Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

A la conquête du toit des Alpes

Symbole de l'alpinisme, le Mont Blanc 4809 m, le toit des Alpes, est le rêve de tous les alpinistes. Voici des conseils utiles pour l'aventure de votre vie.

 

A la conquête du toit des Alpes

Dans son livre Gens des neiges (1955), Roger Frison-Roche disait « En bas, tu n'aurais peut-être pas cru, tandis qu'ici... Ici, on ne peut pas mentir ! On ne ment jamais en haute montagne. », une véritable invitation à découvrir la haute montagne, à partir à l’assaut des plus hauts sommets.

aventure ascension conquete mont blanc alpes france organiser conseils

Découvrir l’aventure de l’alpinisme

Parlez d’alpinisme, c’est par la racine même du mot faire une référence aux Alpes, qui est certainement le lieu mythique où ont commencé les ascensions mythiques, et naturellement l’ascension du sommet du massif du mont-blanc aussi connu comme le toit des Alpes, qui culmine à 4 809 mètres, et dont la première ascension a eu lieu en 1786. C’est par nature le terrain de jeux mythique de toutes les personnes en quêtent d’aventure. Bien sûr, l’alpinisme ne se limite plus aujourd’hui à la chaîne alpine qui compte des dizaines de sommets de plus de 4 000 mètres qui sont principalement situés en France, Suisse et Italie.

Cependant, il est important de ne pas perdre de vue que l’alpinisme est une pratique sportive, professionnelle ou amateur, et que comme toute pratique sportive, elle nécessite de se plier à certaines règles, afin de réaliser son rêve en toute sécurité.

Pour mettre toutes les chances de son côté, et pouvoir admirer un des plus beaux panoramas au monde, il est important d’avoir conscience que l’ascension du Mont Blanc ne se fait pas sur un coup de tête, et donc de bien préparer l’aventure de votre vie en :

  • Faire l’ascension avec un guide de haute montagne
  • Prendre le temps d’une préparation physique
  • Avoir du matériel adapté

 

Le guide de haute montagne : un professionnel de la montagne

Naturellement, vous pourrez lire que n’importe qui peut atteindre le sommet du Mont Blanc sans s’entourer des services d’un professionnel de la montagne, et ceci est vrai même pour l'ascension du Mont-Blanc par la Voie Normale et le refuge du Goûter. La montagne n’est pas sans danger, et une étude a montré que 84 % des personnes victimes d’un accident sont des amateurs non encadrés par un professionnel (source).

S’entourer des services d’un guide de haute montagne a naturellement un coût, mais cet alpiniste professionnel qui va accompagner vos pas jusqu’au toit du monde, mais il va aussi vous apporter des conseils techniques, et surtout, il a une vraie connaissance du milieu montagnard, dont celui de la météo. Tous les météorologues vous le diront, et j’ai travaillé avec des spécialistes lorsque j’étais en poste à Lyon-Satolas (devenu Lyon Saint-Exupéry) pour les services de la navigation aérienne française, la météorologie en montagne est un sujet extrêmement complexe. Par exemple, l'écart des températures entre la journée et la nuit est plus important en montagne qu'en plaine parce que l'air y est plus sec, et bien sûr la température varie suivant l’exposition du versant. Le risque de phénomènes instables est vraiment accru, la montagne est le lieu du micro-climat par excellence. Le guide de haute montagne a cette connaissance du milieu qui va au-delà de la consultation par un néophyte de prévisions météorologiques.

Vous pouvez aussi, et impossible de le savoir avant de l’avoir connu, être sujet au mal aigu des montagnes. C’est un mal qui peut se déclencher en altitude si l’on monte trop vite et trop haut. Là-encore, s’entourer d’un guide de haute montagne vous permettra d’éviter ce désagrément qui peut vite se révéler une urgence sanitaire. Il est nécessaire d’arriver 48 heures avant votre départ pour vous acclimater à l’altitude.

