Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

La Grâce Dieu des Prieurs : Réchauffeurs automatiques pour protéger ses vignes

L'une des plus grandes préoccupations pour les domaines viticoles reste le changement climatique. Canicules, grêle, giboulées, vagues de froid, gel... les épisodes climatiques se multiplient et sont difficilement maîtrisables. Un point d'attention est tout particulièrement porté aux risques de gel de printemps.

vignes art russe wine

Saint-Émilion, le Château La Grâce Dieu des Prieurs active ses réchauffeurs pour protéger ses vignes en prévision des vagues de froid.

Générant les répercussions des plus dévastatrices, le gel "brûle" les bourgeons, provocant ainsi une réduction dramatique des récoltes. Un véritable fléau pour les viticulteurs. Envers et contre tous, le Château La Grâce Dieu des Prieurs effectuera cette année encore les vendanges pour préparer son prochain millésime en investissant dans des équipements vinicoles.

En effet, pour protéger sa production de vin de qualité et faire face aux éventuelles vagues de froid du mois de mai (les Saints de Glace), le Château La Grâce Dieu des Prieurs s'est équipé depuis les vendanges de 2018 d'un innovant procédé : des réchauffeurs automatiques.

Aussi, la température des 9 hectares du domaine est donc régulée et maîtrisée automatiquement, protégeant ainsi les jeunes pousses. Depuis début mars, les réchauffeurs présents sur le domaine du Château La Grâce Dieu Des Prieurs ont été activités.

Le pilotage se fait de manière automatique sans que nous ayons à intervenir

Laurent Prospéri, Directeur du Château La Grâce Dieu Des Prieurs

Grâce à un procédé ingénieux, les réchauffeurs calculent la température de l'air ainsi que le taux d'humidité : si une vague de froid se fait sentir, ils se déclenchent automatiquement, irradiant le domaine d'une chaleur providentielle.

En évitant les brusques écarts de températures, le cycle de végétation des jeunes pousses est sauvegardé, limitant les risques de défloraison. Les 9 hectares du domaine sont donc placés sous haute surveillance H24, 7jours/7 n’ayant besoin d'aucune intervention humaine.

rechauffeur vignes

« Les aléas climatiques et leurs conséquences font désormais partie intégrante du métier de viticulteur. C'est pourquoi nous devons adapter nos techniques et développer de nouveaux procédés. Les viticultures d'aujourd'hui disposent davantage de moyens que leurs prédécesseurs : la recherche et l'innovation jouent en notre faveur, face aux caprices du climat.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

trublion 31/03/2020 06:18

un système qui trouverait sa place dans les vergers

Bernie 31/03/2020 18:33

oui, tout à fait

London Caller 30/03/2020 18:40

We have some vineyards here in England.
But English wine is very awful.

Bernie 30/03/2020 18:42

I fully agree.