Bernieshoot

Web Journal Toulousain éclectique et foisonnant où la qualité domine l’actualité.

Un nouveau packaging disruptif, 100 % éco-conçu, annoncé à VINEXPO

A l’occasion du salon professionnel VINEXPO PARIS, la Maison Ruinart annonce, le 11 février 2020, travailler sur un nouveau packaging pour ses cuvées R, R Millésimé, Rosé et Blanc de Blancs. Fruit de plus de deux ans de recherche et développement, l’étui remplacera les coffrets existants de la Maison.

© Maison Ruinart  nouvelle peau
© Maison Ruinart

 

Maison Ruinart : l’innovation seconde peau

Cet emballage destiné à révolutionner le marché des coffrets et étuis, est éco-conçu, zéro plastique, 100 % recyclable. Il sera dévoilé lors du salon VIVATECH, en juin 2020, à Paris, et déployé progressivement en Europe de l’Ouest à partir du 4ème trimestre.

« Avec cet étui seconde peau, la Maison Ruinart confirme son rôle pionnier en Champagne, et son ambition en termes de responsabilité sociale et environnementale.

Ce projet disruptif incarne en termes de packaging notre engagement pour un développement plus durable sur l’ensemble des étapes d’élaboration et de commercialisation de nos produits, depuis la conduite de la vigne jusqu’à l’expérience de consommation. » explique Frédéric Dufour, Président de la Maison Ruinart.

 

Maison Ruinart : toute première Maison de champagne

Depuis sa fondation en 1729, la Maison Ruinart innove avec audace : toute première Maison de champagne, elle fut aussi la première à commercialiser un champagne rosé en 1764, la première à acquérir des crayères millénaires, idéales pour le vieillissement des vins, la première à collaborer avec des artistes en 1896, en commandant à Alphonse Mucha de réaliser une « réclame » pour promouvoir ses vins, la première à utiliser des caisses en bois pour le transport de ses flacons en 1769.

Pionnière aujourd’hui encore, elle développe un écrin innovant et éco-responsable ultra-léger, issu de fibres naturelles de bois provenant de forêts européennes éco-gérées, facilement et intégralement recyclable. Telle une seconde peau de papier, il souligne au plus près les courbes emblématiques du flacon et permet de préserver jusqu’à la dégustation l’intégrité du goût Ruinart. Son touché brut est une évocation raffinée des Crayères, caves historiques de la Maison, classées au patrimoine mondial de l’UNESCO. La mise au point de cette texture rappelant la craie est une performance technologique par la finesse et la profondeur de ses détails embossés.

7 prototypes ont été nécessaires pour arriver au résultat final obtenu grâce à plusieurs avancées technologiques dans le travail du papier, moulé exactement à la forme du flacon, de manière monobloc. L’absence de rebords grâce à la précision de la découpe au jet d’eau sous pression des contours de la coque, un procédé spécialement développé pour Ruinart, lui confère son élégance unique, de même que son système de fermeture, par bouton pression également directement moulé sur l’écrin.

Ce nouvel écrin disruptif est une étape supplémentaire dans la démarche globale de la Maison vers un développement plus respectueux de l’environnement, de la vigne à la dégustation, intégrant toutes les étapes de l’élaboration du champagne dont les emballages, outils de service et de visibilité. Le nouvel étui est ainsi 9 fois plus léger que le précédent coffret et réduit de 60 % l’empreinte carbone par rapport à l’actuelle génération de coffrets Ruinart, pourtant déjà parmi les mieux-disants sur ces sujets en Champagne. La Maison a initié une démarche d’éco-conception dès 2012.

Délaissant les codes visuels et les formes attendues des coffrets utilisés en Champagne, cet étui seconde peau est en rupture avec l’offre traditionnelle de sa catégorie : il incarne la vision de la Maison Ruinart d’un luxe contemporain plus durable, et qui ambitionne de devenir une source d’inspiration pour d’autres acteurs.

SECONDSKIN_RUINART
© Maison Ruinart

 

L’innovation seconde peau en chiffres

  • Zéro plastique
  • 2 ans de recherche et développement
  • 7 modèles avant la version finale
  • 9 fois plus léger que la précédente génération de coffrets
  • Permet la réduction de 60% de l'empreinte carbone de l'emballage selon la méthode b.e.e. (bilan environnemental des emballages) de l’ADEME.
  • 100 % papier provenant de forêts européennes éco-gérées
  • 100 % éco-conçu
  • 100 % recyclable

 

L’abus d’alcool est dangereux pour la sante. A consommer avec modération.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

trublion 12/02/2020 08:38

et on sait que l'emballage est important

Bernie 12/02/2020 17:25

tout autant ou presque le contenu

IG Fonts 11/02/2020 20:43

C'est surprenant et original. Belle idée. :)

Bernie 12/02/2020 17:30

C'est totalement innovant