Pensez-vous qu’il serait raisonnable de vous lancer dans l’aventure, et de devoir, dans le meilleur des cas, faire demi-tour par ce qu’un orage a soudain éclaté, alors que vous êtes parti sous un magnifique soleil ? Non, évidemment, alors pour réaliser votre rêve d’aventure, entourez-vous d’un professionnel.

 

Une préparation physique adaptée.

Comme je vous le disais en introduction, l’alpinisme est une pratique sportive, et nous avons tous une approche personnelle du sport, qui va du sportif régulier à confirmé, mais aussi du sportif spécialiste du canapé…

Les particularités de l’effort physique que va demander l’ascension du Mont Blanc sont :

  • L’altitude
  • La durée de l’effort
  • Le dénivelé

L’effort physique n’est pas le même en plaine et en montagne. Plus nous montons, plus l’air se raréfie. Il est donc important de prendre le temps de s’acclimater à l’altitude.

L’ascension va se faire sur plusieurs jours et par étape. Ce sont plusieurs de marche pour la montée et pour la descente. Votre corps doit être préparé à avoir cette endurance.

Votre aventure consiste à grimper à 4 809 m d’altitude. C’est un dénivelé qui sera tout sauf anecdotique.

Cet ensemble montre que votre préparation doit consister à la fois en une capacité à faire des forts physiques avec de nombreux dénivelés, et sur une longue période.

Suivant votre niveau initial, il sera bon de commencer votre préparation entre 6 mois et 3 mois avant cette aventure, et si vous êtes un sportif du dimanche, l’aide d’un coach sportif pourra être utile.

Comme toute pratique sportive l’alpinisme demande aussi un minimum de technique comme l’utilisation du piolet, l’encordement, la marche avec crampons, et du matériel adapté.

 

Du matériel adapté à votre aventure

Votre aventure n’échappera pas, comme pour votre forme physique, à une préparation minutieuse.

Le matériel dont vous aurez besoin peut se répartir en deux grandes parties :

  • Du matériel technique
  • Du matériel personnel

Avant tout, ces listes ne sont pas exhaustives, et il se sera très important de vous rapprocher des professionnels qui organiseront votre aventure pour avoir une liste précise et détaillée.

Le matériel technique comprend le piolet, les crampons, le casque, le baudrier. Il sera utile d’investir dans du matériel de qualité. Ce matériel peut aussi être fourni par l’organisateur, c’est une question que je vous invite à poser lors de votre réservation.

La liste du matériel personnel peut se révéler longue car, on ne s’habille pas pour monter au sommet du Mont Blanc comme on va à la plage. Vous allez avoir besoin notamment d’une polaire, d’un doudoune, de gants et sur gants montagne, un bonnet, des lunettes de montagne, des sous-vêtements respirant, pantalon à guêtre, des chaussures et chaussettes de montagne cramponnables…

C’est une vraie expédition que vous allez préparer, mais n’oubliez pas qu’elle va devenir l’aventure de votre vie.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

moqueplet 20/05/2020 06:30

super endroit que le Mont Blanc, on l'aperçoit en montant un peu dans la montagne pas loin de chez nous....mais il y a beaucoup de monde l'été....peut-être un peu trop disent certain.....passe une bien agréable journée

Bernie 20/05/2020 18:23

C'est un lieu magique, et l'apercevoir est toujours un vrai bonheur.

missfujii. 19/05/2020 14:22

Plus jeune, j'ai dévoré tous les Roger Frison-Roche ! La Montagne je l'ai beaucoup pratiquée et je la pratique encore dès que je peux, j'aurais du entreprendre le monté du pic de Panastrel ce week end de la Pentecôte, dans la vallée de l'Ubaye si le Covid ne s'était pas invité à déprogrammer tous mes projets.

Bernie 19/05/2020 18:50

J'espère que tu pourras vite reprogrammer tes projets.

luna 19/05/2020 12:37

Une très belle aventure!! c'est magnifique!!
bonne journée

Bernie 19/05/2020 18:51

C'est l'aventure d'une vie