Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Apprendre de ses erreurs : une idée reçue ?

Sommes-nous censés toujours apprendre de nos erreurs ? Elles font partie de nos apprentissages, de notre quotidien, mais, font-elles réellement progresser ?

fleur mauve fuschia lilas

 

Savoir tirer profit de ses erreurs.

Tout d’abord, il est un fait incontestable, c’est que l’erreur est inévitable dans tous les processus d’apprentissage, et même dans l’exercice d’un processus préalablement acquis, tout simplement parce que nous sommes humains. Quelque part, il est rassurant de faire des erreurs, et de ne pas être réduit à un rôle de machine.

Alors, il est important d’accepter que se tromper fait partie de la vie, et ne doit pas être assimilé à une faute. Un monde sans erreur, serait-il meilleur, rien n’est moins certain.

 

Faire des erreurs et progresser

C’est sans doute lors de nos scolarités que nous sommes le plus confrontés à la peur de l’erreur. Vous avez certainement, comme moi, en mémoire la fois où le professeur vous interroge parce qu’il a vu sur votre visage la peur générée par votre question. Sans faire de la psychologie de caniveau, lorsque je me suis retrouvé dans le rôle d’un enseignant, il était facile de savoir qui connaissait la réponse, et qui ne la connaissait pas… Un regard qui se baisse, une tête qui se tourne… Bref, vous voyez de quoi je veux parler.

Pourtant, l’erreur fait partie des éléments qui indiquent que nous sommes en train d’apprendre, c’est la base même de l’apprentissage, et seul celui qui n’apprend pas ne se trompe pas. La difficulté est sans doute que l’erreur est trop souvent associée à sanction.

En effet, l’échec à un examen est lié à une somme d’erreurs trop importante qui ne permet pas de valider l’acquisition de l’enseignement. Seulement voilà, l’examen final est là pour sanctionner un niveau à atteindre, mais quels ont été les moyens de tirer profit de ses erreurs pendant l’apprentissage.

 

S’améliorer en connaissant ses erreurs

Afin de s’améliorer lors d’un apprentissage, il important d’accepter de se tromper, et d’avoir la capacité de connaître et comprendre ses erreurs. Pendant que l’on apprend et non au moment de l’examen final.

Alors, pourquoi des évaluations formatives ne sont-elles pas systématiquement mises en place lors des formations ? Il n’existe sans doute pas une seule réponse, mais ce sont des outils pédagogiques complexes à développer, et surtout il faut aller plus loin que constater les erreurs.

Attention, il n’est pas ici question de contrôle continu, puisque l’objectif n’est pas de sanctionner, mais bien d’établir un bilan d’apprentissage, et surtout de combler les lacunes. Pour combler les lacunes, l’enseignant va devoir proposer des mesures correctives, la plus simple consistant à dire à l’élève d’apprendre son cours.

Cependant, si connaître son cours est nécessaire, ce n’est pas suffisant. Si la mise en application est défaillante, il faut accepter que l’enseignement puisse ne pas être adapté à un ou plusieurs élèves et avoir la capacité de lui proposer une méthode corrective. Nous ne voilons pas la face, ceci prend du temps, et demande un suivi individualisé, et donc des moyens humains et pédagogiques à mettre en œuvre.

De plus, l’intérêt de cette approche est d’évaluer la formation. Si un pourcentage élevé d’élèves ne sait pas répondre à une question, il faut sans doute se demander si sur ce point précis l’enseignement n’a pas été défaillant.

D’ailleurs, lorsque je corrigeais des examens, je ne corrigeais pas copie par copie, mais question par question. Et si, sur une question donnée, tous les élèves ou presque se trompaient, alors c’était une vraie remise en question.

Avoir la capacité d’identifier ses erreurs, c’est s’offrir la possibilité de s’améliorer.

 

Ecouter les conseils pour progresser

Savoir écouter est une vraie qualité. Combien de fois dans une réunion les arguments ne sont-ils pas entendus ou même écoutés ? Entendre que nous sommes dans l’erreur doit nous alerter afin d’opérer les actions nécessaires pour les corriger.

