’avant ».
 
« Émerveillement face à une nature qui reprend ses droits en période de confinement, prise de conscience d’un monde très globalisé et destructeur de l’environnement, espoir d’un élan plus solidaire… tous ces masques révèlent un monde en mutation, une créativité prête à se mobiliser pour un futur plus écologique et solidaire » commente la présidente d’Art of Change 21, Alice Audouin.

 

Une sélection de portraits réalisés dans le cadre de l’action MASKBOOK COVID-19.

Virus

Masque de protection réalisé entièrement à la main, doté d'une fermeture-éclair au niveau de la bouche et de « virus » représentés par des boules en mousse.

bernieshoot virus masque

« A travers ce masque sur le thème du Covid-19, j'ai voulu retranscrire la notion de propagation du virus qui se fait par les voies respiratoires. Ici, le virus semble vouloir rentrer par la fermeture-éclair qui cache la bouche. » Adèle Fleury – 16 ans, France.

 

Ma fille, excuse-moi

Cette mère a nommé son portrait Ma fille, excuse-moi, pour lui demander pardon de « la prise de conscience (écologique) tardive de notre génération ! » écrit-elle.

bernieshoot Ma fille, excuse-moi masque

Sa solution pour résoudre la crise environnementale : L'entraide, la paix, une forme de minimalisme, le retour à la terre me semble être essentiel.

 

Armée de défense

Ce jeune chinois de 10 ans a quant à lui appelé son masque, fait de clous et de bâtonnets en bois, Armée de défense, car « ils protègent mon corps-forteresse contre le Coronavirus. »

bernieshoot Armée de défense masque

Suprématie Occidentale

L’artiste couturier français Lamyne M. a nommé son portrait Suprématie Occidentale pour dénoncer cette région « qui a donné tant de leçons au reste du monde, tout en l’exploitant et le polluant plus que les autres », et qui finalement « se retrouve à terre et au bord de l’effondrement, et demande de l’aide aux pays du Sud, de Cuba à la Chine »

bernieshoot Suprématie Occidentale masque

 

Une histoire de survie

Ce portrait intitulé Une histoire de survie a été réalisé par l’artiste indienne Shubika Lal, engagée dans la lutte pour l’environnement.

bernieshoot une histoire de survie masque

Elle accompagne son portrait par ces mots : « Mes salutations à cette incroyable institutrice, la NATURE, qui m'a révélée ce qui imprègne tout dans ce monde, qu'il soit animé ou inanimé, visible ou invisible. »

 

Ressusciter

Ce masque, confectionné par l’artiste brésilien Rubem Robierb, est baptisé Ressusciter.

bernieshoot Ressusciter masque

« La crise du Covid-19 nous rappelle que nous ne sommes qu’une petite partie de la planète. Donnez-lui du temps et elle grandira et se régénérera ... avec ou sans nous » explique-t-il.

 

MASKBOOK est la seule action mondiale artistique sur le lien santé-environnement

La campagne MASKBOOK COVID-19 lancée en avril dernier, est un nouveau volet du projet MASKBOOK créé en 2015 pour la COP21, par l’association Art of Change 21 afin de mobiliser la créativité des artistes et citoyens à l’échelle mondiale.

 

MASKBOOK sensibilise le grand public aux enjeux reliant la santé et l'environnement (pollution de l’air, réchauffement climatique, pandémies…) et utilise le masque de protection comme symbole. Cette action prend tout son sens aujourd’hui… La crise que nous vivons confronte et relie l’homme et la biodiversité. La consommation et le trafic d’animaux sauvages sont au cœur des enjeux de la pandémie actuelle.

Les zoonoses, ces maladies infectieuses des animaux vertébrés transmissibles à l’être humain, représentent les deux tiers des maladies émergentes recensées depuis quarante ans (VIH, Ebola…). Elles proviennent de « points chauds » de biodiversité exploités, détruits ou traversés par l’homme. Le réchauffement climatique accélère l'apparition de nouvelles zoonoses. Agir pour la préservation de la biodiversité et contre le réchauffement climatique est plus que jamais nécessaire...pour l’homme.

 

Avec MASKBOOK, l’image potentiellement anxiogène du masque de protection est renversée pour devenir un vecteur d’optimisme et d’engagement. MASKBOOK est une œuvre d’art collective constituée de portraits masqués du monde entier.

 

Près de 200 ateliers collectifs MASKBOOK de création de masques ont été organisés dans plus de 20 pays à travers le monde (Inde, Equateur, Corée du Sud, Chine, Kenya, Allemagne, Ghana, France...) mettant en pratique l’économie circulaire.  Avec la crise sanitaire actuelle, les ateliers sont à l’arrêt mais la dynamique collective continue en ligne.

 

La galerie en ligne de portraits masqués Maskbook.org rassemble les 1000 plus beaux portraits. Une grande exposition itinérante sera organisée après la pandémie.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

missfujii. 02/06/2020 19:29

C'est rigolo et imaginatif

Bernie 03/06/2020 18:00

les masques deviennent art.

Kévin 31/05/2020 16:06

Bonjour Bernie
J'adore cette initiative.
@mitié

Bernie 31/05/2020 17:55

je trouve que les masques qui sont sur le site sont de très belles ouvres d'art.

jazzy57 31/05/2020 11:38

Beaucoup d'idées et d'originalité ans ces masques et un message clairement envoyé pour l'environnement
Bon dimanche

Bernie 31/05/2020 17:56

Oui j'aime beaucoup cette initiative.

trublion 31/05/2020 07:47

disons que c' est surprenant !
bon dimanche Bernie

Bernie 31/05/2020 17:57

J'ai trouvé ça très original.

biker06 31/05/2020 07:32

on arrêtera jamais les opportunistes ........que c'est triste tout cela !
Bon Dimanche
Pat

Bernie 31/05/2020 17:57

je ne pense pas que ce soit de l'opportunisme, il n'y a pas d'enjeu financier.

moqueplet 31/05/2020 07:26

il y en a de bien farfelu.....c'est un masque de protection pour tous et non pas un masque de luxe.....passe un doux dimanche

Bernie 31/05/2020 17:58

Là c'est surtout de l'art.

dom 31/05/2020 07:24

Que d'imagination !
Ils ne sont pas beaux mais le message est bien là ... plus ou moins bien exprimé.
Bon dernier jour de la semaine et du mois !
En espérant que juin amènera la reprise d'une vie plus normale avec les réouvertures prévues
et que tout le monde y mettra du sien pour que tout se passe le mieux possible !
On peut penser aux vacances mais en en profitant pour visiter notre france qui est si belle.
On a tous de belles régions à découvrir ou redécouvrir !
Un dimanche important pour moi car un docordi vient ausculter mon PC
et essayer de m'installer windows 10 sans que je perde mes données importantes.
Je pourrais ensuite me remettre à "paramétrer" mon dos !
Gros bisoux, cher bernie.

Bernie 31/05/2020 17:58

Je trouve qu'il y a beaucoup d'originalité.

luna 31/05/2020 06:50

Une prise de conscience ? C'est hallucinant !!
Merci!! bonne journée

Bernie 31/05/2020 17:58

Tu trouves ?

jill bill 31/05/2020 06:13

Dans ce qui nous arrive, et la terre n'étant pas sans virus, bactéries etc, les artistes ont vite détourné le masque… pour la bonne cause ! Merci Bernie..

Bernie 31/05/2020 17:59

je suis tout à fait d'accord avec toi.