Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Le Théâtre du Grand Rond à Toulouse constitue un fonds d'aide exceptionnel pour les structures culturelles

En raison du confinement, les entreprises ont vu leur activité se réduire. Pourtant, de nombreuses Scop et Scic ont choisi de se réinventer ou de s'adapter à cette situation inédite. Les initiatives sont nombreuses et variées.

bernieshoot_Le Théâtre du Grand Rond à Toulouse constitue un fonds d'aide exceptionnel pour les structures culturelles

Fonds d'aide exceptionnel pour les structures culturelles

Voici quelques exemples de ces Scop et Scic qui se mobilisent de manière alternative dont Le Théâtre du Grand Rond, Le Journal Toulousain ou encore Les Belles Gamelles à Toulouse.

 

Le Théâtre Du Grand Rond, constitue un fonds d’aide exceptionnel pour les structures culturelles.

En association avec le réseau RAVIV, le Mouvement HF Midi-Pyrénées et le Théâtre Le Hangar, un fonds d'aide exceptionnel a été constitué à destination des structures culturelles (compagnies, festivals, lieux...) et des artistes, techniciens et administrateurs du spectacle. Complémentaire aux aides financières de l’état et des régions, ce fonds se monte actuellement à 35 000 €, et constitue une avance de trésorerie pour les structures et artistes en grande difficulté du fait des annulations ; [Haute-Garonne, Toulouse]

 

Le Journal Toulousain s'est engagé auprès du personnel soignant de Toulouse.

Fidèle à ses valeurs de solidarité, la Scop a souhaité reverser l'intégralité du montant de chaque nouvel abonnement au CHU de Toulouse, et ce, malgré la crise sanitaire qui ne fait qu’accentuer la fragilité économique de la presse.

« Nous sommes un journal de proximité », insiste Guillaume Truilhé, responsable du développement. « Dans cet esprit de solidarité locale, nous avons décidé de faire des dons de cette manière aux soignants. » [Haute-Garonne, Toulouse]

 

La Scic Pingpong Cowork crée en accéléré un drive fermier pour soutenir les producteurs locaux.

 Associée à une vingtaine de producteurs locaux la Scic a lancé une nouvelle structure associative : Clic à la ferme ! Il s'agit d'un drive fermier à Millau mis en place en accéléré pour la période de confinement. Tous les produits proposés sont issus de l’agriculture locale.

 Le premier principe étant de s’approvisionner au plus proche du bassin Millavois, avec des produits issus de l’agriculture biologique ou raisonnée, dans des exploitations à taille humaine.

 L’objectif de cette démarche est aussi de limiter les déplacements et l’empreinte carbone liés à la consommation. Chaque producteur fixe librement ses prix afin d'assurer une rémunération équitable et juste de son travail. Là est tout l'intérêt du circuit-court. [Aveyron, Millau]

 

Ethiquable apporte son soutien aux entrepreneurs en difficulté.

Son gérant, et président de l’Union régionale des Scop et Scic d’Occitanie Pyrénées, Rémi Roux a participé à la démarche "entrepreneurs solidaires" initiée par PresseLib’. L’objectif ? Permettre à des dirigeants démunis face à cette situation exceptionnelle de se faire accompagner, bénévolement, par des chefs d’entreprise expérimentés.

 Rémi Roux a souhaité aider les entrepreneurs et leur faire bénéficier de son expérience. « L’économie sociale et solidaire permet de nouer des liens très forts entre les différentes Scop, donc cette démarche solidaire colle parfaitement avec nos valeurs. Si par notre expérience, nous pouvons aider d’autres entrepreneurs, leur permettre d’avoir une vue d’ensemble, alors il n’y a aucune hésitation à avoir.» [Gers, Fleurance]

 

La Maille au Personnel transforme ses ateliers pour confectionner des masques lavables.

Forte d’une expérience solide dans le domaine du textile technique, et face à la pénurie nationale, la Scop a décidé de concevoir un masque en choisissant des matières alliant confort et technicité. Après le passage dans les laboratoires spécialisés (IFTH/DGA), le masque a été classé en catégorie 1 des masques à usage non sanitaires, c'est-à-dire pour les professionnels ayant beaucoup de contact avec le public.

« C'est une satisfaction par rapport à notre savoir-faire, ce qui a remonté le moral des troupes dans un contexte extrêmement difficile et anxiogène » souligne Joëlle Debas directrice commerciale de la coopérative.