Par exemple, lorsque vous conduisez, même en étant attentif, vous pouvez avoir une remarque d’un passager. Comment réagissez-vous ? Est-ce que ça vous énerve parce que quand même vous avez votre permis ? Ou, est-ce que vous prêtez attention à la remarque pour corriger ce que vous êtes en train de faire, ou ce que vous n’avez pas vu ?

En effet, savoir où l’on se trompe est la première étape pour progresser de ses erreurs. L’étape suivante est de trouver les moyens de ne pas répéter cette erreur, et c’est là qu’écouter les conseils ou prendre des avis extérieurs jouent tout son rôle. Savoir entendre et comprendre, ne veut pas dire accepter, ce sont des éléments qui vous permettent de réfléchir, et parfois d’évoluer.

En conclusion, je pense qu’apprendre à connaître ses erreurs, c’est un peu connaître le mieux la personne avec qui nous passons le plus de temps : nous-même. Accepter un regard extérieur sera un véritable plus, sous réserve que ce regard soit avisé naturellement.

sunset haute garonne

 

Et vous, apprenez-vous de vos erreurs ?

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

missfujii. 09/03/2020 22:58

Tout apprentissage est jalonné d’échecs. Un enfant qui apprend à marcher échoue de nombreuses fois avant de parvenir à garder son équilibre. D’autant que la chute n’est pas un échec, Et comme l'a dit jen ne sais plus qui, l’échec c’est de rester là où on est tombé.! La sagesse demande donc d’accepter ses erreurs de parcours, ne plus les diaboliser mais, au contraire, les analyser pour avancer. Seul l'échec, permet la remise en question, source de changement profitable. Quoi qu’il en soit, il renvoie à l’humilité évolutive plutôt qu’à l’arrogance statique.Mais surtout mon expérience m'a appris que l’échec n’est que momentané. Ce n’est qu’après coup, en faisant confiance au temps et en persévérant dans la voie choisie que nous pourrons le relativiser..

Bernie 10/03/2020 18:51

Merci pour ton commentaire qui contribue vraiment à compléter ce sujet. Je pense aussi que l'échec doit resté momentané et ne pas s'inscrire dans le temps.

London Caller 09/03/2020 11:48

Beautiful silhouette against the sunset.

Bernie 09/03/2020 17:34

Thank you !

jazzy57 09/03/2020 11:26

Rectifier le tir en effet est primordial quand on se trompe et ce dans n'importe quel domaine .
Parfois cela peut être long mais c'est toujours un plus quand on y arrive .
Bonne journée

Bernie 09/03/2020 17:35

je suis totalement d'accord avec toi, il faut persévérer pour y arriver

ecureuilbleu 09/03/2020 09:20

Bonjour Bernioe. Les erreurs font progresser si l'on a compris pourquoi c'était une erreur et que l'on s'efforce ensuite d'éviter de la refaire, aussi bien à l'école que dans le monde du travail ou en sport. Bonne journée

Bernie 09/03/2020 17:35

Effectivement comprendre que c'est une erreur est important

trublion 09/03/2020 07:59

dire ça c' est aussi faire passer la gêne provoquée par l' erreur !
Pour un animal il suffit d' être pris une fois pour qu'il ne tente plus l'expérience, il devrait en être d même pour nous !
Bonne journée Bernie

Bernie 09/03/2020 17:36

Passe au-dessus de la gêne est parfois très compliqué

celine 09/03/2020 07:17

on n'apprend pas toujours de ses erreurs cela dépend des personnes et des situations. voici ma participation pour ton animation http://www.aquarellement-votre.com/2020/03/lundi-soleil-9-mars.html. bises.celine

Bernie 09/03/2020 17:37

Est-ce que tu as des situations en exemple ?

jill bill 09/03/2020 06:26

Bien d'accord avec ton article...

Bernie 09/03/2020 17:38

Merci

Elena800 09/03/2020 06:21

Je suis de ton avis, merci pour tous ces conseils !

Bernie 09/03/2020 17:38

Avec plaisir