« Cette crise sanitaire nous rappelle tous les principes que nous défendons : la préservation des savoir-faire, les limites de la surconsommation et de la délocalisation effrénée, l'ancrage local, le respect de la qualité et de la durée de vie d'un produit manufacturé, et forcément la juste rémunération du travail bien fait... tout simplement le respect de l'être humain qui est derrière le produit ! »

 Appuyée par l’URSCOP, les commandes d'autres Scop et celles de partenaires et des collectivités locales, la confection et la commercialisation des masques occupent trois emplois au sein de la Maille au Personnel. [Tarn, Montredon-Labessonié]

 

Et dans cette période c’est souvent l’union qui fait la force, les coopératives d’Occitanie l’ont démontré.

La Scic Lune Bleue, coopérative hybride aux multiples métiers au service de la transition écologique a très vite transformé sa cuisine en labo sandwich pour participer au projet du collectif de restaurateurs, fournisseurs et artisans producteurs : les Belles Gamelles.

« Même si beaucoup de contrats sont suspendus durant la crise, nous continuons à développer des sites et des applis. Et comme notre cuisine est fermée, nous avons proposé de la mettre à la disposition de l’association de restaurateurs Belles gamelles » indique Mélanie Tisné-Versailles co-fondatrice de Lune Bleue.

La Scic a lancé un appel au soutien au sein du réseau début avril et sans tarder Ethiquable et le Collectif des Gourmandes se sont mobilisés à leurs côtés pour permettre de livrer toujours plus de repas au personnel médical des hôpitaux et centres COVID-19 de la commune de Toulouse.

Les deux Scop ont livré des centaines de kg de produits transportés au MIN Toulouse pour être cuisinés dans l'école de Cuisine Mode d'Emploi(s) du chef Thierry Marx ! Une belle inter coopération qui traduit l’état d’esprit des coopératives. « Le fait d’être une coopérative atténue le stress et l’angoisse du moment. On n’est pas seul à la barre. Je me sens vraiment dans un entrepreneuriat humain. Et cette crise va nous inciter à être encore plus engagés dans la transition écologique et l’alimentation locale, à la reprise.» [Haute- Garonne, Toulouse]

 

Alors que la crise sanitaire a un fort impact sur l’activité économique des Scop et Scic du territoire (au moins 65 % d’entre elles ont vu leur activité diminuer durant le confinement), l’Union régionale Occitanie Pyrénées, aux côtés des fédérations de métiers et du Mouvement Scop dans son ensemble, s’est mobilisée pour assurer la résilience face à la crise. Plusieurs mécanismes et solutions exceptionnels ont été mis en place pour aider les Scop et les Scic et préparer la reprise.

 

Maintenir le lien même à distance.

Une boîte à outils interactive a été déployée en pour informer les adhérents en temps réel sur les différentes mesures gouvernementales et leur évolution, mais aussi pour garder le contact et valoriser les belles initiatives solidaires des coopératives.

 

Des webinaires, ateliers, et du coaching à distance pour gérer la crise et aborder la reprise.

Des webinaires et ateliers destinés aux salariés et adhérents des deux Unions régionales d’Occitanie animés en interne et grâce à la collaboration de nos partenaires sur le territoire ont eu lieu ces dernières semaines. Ils ont pour objectifs d’établir un état des lieux de la situation de gestion de la crise et préparer au mieux la reprise.

 

Un prêt participatif et solidaire.

Des mesures de soutien exceptionnelles ont été prises pour aider les sociétés coopératives à faire face à la crise. Ainsi, le Mouvement Scop et sa holding financière, Socoden, ont mis en place le PPES (prêt participatif d’entraide et solidaire).

Ce financement - simple et rapide (déjà 2 M€ en un mois) - a pour but de soutenir la trésorerie des coopératives le temps de la mise en place des reports de charges fiscales, sociales et bancaires, du chômage partiel et du prêt garanti par l’État. De nombreuses Scop et Scic d’Occitanie ont ainsi pu y recourir.

 

Construire le monde d’après.

 « Tous les outils dont peuvent disposer les adhérents, financiers ou non, s’inscrivent dans cet esprit de solidarité, d’entraide, et de mutualisation qui existe comme nulle part ailleurs au sein du Mouvement Scop.

Ce que nous pouvons espérer, c’est que le changement demain soit basé sur la coopération », déclare Jacques Landriot, président de la Confédération générale des Scop. Avec le Mouvement Scop, l’Union régionale aux côtés de ses adhérents se tourne d’ores et déjà vers le Monde d’après.

Et nous avons déjà une petite idée ce à quoi il pourrait ressembler

[Télécharger le manifeste de la Confédération générale des Scop]

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article